Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 45
Invisible : 0
Total : 49
· rené duruisseau · ori · glycine
Équipe de gestion
· In Poésie
13053 membres inscrits

Montréal: 11 déc 11:09:50
Paris: 11 déc 17:09:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Le coin de la technique : Astuces poétiques :: L'harmonie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 17 nov 2006 à 07:51
Modifié:  22 sept 2011 à 09:15 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page

Juste un petit quelque chose que j'ai remarqué en lisant certains poèmes et que je fais moi-même parfois, inconsciemment ou pas : une sorte d'équilibre des sons.
Par exemple, associer un mot de final consonantique (consonne finale prononcée : fleur, leurre...) avec un mot de final vocalique (dont le dernier phonème est une voyelle prononcée : bateau, vie... On peut y inclure le son E lorsque c'est un "e" pluriel - es -, ou qu'un "e" final est suivi d'une consonne, ou bien le "ent" : ils rêvent)
L'exemple le plus frappant est un nom avec son adjectif mais on peut l'appliquer avec d'autres mots d'un vers, même en alternant plusieurs fois les "genres". Ou alors, pour durcir le ton faire un "vers fort" (finals vocaliques), ou bien scinder le vers en deux, une partie vocalique et l'autre consonantique...

Exemples dans ce poème de Baudelaire, "L'ennemi" :

Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage,
Traversé çà et là par de brillants soleils ;
Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.

Voilà que j'ai touché l'automne des idées,
Et qu'il faut employer la pelle et les râteaux
Pour rassembler à neuf les terres inondées,
Où l'eau creuse des trous grands comme des tombeaux.

Et qui sait si les fleurs nouvelles que je rêve
Trouveront dans ce sol lavé comme une grève
Le mystique aliment qui ferait leur vigueur ?

- Ô douleur ! ô douleur ! Le Temps mange la vie,
Et l'obscur Ennemi qui nous ronge le coeur
Du sang que nous perdons croît et se fortifie !

Bon, bien sûr l'harmonie d'un poème dépend de bien des facteurs et ceci n'est pas forcément une "astuce" qui fonctionne à chaque fois. Mais j'ai remarqué que lorsque j'écrivais c'était quelque chose qui me venait naturellement et parfois lorsque ça "coinçait" c'est qu'il manquait cet équilibre des sons...

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
254 poèmes Liste
5026 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 20 nov 2006 à 12:09 Citer     Aller en bas de page

bonne idée ca je remarque aussi que l'effet est encore renforcé par la différence de voyelles utilisées pour le contraste grave/aigu ... le tonnerre et la pluie en est un bel exemple

  La musique danse, la poésie chante
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
17374 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 23 nov 2006 à 14:22 Citer     Aller en bas de page

"Juste un petit quelque chose que j'ai remarqué en lisant certains poèmes et que je fais moi-même parfois, inconsciemment ou pas : une sorte d'équilibre des sons.
Par exemple, associer un mot de final consonantique (consonne finale prononcée : fleur, leurre...) avec un mot de final vocalique (dont le dernier phonème est une voyelle prononcée : bateau, vie... On peut y inclure le son E lorsque c'est un "e" pluriel - es -, ou qu'un "e" final est suivi d'une consonne, ou bien le "ent" : ils rêvent)"

Aie, tu peux réexpliquer je suis pas sûre d'avoir complètement saisi
Pourtant ça a l'air vachement intéressant et le truc des sons et des images je saisis c'est ton truc vocalique consotruc que je saisis pas ...

Biz
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 24 nov 2006 à 06:37 Citer     Aller en bas de page

Bah j'en avais déjà parlé pour l'alternance des rimes : le fait de privilégier plutôt alternance consonantique/vocaliques que féminine/masculine... Tu t'en souviens pas ?

Bon je reprends l'exemple du ténébreux orage. "Ténébreux" a une fin vocalique (breux). C'est la ou les voyelles qu'on entend à la fin du mot. Tout comme Virginie, café, marron, etc. Et comme Chimay l'a justement souligné ce sont des sons aigus.
A l'inverse "orage" et consonantique, la dernière syllabe prononcée et une consonne : g. Et c'est un son grave tout comme vigne, désir, pomme, etc.
Voilà donc on peut alterner le grave et l'aigu pour gagner une certaine harmonie...

Voilà, j'espère que c'est plus clair



 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
17374 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 25 nov 2006 à 07:08 Citer     Aller en bas de page

Oui merci c'est plus clair

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 16 jan 2007 à 04:56 Citer     Aller en bas de page

Ca fait plaisir de voir que ça intéresse des gens...
Merci beaucoup les zamis

 
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 9 févr 2007 à 13:52 Citer     Aller en bas de page

En fait, tout ça, c'est juste une question de feeling... Ca coule
tout seul vrai... Ca devrait

Merci vous

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 5 mai 2007 à 19:12 Citer     Aller en bas de page

Merci Amandarine pour tes explications qui sont précieuses pour tous qui n'ont pas ces connaissances.Amitié.Okana

  Nicole chaput. *Okana *...
maxipapy


L'avenir est derrière moi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
457 commentaires
Membre depuis
20 août 2007
Dernière connexion
4 mai 2013
  Publié: 23 août 2007 à 12:42 Citer     Aller en bas de page

A la limite, c'est comme les maths !

Il faudrait aussi parler de l'orthographe !

  Maxipapy
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
254 poèmes Liste
5026 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 8 nov 2008 à 14:43 Citer     Aller en bas de page

quoi qu'il en soit les deux sont entremêlés, en travaillant un texte d'autres idées viennent, et l'inspiration mène souvent à des structures originales ou classées

  La musique danse, la poésie chante
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4305
Réponses: 9

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 975/13042

8.5%
 
 83 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.6%
 
 74 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5%
 
 49 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

16%
 
 156 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.7%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.9%
 
 106 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 188 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31%
 
 302 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,1273] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.