Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 5
Invisible : 0
Total : 5
13115 membres inscrits

Montréal: 17 nov 01:02:34
Paris: 17 nov 07:02:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Concours d'Avril 2007 - Prose Moyen Age :: Journal d'un ménestrel Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet 2018
  Publié: 7 avr 2007 à 14:33
Modifié:  7 avr 2007 à 14:35 par Joey
Citer     Aller en bas de page

Chemin du château de Messire le Roi, jour de l’an nouveau :

Mes doigts caressent les cordes de la lyre, fidèle amie, et chantent le début des histoires qui trépignent d’être contées…
Bien tôt, le soleil me tapait dans les yeux, tandis qu’au loin j’apercevais le drapeau de sa royauté s’agiter dans les airs. J’attrapai alors mon sac de fortune et entamai la marche, laissant derrière moi, comme à mon habitude, l’initiale de Dame Aurélie gravée sur l’écorce.
De là, on distinguait nettement les grandes murailles du château de Sire Enguerrant…
Soudain, je me retourne ! Alerté par la galopade de destriers. Deux chevaliers me saluèrent, avec courtoisie. Ils voulurent même que leur soit joué l’air du bon Gaspard :

« …Et voyez le chapeau d’Gaspard,
Baudoin le gros s’est assis d’su !
Sa teste est com’ cel’d’un bousard
Ben y passe pu inaperçu ! »

Ils se tordaient de rire en remuant dans tous les sens, sur leur selle, l’un manqua même de tomber ! L’autre me balança trois écus que je ramassai dans les herbes. Puis je les regardai partir au galop. Ha… en prenant les pièces, je vis ce trou au devant de ma botte, me souvins alors que je devais rendre visite au cordonnier. Gustave m’avait promis cette faveur si je lui jouais la marche des gueux persécutés. Je l’aime bien le vieux moustachu…

Enfin, j’arrivai devant les portes de la ville. « Tiens, me suis-je même dit, la dernière fois, les douves contenaient davantage de flotte… » Et je levai la tête. Les gardes m’autorisèrent à pénétrer dans l’enceinte.
Tout à coup, un gamin passe devant moi à toute allure : « Ola ! Jeune chevalier, Vot’monture est-elle prête ? L’envahisseur arrive à nos portes ! Préparez les armes ! »
Ça les faisait toujours rire ! Ha les enfants… ils apprécient beaucoup la musique eux aussi.
Là, à ma droite, était l’auberge, ça riait fort de bon matin… Deux toises* à ma gauche, une jeune fille avec un panier. Un chien aboie… « Ne prends point peur fillette ! Ça gueule souvent mais ça mord pas ». Elle me regarda, surprise, puis avança, plus sûre d’elle. Je me dirigeai ensuite sur la grand place, c’est là que je m’installai. Le chant des coqs et un long meuglement laissaient deviner que c’était jour de marché. Sans trop attendre, les badauds s’approchaient. Dans ce fouillis de corps et d’âmes souriant, j’étais peut-être le plus heureux d’un spectacle ! Tous étaient réunis… et moi, comme à chaque fois, je souriais et commençais :
Ô Lyre-Rondel, chante-nous l’Histoire de France ! »

*Toise : unité de mesure au moyen-âge, correspond à 194,9 cm (étymologiquement : étendue des bras)

Jonathan (Joey) - Jeu 5 Avril 2007 -

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 7 avr 2007 à 15:44 Citer     Aller en bas de page

j'ai aimé te lire dans ce genre de texte
j'apprécie tes mots , magnifique mon ami
mes amitiés
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15489 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 7 avr 2007 à 17:42
Modifié:  7 avr 2007 à 17:47 par Alponse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

Merci Joey. Belle prestation avec ambiance et musique d'époque . Alex...

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 8 avr 2007 à 01:15 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Joey,une très belle réussite que ce poème du moyen âge, je me demande comment tu fais pour écrire sur des sujets très différents.Un gros coup de coeur et bravo.Je reviendrai le lire.À bientôt.Okana

  Nicole chaput. *Okana *...
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 8 avr 2007 à 15:43 Citer     Aller en bas de page

joli!

