Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 769
Invisible : 0
Total : 773
· ode3117 · ori · Allantvers · Tychilios
13153 membres inscrits

Montréal: 7 déc 10:17:33
Paris: 7 déc 16:17:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Ceci est un poème d'amour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 21 août 2008 à 16:58
Modifié:  21 août 2008 à 17:14 par Rouge
Citer     Aller en bas de page

Ceci est un poème d'amour.

Non pas qu'il vante les atouts de celui
aux mains sauvages comme des animaux
celui qui doit faire battre mon coeur mais qui le repousse
en fait
ceci est un poème pour celui qui le lit
un film général et
silencieux

Le monde serait un film général et
silencieux

si nos tombes n'étaient pas prévues pour bientôt

je regarde nos yeux qui regarde cette mort qui s'approche
qui nous tombera dessus et deviendra notre tombe
notre lit d'au revoir notre trépas

il faudrait tous incarner une pierre
dans la comédie qui n'en est pas une
nous mettant tous en vedette

c'est un drame pourtant tellement
risible
tellement tellement risible
je regarde tant de pions traverser la mince barrière
qui sépare le vivre de l'abuser
nous sommes tous coupables
chacun et tous

il est lourd sur mes épaules
seulement sur les miennes semble-t-il
parfois
il est lourd le poids de la terre qui enfonce mon crâne
et le fait sortir de son orbite

déjà instable

nous sommes un tas de pions sur un jeu dit de société
il s'agit d'un jeu social
ou nous sommes tous coupable

il est trop tard
sens-unique et non-retour

je ne mange que des légumes je vous le jure,
monsieur le juge
ne tuons pas les animaux, non



il faut tuer les hommes


je vous le dis monsieur le juge
qu'elle est triste notre belle terre souillée
par la banalité par la multitude
par la multiplication de tout et de rien
de boîtes de conserves
en série

qu'elle est triste notre terre trahie
et que dire de notre espèce

ceci est un poème d'amour

je suis une anti-capitaliste
et ceci est un poème d'amour

 
Mademoiselle Phébus


Just let me fall out the window with confetti in my hair. (Tom Waits)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1548 commentaires
Membre depuis
9 mars 2005
Dernière connexion
30 novembre 2014
  Publié: 21 août 2008 à 17:06 Citer     Aller en bas de page

Clara,






déjà instable.



mais nous ne sommes pas encore mortes
et il ne nous reste qu'à aimer
avant la fin.

  (Là-haut l'absence entière et le bleu charbonnant.) Par le jour se levaient des géants tristes, un violon en carton-pâte sous le rêve. (Fernand O. -Le Soleil sous la mort)
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 21 août 2008 à 17:16
Modifié:  21 août 2008 à 17:18 par Rouge
Citer     Aller en bas de page

Je ne sais pas si aimer suffira


J'espère

merci.




P.S. : Ceci est un cigare cubain.

 
Mademoiselle Phébus


Just let me fall out the window with confetti in my hair. (Tom Waits)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1548 commentaires
Membre depuis
9 mars 2005
Dernière connexion
30 novembre 2014
  Publié: 22 août 2008 à 02:42 Citer     Aller en bas de page

Citation de LouisXIV et Clara
P.S. : Ceci est un cigare cubain.



oui, je l'ai sentie aussi.
tu sais j'en ai trois. j'attends le retour de la troisième princesse pour les fumer. chut.


Aimer suffira. Pour tout. Je ne parle pas que d'homme.
Aime toi. Je t'aime.
Je l'aime.
J'aime le soleil, la pluie, Montréal.
Le Montréal en hiver de ton Dumas.
J'aime les bonbons et la glace à la cerise.
J'aime le café accompagné d'une clope (please, i just need a lucky strike)
J'aime tes cheveux mauve et ta taille de ballerine.
Et tes yeux cernés parfois. Ça te donne des airs romantique de jeune fille tragique. Un peu de la dame aux camélias.

Aimer suffira, Clara.
J'te jure.
Suffit de le vouloir, d'y croire comme Peter Pan.
Aimer suffira et bleu vivra (malgré tout).

Je t'aime.

  (Là-haut l'absence entière et le bleu charbonnant.) Par le jour se levaient des géants tristes, un violon en carton-pâte sous le rêve. (Fernand O. -Le Soleil sous la mort)
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16111 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 22 août 2008 à 04:55
Modifié:  22 août 2008 à 04:57 par Guid'Ô
Citer     Aller en bas de page

vivement Har-Maguédôn

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 24 août 2008 à 15:06 Citer     Aller en bas de page

un très bon moment de lecture merci pour ces vers

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 25 avr 2009 à 18:13
Modifié:  25 avr 2009 à 18:15 par Rouge
Citer     Aller en bas de page

Saucisse : J'avais pas bu de pinard. Ces réflexions sont partie intégrante de mon fonctionnement cervical.

Jade : ... ... ... ...
Je t'aime aussi.
Je ne sais pas ou tu es... Ça me brise le coeur.


Merci à James et à Guido...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1673
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0504] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.