Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 197
Invisible : 0
Total : 198
· joycebardawil
13090 membres inscrits

Montréal: 22 juil 23:06:45
Paris: 23 juil 05:06:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Eve éternelle Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 21 sept 2006 à 13:05 Citer     Aller en bas de page




Eve éternelle


Même peau, mêmes seins, même enfer pour les saints,
Mêmes ciseaux de chair gainés de nylon fin
Pour découper les cœurs, mêmes pièges coquins ...
Qualifieraient dit-on, l’éternel féminin.

C’est oublier que l’homme fit la femme ainsi,
Auberge de plaisir ouverte pour sa faim !

Mais aujourd’hui la dame à l’Adam joue aussi,
Elle fait son marché parmi les mâles saints,
Porte un pantalon, ameute l’étalon,
En un mot se comporte aussi mâle que nous.

Et voilà ce qui rend certains des nôtres fous !

Stupeur dans les chaumières, colère en les mosquées,
Vigie -pirate au lit ! Les beaufs de tous pays
Et de toutes couleurs en oublient la télé,
Eux qui croyaient croiser en rivages conquis !

La femme se mérite, elle n’est pas objet ;
Et tout autant que nous, elle fait de son corps
Ce qui lui semble bon. L’homme est-il un goret ?
La femme est son égale, et sans aucun remords.

C’est ainsi que l’on somme l’homme que nous sommes
D’être plus que cochon qui en nous fait un somme.

Rois nus abandonnés, j’entends d’ici vos plaintes !
A Dieu faisons appel, cachons leurs lèvres peintes,
Et les plus vils seront enrôlés en tournantes
Pour bien marquer la meuf d’une marque infâmante.

Sous-hommes effarants qui portez fièrement
Très haut la bêtise, vous perdez votre temps.
Remèdes à l’amour, légion d’anti -amants,
Vous annoncez la fin du règne des Adam.

C’est alors que viendra le règne des amants.

Je vois dans cette pièce une femme qui entre ...
Voici ce que feriez si aviez cœur au ventre :

Lui parler autrement que les mains au valseur !
L’amener doucement, avec les mots du cœur,
Vers le lit des amants aux soies de Lune teintes ;
Préparer tendrement, au carillon des plaintes,

Le seul combat qui vaut, qui s’appelle une étreinte.

L’aimer en son entier, bien au-delà du corps,
Pour que, nos os blanchis, un jour, il flotte encore
Un parfum d’infini de fleur énigmatique
Qu’un dieu respirera d’un air mélancolique.

La fleur énigmatique de l’éternelle femme
Qu’un jour, en un jardin, a respirée Adam.


Septembre 2006

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
JCMian


L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs (Oscar Wilde)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
1212 commentaires
Membre depuis
31 août 2006
Dernière connexion
19 octobre 2013
  Publié: 21 sept 2006 à 13:55 Citer     Aller en bas de page

Très explicite mais je te jure qu'il y a du boulot lol
Amitiés
JC

  Voir, toucher, goûter, sentir,ouïr! Comment peut-on dire que la vie n'a pas de sens ?
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 21 sept 2006 à 14:04 Citer     Aller en bas de page

Oui, mais on est déjà deux, hein ?
Et on aura probablement les dames de notre côté


Amitiés JC

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Lily.H


Macadam Lily
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
2673 commentaires
Membre depuis
27 juin 2006
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 21 sept 2006 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

"Faux lit n'est pas Homme...."
Un poème qui accuse et qui défend, un poème accusé de défendre, un poème défendu d'accuser... à tord...
Des mots justes, des mots vrais... et les dames du bon côté... la recette du succés?

Pourtant Boule-ô n'est pas achevé...
Fleur de Lys

  Ava
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 22 sept 2006 à 11:53 Citer     Aller en bas de page

Fleur de Lys,

Oh oui, il y a du boulot! Pour ça que j'ai écrit ce petit poème-lettre ouverte
J'en vois déjà qui sont verts
Amitiés

keep me

Merci Eve Fanny, c'est très gentil pour ma pomme
Amitiés

**MarYjo**

"mais que serait donc une fleur sans jardinier
il lui faut de l'eau pour la faire durer
mais que serait donc la femme sans l'homme
ensemble , ils aiment partager la pomme.."

