Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 30
Invisible : 1
Total : 36
· doux18 · FREDER · Andesine
Équipe de gestion
· In Poésie · Catwoman
13267 membres inscrits

Montréal: 20 oct 07:42:01
Paris: 20 oct 13:42:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: à une jeune fille qui a dit adieu à la vie... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 23 sept 2007 à 11:50
Modifié:  24 sept 2007 à 02:17 par (...)
Citer     Aller en bas de page

Je n'ai jamais connu son nom,
Mais elle restera ancrée en moi...Oh non !
Si seulement mes mots n'étaient que pures inventions,
Pures spéculations.

Ce soir là, une personne t'a vue dans cet ascenseur,
Pouvait-elle imaginer le malheur ?
Et tes parents eux, ne savaient rien...Mais le bonheur,
Allait bientôt quitter leur demeure.

Tu as grimpé sur le toit,
Puis tu as sauté…Mais dis moi,
Quel émoi
A pu te faire tomber si bas ?

La réponse, tu ne la donneras jamais,
Et tant en sont attristés.
Il est des moments où on voudrait tout changer,
Mais nous n'avons pas le pouvoir de dire au temps de reculer.

Ce soir, un homme a entendu un bruit étrange.
Au dehors, le drame,tu as rejoint les anges,
Qui je crois de la haut pleuraient, était ce étrange?
Car de ton coeur, personne ne fera les vendanges.

C'est le lendemain matin
Qu'on t'a retrouvée...Mais la fin
Avait posé son manteau sur toi...En vain,
Personne ne t'a redonné la vie, même pas les saints.

Ce soir, je pense à toi.



pour comprendre : il y a de cela une dizaine d'années environ,une jeune fille d'une commune a une vingtaine de km de chez moi a sauté du haut d'une tour de vingt étages...La thèse du suicide fut retenue après l enquête .il a été confirmé qu'elle a bien été tuée par la chute et non par une agression…elle fut retrouvée le lendemain matin dans l 'accès au parking face contre terre...sa mère qui la cherchait dans la ville sera mis en présence du corps avec les précautions d'usage….elle reconnaîtra sa fille mais on ne saura jamais ce qu il s'est passé exactement.



 
Éphémère


...parce qu'il y a des pourquoi qui se perdent...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
1350 commentaires
Membre depuis
15 avril 2007
Dernière connexion
19 septembre 2014
  Publié: 23 sept 2007 à 12:01 Citer     Aller en bas de page




Je l'ai lu plusieurs fois...
Je...je crois que je me reconnais là-dedans...c'est compliqué, mais ca m'a heurtée...là, tout au fond...


...




Ephémère

 
tiite ceriizZ


toi c'est toi, moi c'est moi, mais moi sans toi, c'est pas moi !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
54 commentaires
Membre depuis
23 septembre 2007
Dernière connexion
25 mars 2008
  Publié: 23 sept 2007 à 14:04 Citer     Aller en bas de page

très triste ce poème...
le pire dans tout ça est de ne pas savoir ce qui la pousser a faire ça...

  ...une petite lumière dans un monde trop noir...
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 23 sept 2007 à 15:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour mon ami Le Phy, une lettre d'une belle écriture, uune histoire malheureuse et qui arrive tous les jours, tu as bien fais d'en parler.Ça te va très bien ces récits, on veut savoir ce qui va se passé, alors tu captives le lecteur, c'est comme un court roman .J'ai adorée te lire et je serai là pour te lire car je suis fan de toi depuis longtemps et jamais déçue.Amitié.Okana.Un coup de coeur.

  Nicole chaput. *Okana *...
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
760 poèmes Liste
10425 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 23 sept 2007 à 16:22 Citer     Aller en bas de page

Une histoire émouvante que tu nous as si bien conté.....merci pour ce partage d'emotion


Mystic

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 25 sept 2007 à 10:05 Citer     Aller en bas de page

pyc,

Si nos mots pouvaient panser les maux.... merci de nous sensibiliser par tes très beaux écrits aux drames qui nous entourent.

Te lire encore et encore.

Ton amie Carole

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23529 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 25 sept 2007 à 11:18 Citer     Aller en bas de page

tes mots sont touchants
quelle histoire si triste

mais ceci arrive bien trop souvent
et bien souvent ils sont très jeunes
amitié
james

  Membre de la Société des poètes Français.
frozen heart
Impossible d'afficher l'image
il n'y a de pire anémie que celle de l'âme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
277 commentaires
Membre depuis
11 mars 2006
Dernière connexion
17 septembre 2016
  Publié: 2 oct 2007 à 18:26 Citer     Aller en bas de page

pyc,


c moi eh oui après une bien longue absence.
je viens de parcourir certains de tes poèmes et j'avouerai que ce- dernier m'a touché de par sa simplicité, pas de figures de styles, de mots recherchés mais des mots simples. encore un joli poème bien que le sujet soit si triste.

alex.

p.s: content de voir que tu es toujours là.

  seul remède contre les maux du monde: la douceur d'une femme
passe-rose


Un coeur-sanglot sous des mots caresses.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2006
Dernière connexion
16 février 2011
  Publié: 5 juin 2008 à 23:08 Citer     Aller en bas de page

Merci Pierre-Yves de nous rappeler les drames effroyables que vivent des êtres comme nous, souvent jeunes et qui se sentent incapables de s'en sortir, une petite fleur que la mort attendait, implacable.

Un texte émouvant très bien écrit, bravo

Rose tendresse

  Je parcourerai le monde sur les ailes d'un papillon et répandrai sur mon chemin de la poussière d'ange qui se transformera en croissant de lune, en rayon de soleil, en arc-en-ciel, en sourire, en premier baiser, en rire de bébé et en amour inconditionnel d'une mère pour son enfant.
Naig


On est tous égaux devant la douleur..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2561 commentaires
Membre depuis
23 août 2006
Dernière connexion
28 mars 2013
  Publié: 1er sept 2009 à 11:48 Citer     Aller en bas de page

Ces vers me parle tellement.. Quand j'entends , quand je vois, ce nombres de gens trop grand en arriver la.. et mourir.. je suis une miraculé de ces chutes volontairement mortelle, j'ai pus retrouver un brin de sourire et que je suis heureuses maintenant que la mort m'ai épargné et que la vie m'ai offert une seconde chance..
Si a ces moments la on pouvais penser a demain plutôt qu'a l'instant présent, bien des vie serait sauvé, et des bonheurs retrouvé..

  En route vers Miaou Land... le courage c'est savoir dire stop a certains moments de sa vie... la lacheté ce n'est pas renoncer, simplement laisser faire. une prise de décision est toujours une forme de courage...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4462
Réponses: 9
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Papa ma tendresse... (Amour)
Auteur : passe-rose

 

 
Cette page a été générée en [0,0406] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.