Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 225
Invisible : 0
Total : 225
13314 membres inscrits

Montréal: 27 jan 08:46:15
Paris: 27 jan 14:46:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Gilou Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
HectorVigo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
1680 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2008
Dernière connexion
4 juin 2016
  Publié: 13 nov 2008 à 16:58 Citer     Aller en bas de page

Gilou

Dans les rues encombrées d'un faubourg dunkerquois,
Le visage écarlate et le regard strabique,
Exhalant des rancœurs, des parfums éthyliques,
Il profère aux passants des propos discourtois.

De pansus postillons expulsés en convois
Accompagnent ses cris de buveur colérique.
Il peste vivement sur la place publique
Contre le monde entier qui souvent le rudoie.

Il se sert d'un flacon comme d'un porte-voix
Pour clamer son malheur sur un ton volcanique.
Ses abus de boissons, lentement, l'intoxiquent.
Dans son crâne se loge un profond désarroi.

Émaillées à foison de hoquets, de renvois,
Ses paroles se noient dans le flot du trafic.
Esseulé, méprisant ses douleurs hépatiques,
Pour chasser son chagrin, tous les jours, Gilou boit.

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 13 nov 2008 à 17:21 Citer     Aller en bas de page

un poème plein de réalisme ...

dur mais si vrai !!

un très beau texte pour un sujet si poignant !!

  Seirén - ©
la drôlerie déjantée


-toutes choses balayées-Voilà l'immensité
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
99 commentaires
Membre depuis
15 septembre 2008
Dernière connexion
19 août 2015
  Publié: 13 nov 2008 à 17:32 Citer     Aller en bas de page

Le portrait que tu fais de cet homme est comme un tableau...l'on peut y lire chaque trace de pinceau...touchée une fois de plus!

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 13 nov 2008 à 20:25 Citer     Aller en bas de page

Plus que réaliste oui, sous ces lignes perçantes...
Il fait mal à la vie ...

Merci David..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet 2020
  Publié: 14 nov 2008 à 05:45 Citer     Aller en bas de page

touché par tes vers !

merci pour cette réalité si prenante

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 14 nov 2008 à 09:27 Citer     Aller en bas de page

Voici un portrait saisissant de réalisme et de douleur !
.....
Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
colargol


Il suffit d'y croire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
264 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2008
Dernière connexion
15 mai 2009
  Publié: 14 nov 2008 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

Ton texte est si réaliste, tout en le lisant, je pouvais voir Gilou devant moi.

Merci à toi.

  colargol
HectorVigo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
1680 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2008
Dernière connexion
4 juin 2016
  Publié: 14 nov 2008 à 13:44 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup pour vos commentaires sympathiques !

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
5898 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 14 nov 2008 à 16:33 Citer     Aller en bas de page

Réaliste et terrible ce Gilou.
merci pour ce portrait.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
HectorVigo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
1680 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2008
Dernière connexion
4 juin 2016
  Publié: 14 nov 2008 à 16:37 Citer     Aller en bas de page

Merci Lacase

 
Nymphette


Aimer jusqu'à la déchirure. Aimer même trop, même mal... J. Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
690 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2008
Dernière connexion
21 juin 2013
  Publié: 16 nov 2008 à 13:50 Citer     Aller en bas de page

Magnifique, pourquoi dunkerque?

J'aime bcp

  Aimer, sans songer à aimer
HectorVigo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
1680 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2008
Dernière connexion
4 juin 2016
  Publié: 16 nov 2008 à 13:51 Citer     Aller en bas de page

Dunkerque ? Le hasard ou peut-être pour la sonorité dunkerquois avec 2 "k"

 
hestia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
70 commentaires
Membre depuis
17 mai 2008
Dernière connexion
27 juin 2010
  Publié: 17 nov 2008 à 09:41 Citer     Aller en bas de page

Dieu il y a comme un petit quelque chose de Baudelaire là-dedans. De par le sujet sans doute mais certainement aussi de par la tonalité ! J'aime beaucoup évidemment la noblesse de la poésie associée à la détresse de la rue ; le sérieux d'une poésie et d'un thème associé à l'humour de la forme... Bref tout y est !!!

Continue je t'en prie !

 
Lunabelle


Quand la nuit habite ton cœur, tu poursuis son ombre ... clovis 67
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
2298 commentaires
Membre depuis
5 septembre 2008
Dernière connexion
26 septembre 2018
  Publié: 19 nov 2008 à 06:59 Citer     Aller en bas de page

un bien bel écrit mon ami, mais alors que je suis triste du coup...
cela me touche terriblement

bisous

Luna

 
HectorVigo

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
1680 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2008
Dernière connexion
4 juin 2016
  Publié: 19 nov 2008 à 11:12 Citer     Aller en bas de page

Hestia et Luna merci à vous deux

 
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
31 décembre 2020
  Publié: 3 jan 2010 à 03:35 Citer     Aller en bas de page

HectorVigo

Ce poème n'est pas que bon, il est excellent, des mots recherchés, bien placés, juste magnifique.

J'adore

Sélénaé vous souhaite une merveilleuse Année

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1709
Réponses: 15
Réponses uniques: 12
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0357] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.