Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 38
Invisible : 1
Total : 39
13267 membres inscrits

Montréal: 19 oct 16:00:46
Paris: 19 oct 22:00:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2013 (semaine 1) : "Prétendre le contraire" :: Un Sultan en Caftan (prétendre le contraire) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 18 juil 2013 à 13:47
Modifié:  2 nov 2013 à 16:16 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Sur son bel alezan mon fort sultan
Des dorures en kuftii* sur nos caftans
La Noursultan me regardait de travers
Derrière la jalousie, mon front fier
Devinait mon nom gravé en géant
À l’intérieur de votre noué turban

Plein de poétiques paraboles
D’avenants baisers sur votre col
Dans le diwan, mes cheveux tressés
Sur vos épaules se sont appuyés
Vous déclamiez Omar Khayyam
Avant le ravissement du hammam

Dans la moiteur des vapeurs virevoltait
Notre duo de silhouettes qui chaloupait
Puis, vous célébriez mes arabesques
Dans ce décor rehaussé de stuc mauresque
Mais de pré-pubères danseuses sont arrivées
Comme une jeune armée de prisonniers

D’autres tenues, d’autres charmes
Me débattre ? Avec quelles armes ?
Ma peau profanée fanée
Notre amour par malheur perforé
De vous, j’ai dû me défaire
Pourquoi prétendre le contraire ?



Note :
Kuftii : type de graphie de l'alphabet arabe

 
Astrella

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
70 commentaires
Membre depuis
2 juin 2013
Dernière connexion
19 mai 2014
  Publié: 19 juil 2013 à 15:29 Citer     Aller en bas de page

Ce sultan est un goujat malgré ses apparats...

La richesse des mots et des scènes m'ont emportée au pays des mille et une nuits.
Merci pour cette très belle lecture.
Amitiés

  La plupart du temps, ce n'est pas ce que vous savez qui compte, mais ce que vous faites de ce que vous savez.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15666 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 19 juil 2013 à 16:35 Citer     Aller en bas de page

le sultan et le harem c'est une longue histoire qui dépassent les mille et une nuit
bravo
catherine

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 19 juil 2013 à 18:52 Citer     Aller en bas de page



Pas très élégant ce sultan...

Des scènes presque cinématographiques tant tu les as bien écrites et décrites!
Magnifique!


Amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 20 juil 2013 à 02:02 Citer     Aller en bas de page

>Sybilla
Merci pour le regard "cinématographique".

>Mido
En effet, les sultanats/califats dépassent les contes.

>Astrelle
Oui, une personne courant plusieurs lièvres à la fois ne peut être que goujat un moment, y compris lorsqu'il a une bonne éducation

>Allana
L'homme veut avoir plus qu'être. En cela, il est rarement rassasié.

Merci à tous les 4,
Catherine

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
2580 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
4 septembre
  Publié: 20 juil 2013 à 02:38 Citer     Aller en bas de page

La nature est faite de telle façon que l'homme ne sera jamais rassasié !
Il peut se reposer, détourner son regard ( un temps ) mais l'éclat de vos yeux le perce à nouveau...
Où que vous soyez il sera tenté de vous séduire vous pénétrer plus en profondeur!
"Il veut connaître le mystère..."

Un voyage d'étoffes de couleurs, aux parfums envoûtants de l'orient...
La gestuelle des mots donnent beaucoup de grâce élégante Catherine

Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23529 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 20 juil 2013 à 10:29 Citer     Aller en bas de page

j'aime beaucoup

  Membre de la Société des poètes Français.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 20 juil 2013 à 11:57 Citer     Aller en bas de page

Je ne suis pas consultant en harem mais pourquoi prétendre le contraire, c'était couru d'avance!
L'amour est parfois insultant dans ce cas pourquoi pas le soulager
en caftant

 
pirate24


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
3 août
  Publié: 20 juil 2013 à 12:07 Citer     Aller en bas de page

Belle romance! Belle écriture! Sauf qu'une femme ne se défait pas du sultan. Elle est sa propriété et il en dispose à sa guise. Il peut la donner à un noble comme présent. Tristes moeurs et triste époque pour la femme. Daniel

  Daniel
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 21 juil 2013 à 05:15 Citer     Aller en bas de page

>Marche Pascal
Ca nous connaître en profondeur, çà fait belle lu(r)ette que nous l'avons compris. Hihihi

>Riamarien
Curieuse comme je le suis, je ne manque pas de cafter.

>James
Merci bien Monsieur de votre passage et sympathique commentaire.

>Pirate 24
Dans ce haut lieu tenu par les eunuques, tout était possible. Entre les jalousies et autres intrigues, il était possible de négocier/soudoyer.
Mais tu auras compris que l'habillage est un contexte d'antan mais l'histoire se passe aujourd'hui.

Merci à tous de tous vos commentaires,
Catherine

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
423 poèmes Liste
13473 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 21 juil 2013 à 06:40 Citer     Aller en bas de page

Des images dignes d'un film qui me font voyager. Comme tu l'as si bien dit on peut être à la fois bien éduqué et goujat.
J'ai aimé le vocabulaire choisi qui nous transporte vraiment dans un autre monde.
C'est un très beau poème.

