Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 346
Invisible : 1
Total : 351
· Narcisse · Andesine · généralissime · Teumii
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 14:39:29
Paris: 15 sept 20:39:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: au réveil parfois Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Mademoiselle Phébus


Just let me fall out the window with confetti in my hair. (Tom Waits)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1548 commentaires
Membre depuis
9 mars 2005
Dernière connexion
30 novembre 2014
  Publié: 20 août 2008 à 18:41
Modifié:  21 août 2008 à 02:14 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Y'a des hommes, tu verras,
Quand ils te prennent.
Quand ils te prennent.
Tu vois le soleil en eux.
J’crois que c’est ça faire l’amour.
Ils te touchent et
T’emportent.
T’es seuls t’es deux t’es comme
Un océan, puis ils s’en vont
Et tu restes, la peau béate
La bouche vide ou
En manque
C’est parfait. Tu sais
Comme Brel chantât
Que tu tourneras toujours
Pour être le monde dans leurs jouissances
Et tu trembles jusqu’au os
D’être déjà un souvenir parfois.
Au réveil parfois leurs yeux ne sont plus là,
Par peur,
Par gêne de s’être tant ouvert
Sur ton corps et tes cris.
Alors tu pars, mélancolique, en redemandant
En sourdine.
Tu l’embrasses avec maladresse
Comme s’il n’avait pas joui de toi,
Tu pars.
Tu pars avec ton grand corps désarticulé
Ton corps qui ne sait trop quoi faire de cette nuit.

Au lendemain du désir il faut te réapprendre. (la réalité)
Marcher, parler, manger, regarder.
Faire.

Au lendemain du désir, je suis un cataclysme.

Y'a des hommes, tu verras,
Quand ils te prennent…
Quand ils te prennent.



* Clara, tu verras.*

-20 août 2008-
chez mon fils de pute.
Phébus.

  (Là-haut l'absence entière et le bleu charbonnant.) Par le jour se levaient des géants tristes, un violon en carton-pâte sous le rêve. (Fernand O. -Le Soleil sous la mort)
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 21 août 2008 à 02:15 Citer     Aller en bas de page

Y a des hommes...
et il y en a d'autres...il faut juste se méfier des contrefaçons comme celle de ton avatar...

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Little stella


La sensibilité de chacun, c' est son génie. BAUDELAIRE
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
1616 commentaires
Membre depuis
1er mars 2007
Dernière connexion
6 janvier 2012
  Publié: 21 août 2008 à 06:18 Citer     Aller en bas de page

Quel beau texte Mademoiselle Phébus !!

Quand on voit un soleil comme ça dans une écriture, on s' en souviendra.

Amitiés et de So

  Little stella
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
5046 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 21 août 2008 à 16:02 Citer     Aller en bas de page

Y'a des hommes, tu verras
Y'a des poèmes, j'ai lu

Merci pour le frisson

Oncle Lacase

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 21 août 2008 à 17:07 Citer     Aller en bas de page

Je n'ai rien lu d'aussi beau venant de ta plume je crois.

J'y repasserai.
C'est... je ne sais pas. C'est beau.

beau beau beau
beau comme une apocalypse

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 22 août 2008 à 12:05 Citer     Aller en bas de page

Y'a des hommes, tu verras,
Quand ils te prennent.
Quand ils te prennent.
Tu vois le soleil en eux.
J’crois que c’est ça faire l’amour.

Et tu restes, la peau béate
La bouche vide ou
En manque
C’est parfait.

Oh!oui Mlle ! Oh il est parfait ce poème !

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Lauriane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
138 commentaires
Membre depuis
30 juillet 2008
Dernière connexion
12 octobre 2014
  Publié: 24 août 2008 à 14:26 Citer     Aller en bas de page

C'est magnifique, vraiment, sensible et réaliste, comme un morceau de vie, l'émotion en premier plan...

 
l0adle$s


Ce sont les personnes qui n'aiment qu'une fois qui manque de profondeur... [O.W]
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
38 commentaires
Membre depuis
9 mars 2008
Dernière connexion
30 septembre 2010
  Publié: 21 nov 2008 à 14:42 Citer     Aller en bas de page

bah quitte a me répéter autant le faire en entier!

merveilleux!

  L0ad.
D a r l i n'


Le néant me semble à présent un peu moins triste.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2015
  Publié: 1er févr 2009 à 19:48 Citer     Aller en bas de page

Parfait.

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 16 févr 2009 à 17:47 Citer     Aller en bas de page

  Seirén - ©
l hetre a Théo
Impossible d'afficher l'image
je rejoindrai mes maitres en une derniere signature...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
864 commentaires
Membre depuis
28 octobre 2004
Dernière connexion
7 avril 2016
  Publié: 16 févr 2009 à 18:17 Citer     Aller en bas de page

Touché!

amitié
patrice

  l hetre a Théo
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 28 févr 2009 à 14:17 Citer     Aller en bas de page

Y'a des... Mots
Quand ils te prennent…
Quand ils te prennent.

Merci beaucoup

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17731 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 1er mars 2009 à 15:45 Citer     Aller en bas de page

Un délicieux ravage que ces hommes là

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Sihläryn

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
739 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
14 mars
  Publié: 25 mars 2009 à 22:52 Citer     Aller en bas de page

trop vrai trop vrai trop vrai

Je m'en veux de connaître ce sentiment-là.... comme une impression de déjà-vu

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
oxymore


Folie, drogue ou trahison...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
257 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
7 février 2018
  Publié: 12 mai 2010 à 09:40 Citer     Aller en bas de page

*imagine* bis

 
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 18 sept 2011 à 18:33 Citer     Aller en bas de page

Rien à ajouter

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
522 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 8 oct 2018 à 17:13 Citer     Aller en bas de page

La lecture de ce poème m'a donné un frisson émotionnel dans la moelle épinière.
Merci
Amicalement
Philippe

  Ori
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3766
Réponses: 16
Réponses uniques: 16
Listes: 3 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2008
Décerné le 21 mars 2009
47e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

La fille aux bas volants (Autres)
Auteur : Tilou8897
Les Princesses au lapin blanc (Amitié)
Auteur : Mademoiselle Phébus
Fracture.. (Tristes)
Auteur : Acoeurfou
Si t'affrontes, je te seconde (Lettres ouvertes)
Auteur : Nullepart (Ailleurs)
Plus rien n'existe aujourd'hui (Autres)
Auteur : Ly S.
La bête épaule (Autres)
Auteur : Tizen
Leur valse troïka (Autres)
Auteur : Tilou8897
Le silence ne s’entend qu’à travers les attentes (Poèmes par thèmes)
Auteur : cartouche
Hors piste (Autres)
Auteur : Tilou8897
Si j'osais...(c&c) (Amour)
Auteur : Bestiole
Dès l'aube, je partirai (Tristes)
Auteur : matthieu
Sieste (Autres)
Auteur : pluriels
Elle a les yeux de l'été (Autres)
Auteur : Tilou8897
Pendre mes ailes à ton cou (Autres)
Auteur : Ly S.
Minimisation (Tristes)
Auteur : *Gaëléphant*

 

 
Cette page a été générée en [0,0554] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.