Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 27
13163 membres inscrits

Montréal: 19 août 21:26:32
Paris: 20 août 03:26:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: État des Lieux. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 2 févr 2014 à 04:51
Modifié:  4 févr 2014 à 03:47 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

État de Lieux.

Je ne crois plus en rien en ce monde décadent,
Tout s’évanouit, se dilue, s’envole au vent.
Nulle racine ne s’agrippe à la richesse d’une terre,
On devient amnésique au passé, aux pires guerres.
L’histoire transmise est bannie au profit d’idées,
D’une théorie « gender » aux différences gommées.
Nous marcherons aux pas, rythmés par les tambours,
D’une pluie de notes indifférentes et sans amour
Jusqu’à s’aimer soi-même pour vivre en liberté,
Sans attache à l’autre sans la moindre identité.
La famille, le Père, la Mère, le couple, tout se perd,
L’individu, seul, en devient l’unique repère.
À l’inverse on accepte en toute complicité
L’emprise très religieuse d’une autre cécité,
Là où la famille et l’homme dominent à outrance,
Sans se soucier de la femme et sa déchéance.
Ceux qui sont opposés à ces deux fols courants
Sont exclus du débat sans moindre ménagement
À coups de matraque, pas bon de dire le contraire,
Dans notre pays libre il ne faut pas d’adversaire.
Initier de cette manière l’inégalité,
C’est amplifier à court terme une adversité,
Où seul l’affrontement s’avère une froide solution.
La pensée unique rejoint l’autodestruction.
Cette politique fureur, adepte d’un milieu silence
Construit son arche en prévision de la démence,
Tout en naviguant sur les vagues rouges de notre sang
À s’empiffrer à satiété d’un sale argent.

1/02/2014

Alweg

  alweg
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
5036 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
10 août
  Publié: 2 févr 2014 à 10:40 Citer     Aller en bas de page

Tu dis des choses qui touchent une réalité, le monde ancien ( le tien comme le mien) s'efface pour autre chose. même si nous percevons des grands dangers pour l'"HOMME"? Il est difficile de savoir comment les choses vont évoluer. le siècle dernier n'a pas été triste non plus un rapide schéma - le siècle des lumières a engendré la révolution, la raison qui a bousculé la religion a débouché sur la guerre 14/18 30 millions de victimes, c'est pas mal, 20 ans plus tard la guerre 39/45 et puis après des guerres un peu partout. C'est vrai, aujourd'hui nous sommes en guerre économique, le capital n'a plus besoin du travail, là! Une des solutions, c'est la prise de conscience comment vivre en échappant au miroir capitaliste qui ramène les plus faibles au temps de l'esclavage. C'est nous consommateurs qui pouvons imposer un commerce équitable et solidaire. voici quelques idées qui me préoccupent aussi. merci pour ton texte, il est toujours bon de stimuler les neurones de notre conscience.
Amitiés
yvon

  YD
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 2 févr 2014 à 12:44 Citer     Aller en bas de page

Merci Yvon de ton passage. Le monde de demain sera celui de nos enfants, et j'ai honte de leur laisser ce gâchis. A+

Amitiés

Alweg.

  alweg
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
447 poèmes Liste
21878 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 août
  Publié: 9 févr 2014 à 04:37 Citer     Aller en bas de page

Un écrit que je partage amplement, merci ALWEG, pour ce ressenti et ces vérités.
Ce monde de demain m'angoisse terriblement
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
ClownDown


... c'est comme ça que ça se passe dans ma tête...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
117 commentaires
Membre depuis
31 décembre 2012
Dernière connexion
13 juillet 2016
  Publié: 10 févr 2014 à 11:19 Citer     Aller en bas de page

