Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 64
Invisible : 0
Total : 64
13267 membres inscrits

Montréal: 19 oct 21:13:36
Paris: 20 oct 03:13:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: celui qui hait,celui qui n'est plus... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 28 oct 2007 à 12:57 Citer     Aller en bas de page

Celui qui hait,celui qui n'est plus..

Pierre était sur la route,
Dans cette nuit d'un mois d'août.
Il roulait sous la pluie,mais le coeur au soleil,
Rêvant de son lit pour partir dans le sommeil.

Celui qui n'est plus...
Celui qui hait...

Une heure du matin,
Un père inquiet de ne point entendre son fils...Appelant en vain
Sur son téléphone pour savoir où il est,
Quand il arrive,ce qu'il fait.

Celui qui hait...
Celui qui n'est plus...

Pierre souffrait,ne pouvait plus se mouvoir,
La voiture au fossé.Il sentait sa vie partir dans le soir
Éternel...Soudain,des gyrophares bleutés,
Comme le dernier espoir.Mais il était trop tard,il était décédé.

Celui qui n'est plus...
Celui qui hait...

Un coup de fil,des pleurs,
Un père dans le plus profond des malheurs.
Un homme qui avait bu et qui conduisait
A percuté la voiture de votre fils...désolé.

Celui qui hait...
Celui qui n'est plus...

Quelques temps après,
L'épreuve du procès.
Voir cet homme impassible qui a pris une vie,
Une vie ?...celle d'un fils aimé qui,maintenant, dans une tombe gît.

Et un père qui hait,
Qui souffre à jamais.
Il est des maux qui ne se révèlent pas tant ils sont cruels,
Sa mère n'était pas au procès,je ne vous parlerais pas d'elle.

A tous ceux qui ont perdu des enfants,des proches,
Qui ont le coeur lourd comme la roche,
Qui vivent dans la rage,
Je leur souhaite beaucoup de courage.

 
Mississipi2009
Impossible d'afficher l'image
prendre soin de soi, c'est pas se soigner c'est s'autoriser à s'apprecier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
774 commentaires
Membre depuis
6 août 2007
Dernière connexion
4 juin 2017
  Publié: 28 oct 2007 à 17:14 Citer     Aller en bas de page

très touchant, bien conté ce sujet qu'on aimerait éviter, ne plus voir exister.... lutter : alcool 0 c'est mon combat...

merci pour ce beau poème.

Nath

  Nath.
l'ange blessée


le coeur d'une femme est un océan de secret...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
239 commentaires
Membre depuis
31 juillet 2006
Dernière connexion
27 mai 2018
  Publié: 28 oct 2007 à 18:24 Citer     Aller en bas de page

ça ma vrmt touchée...la vie est ainsi faite cher ami PYC. bon courage et bonne continuation

sincére amitié

l'ange blessée

  vaut mieux étre déçu...que d'étre trahi....
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 29 oct 2007 à 03:17 Citer     Aller en bas de page

le message est fort...comme j'aime !

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 29 oct 2007 à 20:32 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir mon ami, ton poème est très bien écrit avec de belles images d'un évènement qui arrive trop souvent hélas.Je me souviens de la peur qui m'habitait quand je parcourais les routes en hiver sur la glace noire , je priais afin qu'il n'arrive rien et j'avais de bonnes raisons.Merci pour ce poème qui me touche.Amitié.Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 30 oct 2007 à 11:43 Citer     Aller en bas de page

Des images qui claquent...


Je crois que je vais me taire, d'autres ont déjà parlé...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 30 oct 2007 à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Fort et percutant ton poème ! il touche où il faut.
Je ne peux rien ajouter de mieux.

Merci simplement.

Amitiés, et bisous, Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
°Atalanta°


Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
1978 commentaires
Membre depuis
28 février 2006
Dernière connexion
10 novembre 2014
  Publié: 11 nov 2007 à 14:16
Modifié:  11 nov 2007 à 14:17 par °Atalanta°
Citer     Aller en bas de page

Des larmes, beaucoup de larmes en lisant ce texte...



  Exister, c'est aussi s'opposer, ne pas toujours suivre l'opinion générale.
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 avril 2017
  Publié: 9 déc 2007 à 09:16 Citer     Aller en bas de page

J'ai (pigé) au hasard dans ta liste de poème (bien garnit)
Et je dois dire qu'en lisant celui-ci j'ai eu l'impression (d'écouter les infos ou de me faire raconter la triste histoire d'un ami ou encore d'entendre parler de cette histoire par un collègue de travail.)

Pour ce qui est de l'alcool au volant... hé bien... je préfère ne pas commenter... on a fait le tour du sujet et les gens qui boivent ne semblent pas avoir encore compris.

Amicalement

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1979
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0438] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.