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 21 juil 2013 à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Magali pour ton commentaire. C'est vrai que j'ai adoré composé sur ce thème du harem - pas si loin de la réalité quelque fois.

Bises,
Catherine

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 22 juil 2013 à 04:47 Citer     Aller en bas de page

ce poème nous offre une lecture facile et agréable, les péripéties de l'amour sont exprimées avec sensibilité,

  Critiques acceptées
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 23 juil 2013 à 02:00 Citer     Aller en bas de page

Une (bonne) surprise de te trouver sur un thème inhabituel Sister. Mais ça ne m'étonne pas de toi ^^.
La chute (pas de reins ;-)) claque comme j'aime...pour sortir du sérail.
A mes yeux, une réussite...n'en déplaise à tous les prétentieux sultans insultants ;-).

Kisses.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 23 juil 2013 à 16:53 Citer     Aller en bas de page

Bon, je vais laisser un commentaire...
Je ne suis pas très friand des images Moyen-Orient, orient, je ne sais pas ce qu(il faut dire, mais je sais que c'est un univers qui te tient à cœur, et sachant cela ma lecture est plus attentionnée...
C'est très bien d'écrire sur nos passions des autres coutumes...
Le harem ne me dérange pas... Sinon combien de contes magnifiques n'auront pas été écrit... Un sultan a toujours une favorite... Cette image est surtout à travailler... Je pense que si le monde était féministe, les femmes auraient des harems, mais voilà, ce sont des sultans et 'on pas de sultanes qui ont le monopole... Refuser le principe du harem, ce serait dénier et enlever une grande partie de la substance de cette culture... Le harem n'a jamais été décrié comme un lieu ignoble, je ne pense pas que c'était pour cacher une vérité...Ne pas dire cela serait hypocrite, et citer le harem comme une triste vie de femme est très réductrice... Oui, ils étaient des écris...
Même si l'autre malade en a représenté le pire exemple...

Ecrit avec passion pour ce sultan qui a trouvé quand même sa belle... C'est cette écriture qui compte avec tout alors je tire ma révérence...

C&C

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 24 juil 2013 à 16:37 Citer     Aller en bas de page

>Xénia
Tu as tout compris. Merci.

>Raga
J'aime les chutes qui claquent, qui é-rein-tent.

>Vita.Chris
Lorsqu'on pense au harem, on voit les bains de vapeurs, les jolies femmes qui étaient les favorites, les officielles épouses secondaires. D'autres étaient des trophées de guerre, des servantes, qui voyaient à peine le jour. En outre, il y avait des jeux de pouvoir, des conspirations. Les eunuques veillaient sur ce petit monde. Plus ou moins avec de bonnes intentions. Un univers pas toujours si glam que çà. Ca dépend où elles se placent dans ce monde aussi fort hiérarchisé. Il vallait mieux être en odeur de sainteté.
Le pacha et sa mère pouvait faire de vous ce qu'il voulait et les filles pouvaient tomber de préférée à à genou le lendemain. Leur sort n'était pas toujours enviable et pas toujours une vie de château.
Heu, dis, ce texte n'a pas pour vocation de décrier le monde du harem. C'est un décorum pour servir mon propos, et non pour asservir, comme qui dirait.

Merci à vous tous pour vos commentaires toujours appréciés.
Catherine

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
3940 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 29 juil 2013 à 02:16
Modifié:  29 juil 2013 à 02:16 par ballandine
Citer     Aller en bas de page



Transportée au coeur des harems....., c'est super...

Un vocabulaire choisi pour nous faire sentir l'orient des vapeurs et couleurs rutilantes...

Une histoire tout à fait crédible...

Un soupir amoureux des "mille et une nuit"....




  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 29 juil 2013 à 02:32 Citer     Aller en bas de page

Merci ma Chère Ballandine,
pour ces quelques mots emportés laissés sous mes vers.
Les 1001 nuits, c'est un bon sujet, il me semble.

Catherine

 
nemrod

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
46 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2012
Dernière connexion
8 juin 2015
  Publié: 30 juil 2013 à 15:51 Citer     Aller en bas de page

C.Ringer (Les Rita Mitsouko) chantait : "les histoires d'amour finissent mal, en général"... Nous restent les mots, si bien ciselés d'ailleurs, que c'est un plaisir de les lire. Bravo!

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 30 juil 2013 à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Merci Nemrod,
C'est un plaisir de vous partager ce texte. Un vrai régal à écrire même si le fond est moyennement fun.
A bientôt,
Catherine

 
L'Architecte


Entre beauté stylistique, profondeur émotive et subtilité métaphorique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
1514 commentaires
Membre depuis
6 juin 2010
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 31 juil 2013 à 19:33 Citer     Aller en bas de page

Catwoman
Belle poésie, un thème que vous abordez avec brio et belle chute sans oublier l'ambiance orientale des harems bien illustrés avec vos mots
Bien cordialement avec mes amitiés poétiques
L'Architecte

 
Textes protégés sous Copyright numéro 00049021
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1293
Réponses: 23
Réponses uniques: 16
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

La marche (Tristes)
Auteur : marchepascal

 

 
Cette page a été générée en [0,0443] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.