C'est tout à fait vrai, nous devrions être les jardiniers et non pas, comme trop souvent de petits chefs ... Merci pour le "chapeau" Mary-Jo

Amitiés

Ayumi

Je suis heureux de ta réaction et je te remercie pour le chapeau

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
3654 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
10 février
  Publié: 6 oct 2006 à 07:45
Modifié:  6 oct 2006 à 07:46 par Nuages
Citer     Aller en bas de page

Jihem,

C'est avec grand plaisir que je parcours cette lettre ouverte, un joli collier de mots pour nous habiller

Bisous

Nuages Eve

Un poème de Jose Maria Zonta (1961)

Ne pas entrer comme un touriste dans le coeur d'une femme

En faisant des photos
En laissant des canettes de bière
En cherchant seulement des cathédrales immenses
Et des statues transparentes.

Avec un sac plein de cartes
et en expédiant les repas

Il y a un pays
Sept villes
Une cordillère et un hiver
Dans le coeur d'une femme

N'y bois pas seulement un verre de mer

N'entre pas en avion
Prends le train de la demi-lune

N'y développe pas tes photos en une heure

S'il ne fait pas trop froid entre nu

Ne prends pas de parapluie

Et surtout ne coupe pas des arbres dans le coeur d'une femme, en général ils ne repoussent pas

  N
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 7 oct 2006 à 10:55 Citer     Aller en bas de page

Chère ... Eve

D'abord, le plaisir de te re-lire
Ensuite, quelle belle réponse! Quelle connaissance de la femme et de son coeur chez ce poète !
Le dernier vers est d'une totale pertinence et, à mon sens, livre une des clés du coeur féminin, là où il diffère en général du coeur masculin (lorsque coeur il y a, ce qui arrive tout de même ;..). Ceux d'entre nous qui ont pratiqué la déforestation sentimentale, volontairement ou non, dans le coeur d'une femme, s'en sont mordu les doigts.
Il ya des cristaux purs qu'il ne faut jamais fêler ... Ils ne revivent plus.

Merci, Eve, pour cette superbe réponse

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 5 nov 2006 à 00:44 Citer     Aller en bas de page

L'Adam dur Jihem avec la gente masculine mais depuis le temps que ça, dure il faut bien que ça change parce que si le changement ne change pas qui le fera!!!!
Bon globalement j'approuve même si dans la réalité il y a encore moultes gorets( dont je fais partie) probablement aux yeux de certains certaines, il y a aussi de plus en plus de truies, disons un rapport inversemment proportionnel, moins de gorets mais plus de truies!
Par contre je ne peux approuver " la femme se mérite " car là on reste justement dans le schéma classique, tout être se mérite ou pas en fait, je sais bien Jihem ce n'est qu'un poème hommage à la femme et je sais aussi que tu as pu avoir la dent dure ici même d'ailleurs envers certaines courtisanes de bas étages.
quant à la forme, est ce vraiment utile que je le répète une des meilleures plumes de ce site cher Jihem
amitié
jc

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 11 nov 2006 à 15:42
Modifié:  11 nov 2006 à 15:44 par jihem
Citer     Aller en bas de page

Mon cher JC,

Je crois que tu as tout dit et apporté toutes les nuances nécessaires à l'interprétation de ce texte :-)
En somme, nous sommes d'accord : c'est une lettre ouverte aux hommes, mais aussi un avertissement aux femmes d'avoir à rester femmes ... :-)
Bravo, merci et amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16104 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 30 mai 2007 à 12:55 Citer     Aller en bas de page

juste te dire que ton texte est magnifique...voila...

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 30 mai 2007 à 13:02 Citer     Aller en bas de page

merci Guido, nous voilà déjà 3 ou 4 à partager cette approche de la femme

Amitiés poétiques

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
3950 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 24 juil 2007 à 07:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jihem,

Toujours un plaisir de venir faire un petit tour par ici ... pour un bien bel écrit qui prête à réflexion.

Même si la société moderne avec sa permissivité et sa loi du plaisir provoque certaines dérives... je crois que l'amour s'apprend tout au long d'une vie, rien n'est jamais perdu.
Il suffit parfois de croiser la bonne personne pour découvrir le chemin du coeur car lorsque finit le temps de la conquête, vient celui de la tendresse.

L'homme et la femme ne sont pas fait pour être égaux mais complémentaires et ce n'est que par leurs qualités respectives qu'ils peuvent se faire respecter...

Bravo

Myo

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 24 juil 2007 à 12:37 Citer     Aller en bas de page

Toujours un plaisir de lire tes commentaires, chère complémentaire

Et je souscris à 200% à ceci :

"car lorsque finit le temps de la conquête, vient celui de la tendresse."

Oh, que oui ! Et c'est ce qu'apprendront nos enfants ivres de leur dangereuse liberté ... je l'espère!

Mes amitiés, Myo et merci


  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1439
Réponses: 12
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0364] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.