Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 24
· Lucie Granville · Tychilios
Équipe de gestion
· Catwoman
13153 membres inscrits

Montréal: 8 déc 04:08:23
Paris: 8 déc 10:08:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Hommage à Montréal et au Québec Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
307 poèmes Liste
17836 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 4 sept 2011 à 11:12
Modifié:  4 sept 2011 à 11:13 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

(c'est trop la mode de mettre un hommage alors comme je suis trop fashionista ...)

A cette gentillesse qui respire dans la ville, à chaque instant, même en pleine heure de pointe ...

A cette politesse omniprésente, même quand on ne parle pas directement à l'autre...
Cette ouverture d'esprit.

A cette langue qui m'a fait souvent rire, parce que bon on se charrie parfois entre nous, mais le français qu'il soit d'ici ou de là bas, est VIVANT et c'est bien ça l'essentiel, entre cousins on arrive toujours à se comprendre ...

A ce pays qui palpite de joie d'être, et qui quand on vient de France (où il est vrai, beaucoup de monde est bien souvent insatisfait de la chance qu'il a de vivre ouais) ça fait du baume au coeur de sentir le Québec...

A cette sacrée nature, que j'ai foulée ou observée à vouloir m'en étouffer les poumons, tant elle est à couper le souffle et on voudrait la garder pour toujours dans ses yeux ...

A tous ces animaux : aux écureuils dans les parcs, aux baleines vues vers Baie Sainte Catherine, à Perle, la jument qui m'a portée dans la forêt des Laurentides... à tous ces oiseaux...

A mon amie, qui m'a accueillie et que je comprends désormais de vivre là-bas...

MERCI infiniment

Vous restez gravés dans mon coeur.

On a beaucoup à apprendre de vous et vous avez raison d'être fiers de votre pays.





  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9630 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
1er septembre 2017
  Publié: 4 sept 2011 à 14:21 Citer     Aller en bas de page

Oh p'tite bête... je crois me lire...

Loup

  http://papemich.free.fr/
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 4 sept 2011 à 14:49 Citer     Aller en bas de page

Plus qu'un hommage, un gros baiser, tabernak !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 4 sept 2011 à 17:08 Citer     Aller en bas de page

wow

Merci

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 4 sept 2011 à 18:11 Citer     Aller en bas de page

Citation de v.i.t.r.i.o.l.

Citation de Aude Doiderose
Plus qu'un hommage, un gros baiser, tabernak !



Manquerait plus qu'une couche de Céline maintenant



Si tu insistes :



Cette femme est la démonstration qu'on peut naître moche et devenir… moins moche. Bref une belle leçon d'espoir.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
alalea


et d'un si vis pacem, on baise amor....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1141 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2010
Dernière connexion
27 août
  Publié: 4 sept 2011 à 22:32 Citer     Aller en bas de page

xxx merci de ce mot pour mes compatriotes.

@Aude:
''tabernak !'', ça se dit pas ''icitte'', c'est ''tabarrrnak'' (le ''r'' roulé)

 
Daph à la rose


Mes textes sont ma propriété
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
5 juin 2006
Dernière connexion
17 août 2017
  Publié: 4 sept 2011 à 23:05 Citer     Aller en bas de page

Je t'envoie l'air frais du Québec ma chère Bestiole! L'automne arrive à grands pas, les feuilles vont bientôt tomber... C'est si joli l'automne.

Merci pour cet hommage.

Salutation de Québec!

Et Aude: Alalea a raison hihi, ici on dit Tabarrrnak. De façon plutôt rude. Et ça fait du bien, ensuite la colère disparait..

  Daph à la rose
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
22024 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 5 sept 2011 à 01:51 Citer     Aller en bas de page

Quelle plaisante lecture, merci de nous envoyer un petit souffle de là bas......
ODE 3117 Amitiés

  OM
Malystryx


La Cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues S'étalait à sa proue, au soleil excessif.-Nelligan
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
266 commentaires
Membre depuis
6 mars 2011
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 5 sept 2011 à 01:53 Citer     Aller en bas de page

Le Tabarnak, c'est généralement quand t'es hyper content, ou quand tu t'es donné un coup de marteau.

Pour les accidents de voiture, il est plus général de dire Câliss de Tabarnak.

  "Que reste-t-il de lui dans la tempête brève? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du Rêve!" - Emile Nelligan
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 5 sept 2011 à 03:34 Citer     Aller en bas de page

Citation de Malystryx
Le Tabarnak, c'est généralement quand t'es hyper content, ou quand tu t'es donné un coup de marteau.

Pour les accidents de voiture, il est plus général de dire Câliss de Tabarnak.



J'adore apprendre les langues.

Câliss de Tabarrnak ! (je fais des exercices de diction)

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Malystryx


La Cyprine d'amour, cheveux épars, chairs nues S'étalait à sa proue, au soleil excessif.-Nelligan
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
266 commentaires
Membre depuis
6 mars 2011
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 5 sept 2011 à 13:44 Citer     Aller en bas de page

Pour apprendre les différentes particularités linguistiques, il est recommandé de s'y colleter le plus fréquemment possible avec différents interlocuteurs, dans des situations les plus exploratrices possibles.