Quand le jour viendra où je devrai mourir, je n'aurai aucune honte à laisser ce monde à nos enfants. Et je ne vois pas pourquoi j'aurais honte, car tu parles de déchéance, tu dis que l'histoire de l'humanité va tout droit à la destruction.
Tu vois, si un jour j'ai un enfant, je ne vais pas lui bourrer le crâne d'histoire de la guerre, où de famine, de génocide. Certes, à partir d'un certain âge, c'est important qu'un enfant connaisse cette partie de notre héritage. Mais voilà, le problème c'est que si tu fais ça, il y a de grandes chances pour que tu engendres un enfant aussi mélancolique et résigné que toi.
Et vraiment, tu crois que le monde va vers le négatif ? Je pense que le monde va quelque part, et que c'est à nous de décider si cela sera négatif ou pas. Je décide que non, et je n'oublie pas que le 20e siècle a été une boucherie sur le plan de la guerre par exemple, mais même une guerre peut amener quelque chose de bon : comme l'art, la raison qui fait que tu es là.
Personnellement, j'ai étudié un auteur (dont j'ai oublié le nom d'ailleurs) de seize ans, qui vivait dans le ghetto de Varsovie. Il écrivait des nouvelles, des récits plus ou moins longs qui parlait de sa vie, son quotidien, ses rêves, ces jeux. Et même lui, même ce gosse arrivait à ressentir la beauté et une certaine idée de la joie innocente et enfantine. Pourtant l'auteur est mort de faim avant la fin de la guerre.

Tu vois ce que je veux dire c'est que ton raisonnement ne mène à rien. Si tu ne veux pas avoir honte du monde, si tu ne veux pas avoir honte de ton histoire et de ton héritage malgré les instants les plus sombres, apprends aussi à la future génération à voir cette fleur qui pousse entre les dalles de béton. En général ce sont les plus tenaces.

Sans contrainte, sans évènement d'inégalité ou d'asservissement, notre histoire aurait bien manqué d'artiste pour la mettre en valeur.

Tu comprends ce que je dis ?

  Ah / ah / ah / ah / ah etc...
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 10 févr 2014 à 12:30 Citer     Aller en bas de page

Merci Ode de ton passage. Amitiés.

Alweg.

  alweg
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 10 févr 2014 à 12:56
Modifié:  10 févr 2014 à 15:46 par alweg
Citer     Aller en bas de page

Merci le "Clown" d'être passé. Je vois très bien ce que tu veux dire, et cela me conforte dans mes idées. Je te réponds avec humour : Je ne voudrai pas être ton fils.....
J'ai cinq enfants, dont trois qui se battent en ce moment pour la liberté des peuples, aussi ta philosophie genre pensée unique je m'assieds lourdement dessus.

Tu comprends ce que j'écris!........à mon âge cela fait longtemps que l'on ne peut plus faire comprendre par la main dans la G.........


  alweg
ClownDown


... c'est comme ça que ça se passe dans ma tête...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
117 commentaires
Membre depuis
31 décembre 2012
Dernière connexion
13 juillet 2016
  Publié: 11 févr 2014 à 02:00 Citer     Aller en bas de page

Ma philosophie genre pensée unique ? euh... déjà la philosophie pensée unique c'est plutôt toi qui la portes, d'ailleurs ta façon d'agresser ce que je dis le montre bien.
Et je ne vois pas pourquoi tu te sens obligé de t'impliquer personnellement pour me répondre, ce n'était qu'un commentaire, pas un jugement, ni une critique de ce que tu as dit.
En revanche, je peux développer cette pensée que tu trouves unique. Quand je te parlais de l'enfance, c'était pour parler de bienveillance. Et je disais juste qu'il fallait être bienveillant avec un enfant et ne pas le confronter seulement qu'à des expériences déplaisantes sinon, et là c'est un point de vue psychiatrique, il développera plus tard des pathologies. En plus clair, à trop dire à l'enfant que le monde est pourri et qu'il faut se battre contre tout n'est pas forcément bienveillant, et cela peut nuir à son développement : en clair faire quelqu'un de malheureux (malade à différents degrés).