ça fait chaud au coeur à lire... je ne saurais dire pourquoi lol

 
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet 2018
  Publié: 9 avr 2007 à 11:44
Modifié:  22 avr 2007 à 17:31 par Joey
Citer     Aller en bas de page

James, Alphonse Blaise, Apassionata, Okana,
Aud, Lacrima, Plum'
! (désolé pour la réponse unique...)
Merci à vous tous pour vos sympathiques commentaires, chacun m'a vraiment fait très plaisir.. content que ce texte ait pu vous transporter dans le passé
Amicalement
Jonathan

 
ATLANTE


La moquerie est souvent indigence d'esprit - CHAMFORT
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
270 commentaires
Membre depuis
1er mars 2007
Dernière connexion
25 septembre 2008
  Publié: 9 avr 2007 à 12:07 Citer     Aller en bas de page


BRAVO, une véritable performance d'écriture qui te sied à merveille digne d'un Guillaume d'Aquitaine, d'un Marcabru ou de Thibaut de Champagne !!!!
Excellent
ATALANTE

  ATALANTE
Billie


Ma bouteille à l'amer, je la vide, néant inné d'idées perdues en mer...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
1718 commentaires
Membre depuis
11 février 2007
Dernière connexion
7 novembre
  Publié: 10 avr 2007 à 16:34 Citer     Aller en bas de page

Vraiment très bon ce texte...
(dommage que le concours limite à 30 lignes... )

Amicalement

Billie

  CAUSTiQUE
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet 2018
  Publié: 14 avr 2007 à 00:43
Modifié:  22 avr 2007 à 17:32 par Joey
Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci à toi Atlante, surpris
et très touché de ton commentaire !
bise
-----
Coucou Billie, content que tu aies apprécié
j'ai dû le rectifier un p'tit peu mais doiti y avoir l'essentiel
Amitié

Jonathan

 
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet 2018
  Publié: 18 avr 2007 à 21:52
Modifié:  22 avr 2007 à 17:32 par Joey
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Blanche Plume,
nan c'est pô m'sieur "ouille" des visiteurs
ni un remake
mais ton commentaire m'a fait sourire
merci à toi de m'avoir lu..

Jonathan

-----
Bonjour Sumi, t'as pas du tout tort
je me suis laissé aller c'est vrai, j'ai vraiment adoré l'écrire, je crois que je vais le continuer un ti peu et en faire une nouvelle
merci à toi

Jonathan

 
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet 2018
  Publié: 22 avr 2007 à 17:30
Modifié:  22 avr 2007 à 17:33 par Joey
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir et merci Shaynara,
content que aies éprouvé plaisir de lecture..
à bientôt de te lire,
Amicalement
Jonathan

 
angetine au sol


J'ai juste rêver un jour que je pouvais rêver pour de vraie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
3034 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
4 août 2016
  Publié: 24 avr 2007 à 02:19 Citer     Aller en bas de page

un texte sublime ou chaqu'un de ses pas nous est communiqué avec force!
bravo
je quitte ce texte avec des dizaines d'images en tête! de quoi passer une exellente journée!
merci
amitié
angetine au sol

  Le parfum subsiste toujours au creux de la main qui offre la rose
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet 2018
  Publié: 24 avr 2007 à 15:49 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Angetine au sol,
Suis content de que ce texte soit si communicatif..
j'espère que ta journée s'est bien passée alors
Merci à toi,
amitié
Jonathan

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 7 sept 2008 à 10:52 Citer     Aller en bas de page

J'ai plongé avec délices dedans, et je suis encore là bas, avec ce ménestrel...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet 2018
  Publié: 12 oct 2008 à 18:18 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lunastrelle, un peu tardive ma réponse..
merci d'avoir réveillé ce ménestrel

Joey

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3480
Réponses: 14
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Lettre à vous, à moi, de moi à vous... (Lettres ouvertes)
Auteur : Bo
Savoir…comprendre Et Se Taire... (Poèmes par thèmes)
Auteur : LE PASSANT
Chrysalide (Autres)
Auteur : oxymore
Juste que tu reviennes (Poèmes par thèmes)
Auteur : Arynr'il Dae
obscurité (Tristes)
Auteur : pyc
Haute couture corporelle (Autres)
Auteur : Billie
La toile d'araignée ou..... peur d'aimer (Tristes)
Auteur : Mariesarah
Le Poète Idéal (Autres)
Auteur : Mystic4Ever
La pierre précieuse (Tristes)
Auteur : Joey
Une mauvaise soirée(2) (Contes fantastiques)
Auteur : strange
Ti moment de doutes.... (Lettres ouvertes)
Auteur : Catalina
L'eau de la décence ( Thib & Éphémère ) (Collectifs)
Auteur : Éphémère
ne m'ignorez pas (Poèmes par thèmes)
Auteur : angetine au sol
Horizontalité 5 (duo Lune d'avril et Maan) (Textes érotiques)
Auteur : Maan
Pour toi... (Acrostiches)
Auteur : Mustang (libre)

 

 
Cette page a été générée en [0,3396] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.