Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 166
Invisible : 0
Total : 166
13277 membres inscrits

Montréal: 16 jan 22:25:53
Paris: 17 jan 04:25:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: A L'odeur De La Terre... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 15 mai 2007 à 02:31
Modifié:  15 mai 2007 à 02:42 par (...)
Citer     Aller en bas de page

À L’ODEUR DE LA TERRE…


Tu pointes ton fusil,
Sur un cœur encor chaud.
C’était toi ou bien lui
Pour un trou dans la peau...

Cet écho dans le noir
Résonne au fond de toi
Pas en cri de victoire
Mais plutôt en, pourquoi…?

À l’odeur de la terre,
Monte un goût de brûlé
Où fils, pères et frères
Gisent, désarticulés.

Tu essaies d’oublier
Ton présent de venir.
Tu te sais condamné
Sans oser te le dire,

Tu respires cette odeur
Qui brûle tes poumons
Pénétrant l’intérieur
En insidieux poison,

De l’odeur de la terre,
Monte un goût de brûlé.
Un goût de cimetière
Par le sang, maculé.

Pourront-ils vous chanter
Les enfants de demain
Sans être épouvantés ?
-Qu’il fait bon ce matin !...

Pourront-ils à nouveau
Ces hommes du futur
Épandre le terreau
Et refaire des cultures ?

Si l’odeur de la terre
A un goût de brûlé… ?
Toi tu penses à ta mère
Qui t’a plus qu’adulé…

Tu repars au combat
En exhalant ta peur,
Quand tu reçus l’éclat…
Qui te figea sur l’heure.

Te soulevant de terre,
Il te prit dans ses bras
Refermant tes paupières
Sur son cœur te serra.

Des blessures de la terre,
Monte un cri de douleur
-Tu étais comme un frère
-Et voilà que tu meurs…

À l’odeur de la terre
Reste un goût de brûlé,
Impuissance et colère,
Font les larmes couler…

Yvon le 15/05/07












 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
10 janvier
  Publié: 15 mai 2007 à 02:56 Citer     Aller en bas de page

.... Et les larmes coulent... En effet.... A la lecture de ce texte criant les horreurs de la guerre....


Et la Terre continue d'exhaler son odeur de brûlé malgré ses larmes...


J'aime.... Bises

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
12 décembre 2020
  Publié: 15 mai 2007 à 04:11 Citer     Aller en bas de page

si cette planète pouvait vomir toutes les horreurs de la guerre, ça la soulagerait nettement et nous aussi par la même occasion.
Excellent récit !
J'apprécie

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 15 mai 2007 à 10:38 Citer     Aller en bas de page

Yvon,

Toujours une plume aussi sensible. Je voudrais avoir écrit ce poème......

Toutes mes amitiés,


Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 15 mai 2007 à 11:42 Citer     Aller en bas de page

Mes amis, je suis désolé de n’avoir pas répondu à tous vos commentaires qui me touchent profondément…

Je vais vous faire une réponse globale Tout d’abord merci, merci à vous d’être venu me lire…
Si l’argent des guerres pouvait d’être utilisé au bien fait de l’humanité, redonner aux plus démunies leurs dignités, le goût de vivre, leurs identités…Est-ce une utopie ?

Si l’argent des guerres pouvait être utilisé à faire reculer les déserts, et faire que les plus pauvres de ces pays sous-développés puissent avoir la connaissance par l’enseignement des plus favorisés… Est-ce aussi une utopie ?

Bien des poètes avant nous se sont engagés à dénoncer ce que les guerres engendrent la tristesse, la mort, la pauvreté, les abus… Ça ce n’est pas de l’utopie…

Merci mes amis, j’ai apprécié votre passage

Vous avez toutes mon amitié

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 15 mai 2007 à 21:50 Citer     Aller en bas de page

Je sais que dénoncé ne changera pas , les guerres font parti du pouvoir et un être humain ne vaut pas cher.Mais, écrire est une façon de faire réaliser que ça existe ,et d'apprécier ce qu'ils ont.Amitié Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 16 mai 2007 à 03:15 Citer     Aller en bas de page


De tout temps il y a eu des guerres est-ce que ça a changé en bien la face du monde...?
Quand on regarde les jeux vidéos qui incitent les jeunes à la violence, n'y a-t-il pas un problème dans notre éducation planétaire...?
N'y a-t-il pas d'autres moyens pour extraire le côté sombre qui est en nous ...?

On reste parfois impuissant, mais il ne faut pas baisser les bras y croire toujours et encore c'est pour nos enfants que nous travaillons...

Mes amitiés et merci pour cette nomination

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 16 mai 2007 à 03:19 Citer     Aller en bas de page


Merci Venise de m'accompagnée dans mon indignation, merci pour ton partage...

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 16 mai 2007 à 10:38 Citer     Aller en bas de page


Tu as raison devine qu'est-ce que nos petits maux, à côté des horreurs et des chagrins que toutes les guerres laissent derrières elles...

Merci pour ton passage...

A bientôt pour te lire

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 16 mai 2007 à 17:19 Citer     Aller en bas de page

Que j'aime te lire, Yvon, l'odeur de la terre font mes larmes couler...!

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 16 mai 2007 à 17:19 Citer     Aller en bas de page

Que j'aime te lire, Yvon, l'odeur de la terre font mes larmes couler...!

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Deirdre


et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1945 commentaires
Membre depuis
30 juin 2006
Dernière connexion
17 février 2019
  Publié: 17 mai 2007 à 05:01 Citer     Aller en bas de page

Un texte très fort, il ne laisse pas idemne...

amicalement Deirdre

  Je tiens pour certain que rien n'est jamais acquis...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 19 mai 2007 à 05:18 Citer     Aller en bas de page


Chantal je suis désolé pour les larmes se sont des larmes de peines qui hydrate la terre d'amour. Merci pour ton passage que j'apprécie toujours

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 19 mai 2007 à 05:20
Modifié:  2 août 2007 à 05:54 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Merci Deirdre d'être venue déposer ton regard sur mon poème...

A très bientôt pour te lire

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5972 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
11 juillet 2020
  Publié: 19 mai 2007 à 22:45 Citer     Aller en bas de page

La Terre et la guerre, les hommes ont toujours fait la guerre. Seules quelques unes ont été utiles. J'espère qu'en tant qu'être humains, l'on pourra apprendre des erreurs de l'Humanité. C'était encore mon souhait profond à la fin de ma lecture et de tout ce que poème m'a évoqué !

Amicalement

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 21 mai 2007 à 02:57 Citer     Aller en bas de page


Merci Yvano tes propos sont toujours plein de bon sens, merci d'être passé me lire...

Mes amitiés

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 21 mai 2007 à 03:01 Citer     Aller en bas de page


Merci Pierre pour ton commentaire, il me fait plaisir...

A bientôt pour te lire...

Mes amitiés

 
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
31 décembre 2020
  Publié: 13 déc 2009 à 17:27 Citer     Aller en bas de page

Le Passant

Je connais déjà ce récit pour l'avoir déjà entendu, d'une autre bouche pour un autre poème..
Déchirant d'émotion celui-ci aussi

Sélénaé cordialement

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 14 déc 2009 à 08:26 Citer     Aller en bas de page


Merci Sélénaé,J'ai écris ce poème en 65 qui en fait était une chanson et
que j'ai modifié il y a peu pour le poster sur LPDP Heureux qu'il t'ait plu se sont des moments
difficiles à vivre, merci pour ton passage...

Au plaisir de te lire

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2648
Réponses: 18
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0523] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.