Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 70
Invisible : 0
Total : 70
13267 membres inscrits

Montréal: 19 oct 20:58:13
Paris: 20 oct 02:58:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: douleurs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 9 juin 2007 à 04:35 Citer     Aller en bas de page

Il faut que vous le sachiez...
Et si après,toujours vous me blâmiez,
Je m'échapperais dans mes rêves,
Rêves magiques,comme des trêves.

Vous imaginez vous quelle fut ma douleur,
Quand isolé dans une chambre d'hôpital,est tombé sur moi ce malheur?
J'avais mal en moi,
Et pourtant de moi,vous avez dit cela :

"Sa place est à l'asile"...
Des mots si horribles.
"C'est un malade mental"...
Malade?...de douleur oui pour tout ça,tout ce qui m'a fait mal.

Pourquoi n'avez vous pas cherché à me comprendre?...
Croyiez vous que pour mes problèmes,j'étais bon a pendre?
J'ai tellement perdu de par ces jours passés a divaguer
Dans les couloirs,assommé par les médicaments...Mais,

J'aurais pu m'en sortir peut être,
Avec de votre part de l'aide,de l'amitié...pauvres êtres,
Il aura fallu si peu pour que vous me brisiez
De vos paroles acides,sans le moindre respect.

Alors oui,oui je suis schizophrène...
Pas depuis un jour,pas depuis une semaine...
Trois ans que je me soigne,que je ris à nouveau,
Que j'aime une reine qui mérite le plus beau.

La rancune est mauvaise conseillère,
Elle n'a pas su m'apprendre à oublier hier...
Mon visage est sombre...reste un vers pour vous faux amis :
Pas de haine,ni de vengeance...pour vous,je ne ressens rien...tout est dit.


 
Louann


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
27 commentaires
Membre depuis
27 mai 2007
Dernière connexion
23 juin 2008
  Publié: 9 juin 2007 à 04:59 Citer     Aller en bas de page

On sent ces mots viennent vraiment du fond de toi. Et cette douleur, que je ne connais pas mais à laquelle j'assiste chaque jour... Etant psychologue, je suis quotidiennement outrée face aux psy qui se croient tout puissant, qui se pensent le droit de réduire les gens à leur maladie, et le droit de juger de leur place, de leur vie, de leur devenir. Et ce, sans considération, sans respect, sans empathie aucune. Finalement, c'est une revalorisation narcissique pour eux, de pouvoir juger les gens qui leur paraissent faible. L'important est de savoir qui l'on est, ce que l'on a au plus profond de nous...
J'aime beaucoup tes poèmes, ils sont VRAIS.
Merci ...

Poétiquement,

Louann

 
THOMAS


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
28 juillet
  Publié: 9 juin 2007 à 05:46 Citer     Aller en bas de page

Louann, je ne suis absolument pas d'accord avec tes propos.
Je peux entendre que tu rencontres dans ta vie professionnelle des psychiatres que tu juges ainsi et c'est ton droit.
Cependant, il n'est jamais bon de limiter son ouverture d'esprit à sa propre expérience. Chaque personne est différente, chaque patient, chaque psychologue et chaque psychiatre. N'oublie pas que tu es sur un espace de diffusion très important et que beaucoup de gens en détresse peuvent y avoir accès. Quelle image veux tu donner du soin ? Si il n'y a pas d'espoir dans celui-ci, vers quoi se tourner ?
Tu dois savoir mieux que quiconque les difficultés que rencontrent nos patients au quotidien, et que sans accompagnement et traitements nous serions confronté à des situations tragiques.
La revalorisation narcissique que tu brandis, elle existe pour nous aussi qui faisons des métiers aidant les autres. Pourquoi aider les autres si nous n'en retirons pas une satisfaction personnel à un moment donné et l'impression de servir à quelque chose.

Pyc, désolé de débattre ainsi sous ton poème. Il m'a également touché. Je peux comprendre en partie la portée de ta souffrance, même si je ne la vis pas moi-même.
Je suis moi-même infirmier en psychiatrie, je ne pense pas faire ce métier par sadisme.

Ne vous méprenez pas, il n'y a aucune hostilité dans mes propos, simplement un peu de tristesse...

