Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 17
· Tychilios
Équipe de gestion
· Catwoman
13153 membres inscrits

Montréal: 7 déc 02:42:07
Paris: 7 déc 08:42:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Comme à Peyton Place. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 22 mai 2014 à 14:18
Modifié:  24 mai 2014 à 23:53 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Photo personnelle.Nom du site








Ces sont les premières expériences qui laissent en nous des traces indélébiles... Mes lectures avant mes 10 ans jusqu’à mes 20 ans ont crée Galatea.

J’ai commencé à lire des nouvelles et des romans vraiment jeune, ayant comme restriction dans mes choix juste ma curiosité.
Ainsi je suis arrivée lire, par hasard, Peyton Place le livre scabreux par excellence des années cinquante en USA et soixante en Italie.

Née dans le cul-de-sac qui était en ce temps là mon hameau, en lisant le livre de Grâce Metalouis , j’ai tout naturellement transposé dans ma réalité les personnages imaginaires et aussi réels du livre qui présentait une petite ville du New England.

Bien sur, chez moi on n’avait pas d’industriels riches et le seul intellectuel sur notre scène était un journaliste, en retraite, marié avec une très belle femme, beaucoup plus jeune que lui.

Nous avions, par contre, un prêtre dont le physique semblait la réplique de Tyrone Power.
Il était un peintre, un joueur acharné de cartes, un dramaturge et surtout le rêve impossibile-ou presque- des paroissiennes de ce temps-là.

Dans mon hameau sicilien, pas loin de la mer, on avait une champignonnière d’ individus et de familles qui encore aujourd’hui nourrit ma fantaisie et qui me fait coller mes nouvelles connaissances aux prototypes de mon enfance.

Il est probable que, malgré les temps passés, les différentes latitudes et une culture plus avancée et “moderne “, les gens que je continue à rencontrer, à connaître et à aimer, ont toujours quelque chose qui me permet de refaire dans ma tête, et surtout dans mon cœur, le monde protecteur et apparemment facile à comprendre de mon enfance.

Tout ça pour souligner comme le monde virtuel, le village de LPDP en particulier, me rappelle mon monde d’antan et me fait souvent réagir comme si j'étais encore une habitante d’un lieu connu et passionnément aimé.

Certaines communautés virtuelles et celles qui proposent de la poésie offrent une immense archive d'émotions et la possibilité de se rapprocher, sans trop craindre des conséquences, des parfaits inconnus. Comme j’ai plusieurs fois écrit ici, j'adore cette possibilité d'effleurer leur monde, parfois même intime de gens dont les attraits ou les défaillances physiques ou morales sont –APPAREMMENT -cachés .

Moi, j'adore connaître les gens.
L'exploration d’autres vies, et en particulier, de leurs façons d’agir et réagir dans ce monde, me laisse –encore- bouche bée, littéralement .

J'aime la nature, les plantes surtout , mais essayer de comprendre les directrices essentielles d’une autre existence me fascine énormément et me fait chaque fois m'émerveiller.

Petite, j'étais habituée à vivre en permanente connexion avec les autres et ma vie semblait avoir une dimension circulaire où chacun faisait bouger, émotionner, satisfaire ou... décevoir les autres.

Je me rappelle bien de mes heures de solitude, de mes silences si longs qu'on m'appelait la "muette" , mais j'ai sculpté en moi avant tout une sensation de journées agréablement vécues choralement et belles, parce que personne était vraiment isolé.

Ici, quand j'arrive à lire régulièrement les publications des amis ou des poètes que je ne connais point , je ressens le même plaisir de voir passer des visages familiers devant mon balcon sicilien.
Les auteurs, les posteurs avec leur bagages de publications, commentaires et interactions subtiles ou... grossières, peu à peu créent des identités, enfin des individus qui ont des contours parfois si bien tracés que j'ai la sensation de les voir sortir de mon écran...

À suivre...

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 22 mai 2014 à 14:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de NaDiR
Bon début dans l'autobiographie, continue et cela fera un livre superbe à feuilleter
La photo est précieuse

N.



Merci Nadir !



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 22 mai 2014 à 15:29 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lilia,

Je vais te dire , c'est une lecture que je vais suivre de très près ! Bravo

J'ai adoré !

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Pistache

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
13 commentaires
Membre depuis
1er mars 2014
Dernière connexion
1er avril 2018
  Publié: 22 mai 2014 à 19:17 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Galatea Belga,

D'abord le titre m'a interpellée. Peyton Place, deux mots que je n'avais plus entendu depuis des dizaines d'années. j'en ai un vague souvenir car j'étais très jeune.

Ensuite c'est la photo qui m'a parlée, j'adore. Les visages figés du passé qui posent pour la postérité et pour notre plus grand bonheur.

Enfin la Sicile, pays de mes ancêtres dont le sang coulent dans mes veines bien françaises transportant une certaine nostalgie de son passé familial.

J'ai beaucoup aimé l'écriture, les mots coulent .... j'adore.

Je vais suivre moi aussi Peyton Place version Galatea.

....

Pistache

  Telle est la vie des hommes. Quelques joies bien vite effacées par d'inoubliables chagrins. Il n'est pas nécessaire de le dire aux enfants. M. Pagnol - Le château de ma mère -
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 22 mai 2014 à 20:44 Citer     Aller en bas de page

Super, j'aime bien aussi essayer de comprendre les gens par le dit et non dit, par les mots qu'ils ont choisi pour concevoir leur écrit, imprégné d'une partie de leur vie...

