Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 56
Invisible : 0
Total : 58
· valise · Solitas
13154 membres inscrits

Montréal: 8 déc 17:12:19
Paris: 8 déc 23:12:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les lèvres de papier... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 9 févr 2009 à 11:40
Modifié:  22 août 2009 à 20:08 par (...)
Citer     Aller en bas de page


Les lèvres de papier, escorte de nuit
Une corbeille vide où s'entassent les riens
Peut-être est-ce le tout
Que le temps nous enlève ?
Si je fronce le verbe
Le miroir se replie
Le cri de l'encre s'amplifie
Dans ce qui fait la marche
Vers la mort
Et puis une pensée
Se couche où jamais l'ombre n'était allée
Écho de paume qui jure
Éclaire
La serrure impatiente
D'ouvrir un baiser
Ou une vie
Une autre...



© AD

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 9 févr 2009 à 11:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Petitbulle, ton poème que je viens de lire est très joli, mais je ressens une tristesse à travers ma lecture.... pourrais je me tromper, j'en serai bien aise

Le cri de l'encre s'amplifie
Dans ce qui fait la marche
Vers la mort
Et puis une pensée
Se couche où jamais l'ombre n'était allée

... et si cette pensée allait chercher les fleurs de l'espérance ?

Je t'embrasse

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 9 févr 2009 à 12:07 Citer     Aller en bas de page

une amertume dans une bulle de légèreté ... merci !

  Seirén - ©
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15489 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 9 févr 2009 à 15:16 Citer     Aller en bas de page

Une certaine tristesse et une certaine lassitude... fort...toujours aussi bel écrit.... Alex

 
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 10 févr 2009 à 04:03 Citer     Aller en bas de page

Les lèvres de papier, escorte de nuit
Une corbeille vide où s'entassent les riens


Moi aussi je ressens que les mots de ton poème forment comme une petite vague de tristesse.

Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Miroir


"il est un " (poème de Parménide)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
10 novembre 2008
Dernière connexion
2 novembre 2017
  Publié: 10 févr 2009 à 06:51 Citer     Aller en bas de page



Le cri de l'encre s'amplifie
dans ce qui marche ver la mort

même dans la tristesse , tes mots sont si léger à porter
j'aime vraiment et bcp

merci

 
le passager


quand le sage montre la Lune, le sot regarde le doigt
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
337 commentaires
Membre depuis
15 septembre 2006
Dernière connexion
22 août 2016
  Publié: 10 févr 2009 à 08:08 Citer     Aller en bas de page

de bien beaux vers où l'émotion semble omniprésente (comme l'atteste tous ces commentaires, je crois)
une agréable lecture
merci

  and I ride and I ride
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 10 févr 2009 à 13:32 Citer     Aller en bas de page

Si je fronce le verbe
Le miroir se replie
Le cri de l'encre s'amplifie
Dans ce qui fait la marche
Vers la mort


merci pour ces vers !!!!

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
219 poèmes Liste
4034 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 11 févr 2009 à 09:22 Citer     Aller en bas de page

Chacun porte en lui la clef pour s'ouvrir aux autres... mais cette liberté aussi d'en faire le choix.

Une réflexion intime.

Merci

Myo

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 12 févr 2009 à 16:28 Citer     Aller en bas de page

Moi, c'est la place à l'espoir que je retiens de cet bref écrit, qui en peu de mots dit tant de choses...

Peut-être est-ce le tout
Que le temps nous enlève ?


Et puis une pensée
Se couche où jamais l'ombre n'était allée
Écho de paume qui jure
Éclaire
La serrure impatiente
D'ouvrir un baiser
Ou une vie
Une autre...

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 14 juin 2009 à 07:58 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci à vous tous...

Pierre.. oui un peu, le blues est collé à mes vaisseaux, mais le sourire reste aux yeux...

Pas de lassitude Alex, nan nan... je ne me lasse pas si facilement... j'aime bien trop la vie !

La vague est océane Athénéa...

C'parce que je suis légère (quand même) .. ça facilite la marche Miroir...

Petite oui.. mais finalement je ne pense pas que ce soit de la tristesse tiens.. sinon il aurait été posté ailleurs Rihab...

Voilà le passager.. l'émotion.. je crois que c'est elle qu'il faut entendre...

À toi James, pour ce passage...

Je ne cherche même pas à comprendre ce qui tient l'instant Myo... elle doit être là la liberté...

C'est surtout la vie, Chantalou....

Saphariel : *sourire*


Merci encore à vous tous...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2739
Réponses: 10
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Née de tes yeux (Autres)
Auteur : Billie
L'imagination qui se suicide aux médicaments. (Autres)
Auteur : Lauriane
Ode à l'espoir (Autres)
Auteur : Belle Ancolie
Des mots (Autres)
Auteur : Athenea
dans le silence des fenêtres (Autres)
Auteur : silence.
Poésie Land... (Autres)
Auteur : (...)
L'huis de Lune... (Autres)
Auteur : (...)
Les enfants d'octobre (Amour)
Auteur : Echo
Les Chine de mon coeur (Autres)
Auteur : Lunastrelle
Sans toi ni toit (Tristes)
Auteur : Mariesarah
Vivre (Autres)
Auteur : Bonoré
J'ai oublié le reste du monde (Autres)
Auteur : TheDream
Octobre (Autres)
Auteur : ARABESQUES
L’enfant des plaines et des moins vides (Autres)
Auteur : Éphémère
L'estive... (Autres)
Auteur : (...)

 

 
Cette page a été générée en [0,0569] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.