Avec toute mon empathie,

Thomas


 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 9 juin 2007 à 06:34 Citer     Aller en bas de page

j'interviens pour préciser que ce poème vise des gens qui se disaient mes amis et qui,quand je suis tombé malade,m ont rejeté...je ne visais à aucun moment les gens qui m ont soigné,qui ont essayé de me faire remonter la pente...
voila,c était je crois une précision importante à souligner.
pyc.

 
Lucie*


S’émerveiller comme un enfant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
479 commentaires
Membre depuis
30 avril 2007
Dernière connexion
10 octobre 2016
  Publié: 9 juin 2007 à 06:57
Modifié:  10 juin 2007 à 02:39 par Lucie*
Citer     Aller en bas de page

Bonjour à tous, je ne suis ni psychologue ni psychiatre mais je suis simplement sensible aux autres et je tiens à dire que souvent les gens on simplement peur de ce qu'ils ne connaissent pas (comme l'adolescent qui a fait un enfant et qui s'enfuie de peur).
Comment comprendre et accepter ce qu'on ne connaît pas, certaine personnes cacheront leur embarra, d'autres n'auront aucun problèmes enfin certain partiront, s'éloigneront et t'oublieront, mais quoi qu'il en soit, ceux qui resteront, ceux-là, donne tout pour eux car eux n'ont pas de problème et c'est peut-être ça leur plus grands maux. J'ai trouvé ton poème très beau et très touchant, simple mais plein de sincérité, tout ce que j'aime!

(Le prix Nobel en mathématique est schizophrène.)

Amicalement
sasuke onomorie

 
cat


On ne voit bien que par le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
142 commentaires
Membre depuis
11 avril 2007
Dernière connexion
21 septembre 2015
  Publié: 10 juin 2007 à 04:30 Citer     Aller en bas de page

PYC,

Je comprend fort bien ton histoire
Je vis aussi ce grand trou noir.

Si ces cons pouvaient partager un peu nos maux
Les prendrions nous aussi à notre tour pour des zéros ?

Je ne crois pas,
Il faut avoir eu quelques merdes dans sa vie
Pour ne pas ressentir le besoin de juger autrui

Pour ceux, à qui la vie, n'a pas fait de cadeau
On peut comprendre qu'ils aient le moral à zéro.

A vous tous, soit disant, nos vrais bons amis.
Merci de ne plus faire partie de notre compagnie !

A bon entendeurs, Salut !

Portez-vous bien ( dans votre tête de con )


Merci Pyc.

Bisous.

cAT

  Catherine Coucou
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15488 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 11 juin 2007 à 05:26 Citer     Aller en bas de page

Coucou, PYC, ainsi est la vie, de bonheurs et de chagrins entremêlés, d'amours et de trahisons. Dans mon métier ou plutôt mon sacerdoce, j'en ai rencontré beaucoup des gens comme toi et je ressentais leur souffrance...Seul l'amour peut apporter de la lumière à ces âmes tourmentées. Laisse les mauvais, passe ton chemin. Il y a pleins de gens qui t'aiment et t'apprécient, j'en fait partie et puis il y a celle qui t'aime tant et ça, c'est le meilleur médicament. Plein de Alex.

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23529 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 11 juin 2007 à 12:22
Modifié:  11 juin 2007 à 13:14 par James
Citer     Aller en bas de page

quand on est dans le désespoir , alors la vie est en une seule couleur , c'est a dire en noire
la dépression nous emporte dans son monde
et nous laisse seul avec nous même.
nos amis deviennent des disparus qui ne nous comprennent plus. avec le temps et la confiance
de personnes qui nous aime , alors notre âme refait surface dans le monde impitoyable de la vie

Pyc j'ai resté devant tes vers sans un mot et j'ai relu cette souffrance de vouloir faire ce pas de l'écrire
car la poésie aide aussi a en parler et a en discuter
c'est un grand pas vers la guérison lorsque notre coeur parle de ces maux qui nous harcèlent jours et nuits

mais ton petit amour est la pour te remonter le morale
j'ai beaucoup aimé te lire
toute mon amitié
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1838
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0386] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.