Du coup, si tu comprends ça, qu'est-ce que tu me reproches ? Après, tu peux ne pas être d'accord avec ce que je viens de dire, mais je tiens juste à souligner le fait que cela fait partie du droit de l'enfant, que c'est un droit international, ratifié par presque tous les pays du monde.

Et puis même, simplement, je pense que ton raisonnement est un raisonnement trop extrémiste pour être bienveillant.

Je suis d'accord, je parle beaucoup de bienveillance, mais dans ton texte, la notion que tu utilises le plus est la morale (qui plus est kantienne), ce qui fait que si c'est ce que tu comptes me dire : non je ne suis pas hors sujet.

Un peu de tempérance, je crois que c'est ce dont tu manques... en tout cas pour échanger, après dans ta vie j'en sais rien, donc te sens pas vexé hein

  Ah / ah / ah / ah / ah etc...
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 11 févr 2014 à 04:14 Citer     Aller en bas de page

Bonjour, je m'attendais au mot extrémiste. Si avertir et écrire son ressenti sur les dangers de demain ou d'aujourd'hui, d'en dénoncer les faits et la réalité c'est être extrémiste, alors oui je le suis.
Mes enfants, pères de familles et ma fille, sont bien dans leur peau et dans leur tête, je ne pense pas les avoir nourri au biberon abjecte de l'extrémisme, mais au contraire dans la liberté d'actions et de pensées.
Concernant mon agression, tu te trompes, c'est une réponse tout simplement. Chacun a sa façon de s'exprimer....Je n'ai pas la prétention de donner de leçons.. Je te rassure, je ne suis pas vexé, je suis surtout hypersensible.

Cordialement

Robert


  alweg
ClownDown


... c'est comme ça que ça se passe dans ma tête...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
117 commentaires
Membre depuis
31 décembre 2012
Dernière connexion
13 juillet 2016
  Publié: 12 févr 2014 à 21:25 Citer     Aller en bas de page

Etre extrémiste, ce n'est pas tant de dénoncer les faits et la réalité, dans ce cas ce serait plus justement voir la réalité et ses faits avec un seul point de vue. Et c'est ça qui est dangereux. Je ne voulais pas dire que tu étais un mauvais père, pas du tout, et d'ailleurs, j'utilise la même démarche que toi : je t'avertis d'un danger.
Et quand je parlais de bienveillance dans l'éducation, je voulais dire concrètement qu'il ne faut pas aller contre son besoin naturel de s'amuser, et qui dit amusement dit plaisir. Ce que je voulais simplement dire, c'est qu'une éducation bienveillante c'est écouter les besoins de son enfants, de savoir ce qui lui fait plaisir de ce qui le rebute et de s'adapter en conséquence.

Dans l'éducation on a l'habitude de dire qu'il n'y a pas de mauvais élèves, il n'y a que des mauvais professeurs. On pourrait faire le rapprochement avec les parents. Après bien sûr c'est trop fort, mais l'idée est là : c'est l'adulte le responsable. Un enfant n'a ni la conscience, ni la tempérance d'un adulte, ce qui fait qu'un bon parent devrait trouver le juste milieu dans tout ça.
Et du coup, si tes enfants sont heureux, c'est que tu as su trouver ce juste milieu. Et je ne disais pas que tu étais extrémiste, pas du tout, je disais juste que c'est ton texte qui à mon sens l'est un peu trop.

Et pour bien recentrer mon propos dessus, je pense qu'un enfant a le droit de rêver et le devoir de s'amuser, et que croyant à cela, je pense qu'il y a d'autres méthodes que la confrontation avec les faits pour qu'un enfant commence à comprendre la réalité.

...
on est au XXIe siècle quoi

  Ah / ah / ah / ah / ah etc...
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 12 avr 2014 à 23:50 Citer     Aller en bas de page

Merci pour votre visite GRG.

Amitiés

Alweg

  alweg
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 816
Réponses: 10
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0682] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.