Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 14
13257 membres inscrits

Montréal: 15 oct 20:27:46
Paris: 16 oct 02:27:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Temple d'en-corps et encor Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 16 avr 2005 à 17:59 Citer     Aller en bas de page






Temple d’en-corps et encore




Je vois les ruines aux larmes tombées de bruine,
D’un temple encor et toujours rebâti,
Que visitent pèlerins repentis ;
Angkor est grand, ton corps est froid, que je contemple.

A l’ambre ample de l’ombre de notre temple,
Que visitent grands amants et petits,
A genoux, sur les mains, le nez dans les cailloux,
Je crois en toi et aux dieux de l’Asie.

Je croise en eux leur regard immobile,
En la sagesse sise sur leur corpus débile,
Et sous le feu des questions du silence,
Je suis statue, moi aussi, qui avance.

Statue de sel que ton regard savoure,
Reine Khmère, Princesse de l’amour,
Statue de celle qui me laisse au rivage,
Rescapé lapidaire des pierres sans âge.

Mange la mangue à la saveur de langue, et ose ;
Hier, née de l’humus des fleurs de lotus rose,
Tu boudais, assise en Bouddha près du fleuve,
Je goûtais ta blanche peau toujours neuve.

Douce saveur dans corps et en corps,
Je bois ton thé au verre souvenir,
Je bois ton corps au vert devenir,
Tu es mon temple d’Angkor et encore.


2005


***

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
annablue


don't worry, be happy
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
243 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
6 mai 2015
  Publié: 17 avr 2005 à 02:58 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup, merci pour cette belle lecture.
Amicalement Annablue

  I hope you will remember me this day and do not forget we are friends for ever
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 17 avr 2005 à 13:01 Citer     Aller en bas de page

Chère Marie,

Je te remercie de ta visite et au plaisir de te lire bientôt

Cher Pascal,

Tu as tout compris : je suis un pratiquant fervent ... de l'amour.

Amitiés à vous deux

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
4017 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 18 avr 2005 à 03:22 Citer     Aller en bas de page

Te lire est toujours un merveilleux voyage.
Ravie de te croiser de nouveau ici ...aussi


Myo

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 18 avr 2005 à 13:41 Citer     Aller en bas de page


Chère Myo ,

Au fil de nos voyages, comment ne pas nous croiser ?

Merci chère amie

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Jocsim
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
886 commentaires
Membre depuis
30 mai 2004
Dernière connexion
12 décembre 2015
  Publié: 19 mai 2005 à 22:13 Citer     Aller en bas de page

Quel magnifique poème!
Quel magnifique poème!
Et encore...



Jocsim

  La tendresse est princière; je veux être son roi.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 20 mai 2005 à 18:54 Citer     Aller en bas de page

Alors, comme ça, tu me fais porter le chapeau ???

Merci, Jocsim, amitiés!

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1457
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0412] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.