Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 388
Invisible : 0
Total : 392
· alweg · Filiquier
Équipe de gestion
· Maschoune · Catwoman
13156 membres inscrits

Montréal: 25 mai 05:03:25
Paris: 25 mai 11:03:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Naissance Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Arynr'il Dae


Nous sommes des anges déchus qui nous acharnons à remonter vers notre céleste origine
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
66 commentaires
Membre depuis
30 avril 2006
Dernière connexion
26 décembre 2008
  Publié: 24 août 2006 à 05:42
Modifié:  22 oct 2009 à 13:29 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Naissance

Je n'appartenais qu'à ce monde de douceur et de naïveté
Ce cocon dans lequel ma mère m'avait tant protégée
Douce tendresse, où j'ai baigné ces instants tant aimés
Mais il existait une vie en dehors m'avait elle murmuré...

Je suis passée dans ce passage trop étroit, douloureux
Où la peur de l'inconnu se mêle à un espoir heureux
J'ai connu la douleur et ont coulé des larmes de feu
Seule maintenant, j'étais égarée dans ce monde affreux

Naissance à l'amour, arrivée brutalement avec ses hauts
Mais aussi ses bas, où la douleur me serre tel un étau
Où le désir se perd, où l'on ne trouve plus ces petits mots
Qui ne trouvaient avant la porte de ton coeur si chaud

Jusqu'au jour où je t'ai rencontré, auréolé de mystère
Ton regard à plusieurs fois fait le tour de mon coeur
Une main tendre et complice, posée sur ma joue claire
A ce moment j'ai tant voulu que sur toi, tu me serres

Le monde s'est arrêté lors de cet instant d'éternité
Un doigt caressant posé sur mes lèvres, rêve éveillé
J'ai tant cru que mon coeur empli de désir allait exploser
Plus rien n'était, seuls toi et moi sur cette plage désertée

Naissance à l'amour, au vrai, à celui qui nous émeut tant
Qui jamais ne s'oublie, ces furtifs mais magiques instants
Où nous n'avons fait qu'un, parcourus par le même sang
Lent frisson d'amour qui nous emporte au delà du temps...

  Chi va pianu va sanu e chi va sanu va luntanu.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 630
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0273] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.