Je te souhaite du bonheur

Sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 23 mai 2014 à 02:13
Modifié:  23 mai 2014 à 02:13 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de James
Bonsoir Lilia,

Je vais te dire , c'est une lecture que je vais suivre de très près ! Bravo

J'ai adoré !

James


Merci James pour ton encouragement, je pense au moment à la suite et comment présenter mes "connaissances "




lilia

Pistache :: Posté : 2014-05-22 19:17:35
Bonsoir Galatea Belga,

D'abord le titre m'a interpellée. Peyton Place, deux mots que je n'avais plus entendu depuis des dizaines d'années. j'en ai un vague souvenir car j'étais très jeune.

Ensuite c'est la photo qui m'a parlée, j'adore. Les visages figés du passé qui posent pour la postérité et pour notre plus grand bonheur.

Enfin la Sicile, pays de mes ancêtres dont le sang coulent dans mes veines bien françaises transportant une certaine nostalgie de son passé familial.

J'ai beaucoup aimé l'écriture, les mots coulent .... j'adore.

Je vais suivre moi aussi Peyton Place version Galatea.

....

Pistache


Merci chère Pistache ! Ce Peyton Place passe dans ma tête depuis des mois mais faudra voir comment le présenter aux lecteurs...




galatea




  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 23 mai 2014 à 02:40 Citer     Aller en bas de page


Agréable lecture :J'essaierai de suivre, de lire, autant que faire se peut... même si je ne commenterai pas toujours..

Derrière chaque plume... Je n'oublie jamais qu'il y a une personne en "chair et en os"..
J'aime LPDP avec, comme dans un village, tout son petit peuple de personnes qui se connaissent... ou croient se connaître. Car il n'y rien de plus facile que de s'inventer une vie virtuelle..

Mais toujours je préférerais le vrai contact humain, la chaleur d'un regard ou la pression d'une main...J'en ai fondamentalement besoin..

Bien à toi Lilia...

et longue vie à Peyton Place...

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16111 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 23 mai 2014 à 10:56 Citer     Aller en bas de page

Curieux comme tout cela me parle...

baci

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 23 mai 2014 à 12:09
Modifié:  23 mai 2014 à 12:13 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Ilizia Chaim
Super, j'aime bien aussi essayer de comprendre les gens par le dit et non dit, par les mots qu'ils ont choisi pour concevoir leur écrit, imprégné d'une partie de leur vie...

Je te souhaite du bonheur

Sincèrement,



C'est mon passe-temps préféré !



Merci !







Sidonie
Agréable lecture :J'essaierai de suivre, de lire, autant que faire se peut... même si je ne commenterai pas toujours..

Derrière chaque plume... Je n'oublie jamais qu'il y a une personne en "chair et en os"..
J'aime LPDP avec, comme dans un village, tout son petit peuple de personnes qui se connaissent... ou croient se connaître. Car il n'y rien de plus facîle que de s'inventer une vie virtuelle..

Mais toujours je préférerais le vrai contact humain, la chaleur d'un regard ou la pression d'une main...J'en ai fondamentalement besoin..

Bien à toi Lilia...

et longue vie à Peyton Place...


Peyton Place est dans ma tête un lieu presque réel ou je vais retrouver mes références primaires...
Le virtuel est un accessoire qui complète ma vie quoique je vis intensément ma vie quotidienne de sicilienne et amoureuse de son île et..............des habitants , lol !





  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 23 mai 2014 à 17:20
Modifié:  23 mai 2014 à 17:22 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page




Bonsoir chère Lilia,

Pour commencer, je ne connais pas la série Peyton Place, mais, j'irai me documenter sur internet et je t'en remercie, il est toujours intéressant de s'informer chaque jour un peu plus

Ensuite, en ce qui te concerne, je suis très heureuse de lire toutes tes émotions antérieures et actuelles qui font que tu es TOI, la poétesse Lilia pleine de sensibilité, de fine acuité qui nous transmet tant de beauté à travers toutes tes poésies ou textes !

Merci de ce partage Lilia !


Toutes mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 24 mai 2014 à 03:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de Guido
Curieux comme tout cela me parle...

baci



Ti credo Guido

Un abbraccio

lilia


sybilla :: Posté : 2014-05-23 17:20:36



Bonsoir chère Lilia,

Pour commencer, je ne connais pas la série Peyton Place, mais, j'irai me documenter sur internet et je t'en remercie, il est toujours intéressant de s'informer chaque jour un peu plus

Ensuite, en ce qui te concerne, je suis très heureuse de lire toutes tes émotions antérieures et actuelles qui font que tu es TOI, la poétesse Lilia pleine de sensibilité, de fine acuité qui nous transmet tant de beauté à travers toutes tes poésies ou textes !

Merci de ce partage Lilia !


Toutes mes amitiés

Sybilla


Bon samedi chère Sybilla !

le projet Peyton Place m'engage beaucoup car il pourra devenir autre chose plus tard... Au moment je risque de décevoir mes lecteurs d'ici car je ne sais pas encore quelle forme lui donner
Mais en tout cas merci à vous tous pour me donner un encouragement vraiment amical





lilia

.

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1521
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Sur un piano (Poèmes par thèmes)
Auteur : Bibenja
(Poèmes par thèmes)
Auteur :

 

 
Cette page a été générée en [0,0410] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.