Nota bene : pour les plus timides, l'alcool est recommandé.

  "Que reste-t-il de lui dans la tempête brève? Qu'est devenu mon coeur, navire déserté? Hélas! Il a sombré dans l'abîme du Rêve!" - Emile Nelligan
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 5 sept 2011 à 16:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de Malystryx
Pour apprendre les différentes particularités linguistiques, il est recommandé de s'y colleter le plus fréquemment possible avec différents interlocuteurs, dans des situations les plus exploratrices possibles.

Nota bene : pour les plus timides, l'alcool est recommandé.



Je ne rechigne pas à m'y colleter. En ce qui concerne l'alcool je tiens la rampe.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
307 poèmes Liste
17836 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 7 sept 2011 à 10:58 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous

Et gros bisous à ceux qui se reconnaitront

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16111 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 7 sept 2011 à 13:43 Citer     Aller en bas de page

Moi j'y vois juste un simple mais sincère "merci"

des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
307 poèmes Liste
17836 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 20 oct 2011 à 14:31 Citer     Aller en bas de page

Et tu as raison mon Lion

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
pioupiou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
271 commentaires
Membre depuis
25 octobre 2011
Dernière connexion
11 novembre 2016
  Publié: 5 nov 2011 à 07:21
Modifié:  5 nov 2011 à 08:05 par pioupiou
Citer     Aller en bas de page

Bestiole , si Chomedey de Maisonneuve ou Jacques Cartier étaient encore là ... Il s diraient sûrement " Bon sang je n'ai point la bleue , quelle fameux coup de tabac .. arnaque en perspective avec royale patente ( bien plus tard en France quand l'Etat se " sucre " en fumant nos pompes à fric )
Ps ... Après " oiseaux dans ton récit , il y a PiouPiou Moineau qui se sert à gogo dans ton frigo pour travailler du ciboulot à déblatérer ses idéaux , parfois proche du caniveau à faire son numéro à uriner du plumeau sa verve d'asticot à finir au massicot ( Au fait Moineau , consulte le dico , car là tu viens de faire répétition de " à " ; ça fait pas très chic et choque quand tu te " crashes " en flamme comme une loque ) ... Pense à lui mettre un grand coup dans les pruneaux pour avoir fait zorro avec ta bouffe à gogo ... Mais ce n'est pas de sitôt que tu le voudras dans ton restau à bouffer comme éléphanteau ... Mais prend - le comme poto , c'est plus rigolo !
Ps ... T'aurais pas du sirop d'érable que je puisse te taxer pour prendre avec le petit d"jeuner Bestiole ... S'il te plaît ? Et ne me répond pas " Tabernak le Moineau , y a pas marquer Restos , j'vais t'envoyer direct à l'hosto ou tu seras servi au plateau " !
Bien amicalement Bestiole et à toutes celles et tous ceux qui aiment l'échange et le partage pour s'entraider mutuellement et avoir l'assurance , en toute franchise , net d'impôt , de faire évoluer et s'élever l'humaine condition ....
Ami(e)s du Grand Nord canadien ( heu ça se dit cela ? ) ou du Québec , bref là où l'on chante " je reviendrais à Montréal dans un grand boein bleu de mer " ... Moi j'irais à vol d'oiseau , ça coûte moins cher qu'un billet aller / retour en gros n'avion ... Mais ça coûtera plus cher à celle qui m'invitera dans son restau ( ça creuse de se taper plus de 6000 bornes de PiouPiou mirage à " récré - réaction " )

 
ticia


petit ange qui me guide, ne m abandonne pas
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1510 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2011
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 5 nov 2011 à 11:02 Citer     Aller en bas de page

Moi le ne connais pas le Québec, mais il y fait trop froid pour moi! habituée à mon Sud...

  aime la vie même si elle te deçoit
patoune.mounemoune


J'ai quelques heures et j'ai déja faim de vivre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
458 commentaires
Membre depuis
6 mai 2011
Dernière connexion
14 octobre 2017
  Publié: 5 nov 2011 à 11:17 Citer     Aller en bas de page

Une contrée qui m'attire encore plus après t'avoir lu..c'est " écoeurant "de te lire...un beck...val

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
307 poèmes Liste
17836 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 7 jan 2012 à 11:33 Citer     Aller en bas de page

Merci pour le sourire Pioupiou
Le sirop d'érable je le garde jalousement .... et c'est pas parce que t'es une autre bestiole, comme tu le dis c'est les humains qui s'entraident pas les bestioles
et faut voir the Bestiole que je suis avec tout ce qui ressemble de près ou de loin de ma truffe aiguisée à une douceur sucrée .... bref t'approche pas

Ticia, tu m'étonnes. Non mais j'y suis allée en aout, ce sont les même températures qu'en France l'été là bas ... par contre en hiver... faut pas déconner t'as raison ...

Ah ben Patoune, je t'en prie vas y. Bon là prévois les après skis ... parce qu'il frette comme on dit, en cette saison !

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1192
Réponses: 18

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1014/13130

8.7%
 
 88 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.7%
 
 78 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.9%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.9%
 
 161 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.7%
 
 109 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.2%
 
 195 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.1%
 
 315 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0966] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.