Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 36
· SélénaéLaLouveFéline · Rose-Amélie · Miette · ❀ninette1952 · geraldgaiga
13083 membres inscrits

Montréal: 20 mars 10:22:40
Paris: 20 mars 15:22:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: 8 ans de marées Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
17458 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 2 juil 2012 à 18:02
Modifié:  2 juil 2012 à 18:04 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Vous savez il paraîtrait qu'en matière de couples, il y a la règle les 3,5 et 7 ans...
La septième année s'est finie pour moi sur LPDP il y a une semaine.... Alors dois je y voir un signe de bonne santé? C est ce que je voudrais croire mais dans un couple comme ici il y a des jours de lassitude, où on se prend à penser que tout le temps n'était que perdu à s'accrocher à des bouts d'âmes égarées en filaments de vers ... Vers à soi, pour soies.

La poésie est une si belle utopie et la vie m'a fait naître du signe des poissons.. Rêveuse évasée capricieuse. Un joli cadeau que cette sensibilité à fleur d'écailles donc si ce n'est cette manie agaçante de revenir toujours aux rivages de ses émois.

Ce site est un port où j'aime à espérer que le soleil y est unique. La marée parfois m'emporte loin, ainsi ce soir où le manque de mes "amis" me pèse comme une armée de bigorneaux sales... Mais il y a toujours une vague, un mot, une idée qui je le sais me fera dès demain revenir frayer dans les eaux contrariées, me laissant à la merci de la caresse océane des algues de vos soupirs, vos rires et vos pleurs.

Car au fond nous sommes tous nés de la même rivière.

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2444 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 3 juil 2012 à 04:39 Citer     Aller en bas de page

Le vent, les marées et le soleil. On pourrait y rajouter les nuages, et qui sait, le glouglou des fontaines de pierre qui coulent dans la fraîcheur des éternels étés.
Communiquer au fil des saisons, au hasard de quelques mots. Sept ans de poésie et d'émotions sur un site, n'est-ce pas aussi une fontaine qui parfois coule à flot, puis se tarit sans raison, au fil des saisons, pour enfin revenir.
Dans tous les cas, n'est-ce pas en soi une belle histoire.

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
245 poèmes Liste
16061 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
14 février
  Publié: 3 juil 2012 à 07:42 Citer     Aller en bas de page

Et puis il y a cette nostalgie en chacun de nous.
Je comprends vraiment ce que tu exprimes dans ton post et je le partage, comme quoi les Lions ne mangent pas toujours les Gazelles....

et puis on y a quelques bons souvenirs et c'est cela qui doit l'emporter

des

PS: sur ce site je ne peux passer pour un perdreau de l'année

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
15421 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 3 juil 2012 à 08:22 Citer     Aller en bas de page

"il y a des jours de lassitude, où on se prend à penser que tout le temps n'était que perdu à s'accrocher à des bouts d'âmes égarées en filaments de vers ... Vers à soi, pour soies. "...

J'aime beaucoup ce passage d'une réflexion poétique...et, oui, pour moi la vie est un questionnement sans fin....

Alex

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
685 poèmes Liste
14789 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 8 juil 2012 à 07:05 Citer     Aller en bas de page

La septième année s'est finie pour moi sur LPDP il y a une semaine.... Alors dois je y voir un signe de bonne santé? C est ce que je voudrais croire mais dans un couple comme ici il y a des jours de lassitude, où on se prend à penser que tout le temps n'était que perdu à s'accrocher à des bouts d'âmes égarées en filaments de vers ... Vers à soi, pour soies.


Lpdp est notre miroir et il reflet notre façon de vivre nôtre vie , nos amours...



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Tizen

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
105 commentaires
Membre depuis
16 mars 2009
Dernière connexion
14 décembre 2018
  Publié: 8 juil 2012 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

je voulais passer... puis je me suis souviendu de ça :

"Et puis dans ce vain monde
Vous m'êtes apparu
La terre étant moins ronde
Elle emmêlait les rues

Vous étiez aux fontaines
Les yeux semblant fixer
Des planètes lointaines
Qui s'étaient désaxées

J'ai reconnu l'errance
Car l'eau vous devinait
Ruisselant délivrance
Là où vos cris saignaient

Vous m'avez su secrète
A guetter toute entière
La lune en ses conquêtes
Se découpant par tiers

Que saviez vous de moi
Lorsque tout doucement
Vous m'offriez vos émois
Fragiles battements

Que savais je de vous
Lors glissant dans vos mains
Je confiais les atouts
Des frêles lendemains

Vous qui me comprenez
Ne soyez rien que vous
C'est mon âme enchaînée
Qui coule à votre joue."

c'était une façon de passer.

 
Le Hérisson Cet utilisateur est un membre privilège


Où sont-ils mes vingt ans ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
172 poèmes Liste
1240 commentaires
Membre depuis
10 mai 2007
Dernière connexion
20 décembre 2018
  Publié: 12 juil 2012 à 11:53 Citer     Aller en bas de page

Félicitations.

  Poupi le gentil hérisson
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
760 poèmes Liste
10424 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
7 octobre 2018
  Publié: 16 juil 2012 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé parce que je ressens un peu la même chose par rapport au site
et je trouve que tu l'as dit d'une manière tres poétique...

Mystic

 
Lily.H


Macadam Lily
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
2673 commentaires
Membre depuis
27 juin 2006
Dernière connexion
14 novembre 2018
  Publié: 22 juil 2012 à 17:55 Citer     Aller en bas de page

Tu étais là quand mon couple s'est mis à battre de l'aile, on s'est quittés à l'amiable mais je suis contente de mes souvenirs. J'ai compris, finalement, qu'il n'y aucune relation qui ne s'épanouisse facilement et sans douleur. Peut-être que ces lassitudes elles-mêmes sont un signe de bonne santé, car il n'y a que le temps qui passe qui peut fatiguer.
Le fait est qu'on est riche de ce qu'on donne et de ce qu'on reçoit, et que tu as beaucoup donné.
Merci d'être et d'avoir été là, ici et avec nous, toute entière et comme tu es.

  Ava
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 878
Réponses: 8

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 984/13204

8.6%
 
 85 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.5%
 
 74 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5%
 
 49 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

16.1%
 
 158 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.7%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.9%
 
 107 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 190 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.9%
 
 304 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0848] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.