Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 39
Invisible : 1
Total : 44
· Adria d'Orances · Elodie Daraut · Abdelghani EL MADANI
Équipe de gestion
· In Poésie
13112 membres inscrits

Montréal: 15 nov 16:41:36
Paris: 15 nov 22:41:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Désert d'amour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 15 mars 2005 à 17:13 Citer     Aller en bas de page

Ce soir l'amour m'a trahi ... Ignoblement.
je m'en remettrai sans doute ... Grâce à vous, notamment ...
En attendant je rends hommage à celle que moi j'avais trahi, lâchant la proie pour l'ombre ... Et lui dédie ce poème Le désert deviendra oasis par mes larmes et dans cette oasis, je l'accueillerai.







Désert d'amour






Un monde sans amour, un désert où les cœurs

Se retirent pour jeûner pendant quarante jours,

Voilà ce que serait un monde où tu n’es pas ;

Un' cathédrale vide où résonnent les pas,

Un sapin de Noël avec personne autour,

Une montre arrêtée sur l’heure de ton départ.



C’est ainsi que je sais que je t’aime toujours

Malgré le fil du temps qui coupe nos élans,

Malgré la roue qui tourne dans le fleuve des ans

Qui charrie nos tourments et nos regrets épars ;

Je sais que je suis seul quand je fends le corps lent

De la foul' qui m’entoure, en cherchant ton regard .



Chacun de nous un soir aborde une oasis

Où penchent les palmiers vers la fraîcheur propice,

Un vaisseau du désert où les cœurs enlisés

Se réveillent soudain par la grâce d’un baiser ;

Et le simoun apporte dans ses vagues brûlantes

Un' myriade de mirages et d’images envoûtantes.



Tu es cette oasis, je me fais ton palmier

Et je trempe en rêvant mes branches dans tes eaux

Caresse tes cheveux et ouvre les ciseaux

De tes jambes et je suis à nouveau le premier…

… Mon désert s’est peuplé et mes rêves nomades

Ont cessé de tanguer au gré des caravanes.





***





  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Jocsim
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
886 commentaires
Membre depuis
30 mai 2004
Dernière connexion
12 décembre 2015
  Publié: 15 mars 2005 à 23:19 Citer     Aller en bas de page

Heureux d'être le premier à trouver ce poème superbe.
Une plume que j'ai découverte récemment...
J'ai de belles lectures à faire je crois.

Je suis admiratif.

Jocsim

  La tendresse est princière; je veux être son roi.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 16 mars 2005 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

Et moi je suis heureux de te compter au nombre de mes amis Jocsim
Je te remercie et au plaisir de te lire aussi
Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
4025 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 16 mars 2005 à 04:48 Citer     Aller en bas de page

Mon cher Jihem..une traversée du désert d'actualité, c'est la période du carême catholique.

Mais j'imagine que tu t'en serais bien passé.

Une très belle allégorie pour une peine de coeur que je te souhaite...passagère.
N'oublie pas, le pardon...c'est la plus belle des preuves d'amour.

Bon courage.
Myo

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 16 mars 2005 à 05:44 Citer     Aller en bas de page

Chère Myo,
C'est pourtant vrai qu'on est en carème ... Ceinture, alors
Et le pardon ... Oui, tu as raison ... Car pardonner, c'est aussi se pardonner ... Quelque chose de grand dans le pardon ... Ne garder que le meilleur
Je te remercie

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Kri

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
2779 commentaires
Membre depuis
5 mai 2002
Dernière connexion
16 novembre 2015
  Publié: 16 mars 2005 à 05:47 Citer     Aller en bas de page

jaime bcp ta plume Jihem

je te dirais tant que tu as de lamour en toi il y aura toujours un oasis d'amour dans ton desert!

 
IciOuLa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1466 commentaires
Membre depuis
21 octobre 2004
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 16 mars 2005 à 05:52 Citer     Aller en bas de page

Très beau texte, Jihem, pour une grande douleur

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 16 mars 2005 à 06:14 Citer     Aller en bas de page

Krishna, IciouLa,

Merci beaucoup mes amis Il est doux de vous lire

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
robinson

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
1er février 2005
Dernière connexion
6 août 2009
  Publié: 16 mars 2005 à 10:01 Citer     Aller en bas de page

Belles images, belle lecture. la deuxième strophes est super Jihem. j'ai aimé ce poème et l'ai lue en pensant à ta bibliographie. J'espère que tu sauras "transferer" ton Amour car tu as beaucoup à donner.

Ro-bin-son

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 16 mars 2005 à 16:12 Citer     Aller en bas de page

Chère Ambre,

Avec moi, faut avoir une réserve de kleenex Je pense à acheter des actions de cette société car chaque fois que j'écris, elles montent
Blague à part, merci

Cher Robinson,

Je te remercie pour ta lecture attentive, pour ton commentaire et pour tes souhaits. Vraiment très gentil J'espère avoir le plasir de te lire bientôt.
Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 17 mars 2005 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Merci Mésange,

Enfin un bon tapis ... J'en suis ravi !
Quant au reste : le sable boit les larmes, très vite

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 24 mars 2005 à 16:55 Citer     Aller en bas de page

Wow! Que de marcheurs dans le désert ce site!

Je suis touché de ce poème. Il est d'une grande sensibilité qui ne peut laisser nul marcheur sans coeur!



Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 26 mars 2005 à 11:43 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi Yvano

Bonne randonnée pascale

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1581
Réponses: 12
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0397] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.