Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 407
Invisible : 0
Total : 410
· samamuse · Quitterie
Équipe de gestion
· Bestiole
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 03:08:19
Paris: 27 févr 09:08:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Suis-je une pute ? par Balzak & Aude Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 2 juil 2013 à 14:13
Modifié:  2 juil 2013 à 14:37 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page



Merci à Lisaxe qui nous a mis sur la piste de ce poème.


Je m'extirpe du néant en m’exhibant
Je ne les séduis pas, mais j'excite
Bimbo en dessous sexy à rubans
Avec mes messages aux textes explicites
Dressée sur mes talons, titubant
Ils trouvent mon lexique magnifique
Je ne suis pas dupe…
Dis-moi,
Suis-je une pute ?

Ta vie de merde, tu la fais cocu
Baise avec la mienne, sans regrets !
Prend ma prose pour quelques écus
Plonge dans ma vie en ouvrant ce livre
Pour que je pénètre degré par degré
Écarte bien que j'enfonce mon ogive
Te prends pas la tête, pourquoi tu luttes ?
J'écris,
Suis-je une pute ?

Les extases se suivent sans entraves
Sans pause je passe d'un sexe à l'autre
Nul n'en souffre, mais tous en bavent
Sur ma mauvaise vie navigue mon cotre
Mes seins pointus sont mon étrave
Au sillage de mon cul sont mes apôtres
A quoi rime cette vie sans but ?
Au fond,
Suis-je une pute ?

Bienvenue sur La Place Des Putes !
En alexandrins on fait les putains
Les pseudos-poètes choqués disent : chut !
Offrons-nous de l’art ou nos arrière-trains ?
Galvaudant nos sentiments intimes
On est prêt à tout pour une rime
Poète, prends une minute
Et demande-toi
« Suis-je une pute ? »

J'explore leurs esprits-boîtes
De conserve tandis qu'ils me pelotent
Le long de mes cuisses moites
Quand ils font glisser ma culotte
Je sanglote puis après je l'écris
Et c'est leur plaisir que j'exploite
Ils sont comme des bêtes en rut
A ton avis,
Suis-je une pute ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 2 juil 2013 à 14:35
Modifié:  2 juil 2013 à 14:40 par Chris-Charmeur
Citer     Aller en bas de page

Le thème ne m'étonne pas...
D'ailleurs plus rien ne m'étonne ....


Et puis, même si c'est vrai, heureux je suis de ne pas t'imaginer Place Dauphine...

En tout cas, à coup sûr, tu gagnes le gros lot... Et moi, le "Jackpot" !...

C&C

Balzac... Sympa d'avoir fait cette petite passe poétique avec Aude, cette fille devenue une sacré Salope... Bah Ouais !... Moi, je suis passé bien avant toi !...

à vous deux, mes deux gros cochons...
Sûr que pour ce collectif, ça va tapiner grave en commentaire...

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 2 juil 2013 à 14:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paprika
Ben non t'es pas des putes les deux ... La pute elle fait pour l'argent, et elle rigole pas tout le temps...
Et sinon c'est combien de pognon ?





Justement Balzak et moi on manque un peu d'argent, alors si tu pouvais…
Bisous Paprikette

Citation de Chris Charmeur
Le thème ne m'étonne pas...
D'ailleurs plus rien ne m'étonne ....


Et puis, même si c'est vrai, heureux je suis de ne pas t'imaginer Place Dauphine...

En tout cas, à coup sûr, tu gagnes le gros lot... Et moi, le "Jackpot" !...

C&C

Balzac... Sympa d'avoir fait cette petite passe poétique avec Aude, cette fille devenue une sacré Salope... Bah Ouais !... Moi, je suis passé bien avant toi !...



Le pute papillonne, c'est là son moindre défaut. Bisous Chris

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Sidonie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 3 juil 2013 à 03:31 Citer     Aller en bas de page

Je ne pourrais certes pas répondre à la question.
Je sais, que virtuellement, on peut devenir tour à tour ange ou démon ... ou pute.
"On est prêt à tout pour une rime"....
On devient, pour ceux qui ont beaucoup d'imagination,
ce qu'on n'est pas ou ce qu'on n'est plus..
On y croit ou on fait semblant..
C'est bien écrit, c'est l'essentiel...
( Je me suis reconnue, là : Les pseudos-poètes choqués disent : chut ! C'est vrai que j'ai du mal avec les : Ta gueule, connasse ..)
Bienvenue sur La Place des Putes... c'est une allusion ?
Bravo à vous deux

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 3 juil 2013 à 04:18 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paprika
Ah ! c'est que t'es pas des vrais putes les deux : tu gagnez même pas le pognon, finalement. Si tu voulez comme j'ai rien, j'vous l'donne. Et c'est combien que j'ai pas comme pognon pour les deux ?



Gros bise à les deux.





On est des putes ratées, mais ça va changer. Si tu prends les deux en même temps on te fait un prix.

Citation de Sidonie
Je ne pourrais certes pas répondre à la question.
Je sais, que virtuellement, on peut devenir tour à tour ange ou démon ... ou pute.
"On est prêt à tout pour une rime"....
On devient, pour ceux qui ont beaucoup d'imagination,
ce qu'on n'est pas ou ce qu'on n'est plus..
On y croit ou on fait semblant..
C'est bien écrit, c'est l'essentiel...
( Je me suis reconnue, là : Les pseudos-poètes choqués disent : chut ! C'est vrai que j'ai du mal avec les : Ta gueule, connasse ..)
Bienvenue sur La Place des Putes... c'est une allusion ?
Bravo à vous deux



Bien sûr c'est une allusion à LPDP…

On veut bien être des putes mais on est pas les seuls !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
1219 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 3 juil 2013 à 06:52 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paprika

Et sinon c'est combien de pognon ?





Je prends ce que tu voudras bien me donner à condition que tu me payes mieux que Doiderose

Citation de CHRIS CHAЯMEUR


Balzac... Sympa d'avoir fait cette petite passe poétique avec Aude, cette fille devenue une sacré Salope... Bah Ouais !... Moi, je suis passé bien avant toi !...




Balzak avec un K s'il te plaît, je suis plus enfoiré qu'Honoré.

Bah bien sûr, je ne fais que suivre le chemin que tu as tracé

Citation de Aude Doiderose

Citation de Paprika
Ah ! c'est que t'es pas des vrais putes les deux : tu gagnez même pas le pognon, finalement. Si tu voulez comme j'ai rien, j'vous l'donne. Et c'est combien que j'ai pas comme pognon pour les deux ?



Gros bise à les deux.





On est des putes ratées, mais ça va changer. Si tu prends les deux en même temps on te fait un prix.



Je te fais un prix si tu me prends sans Doiderose


Citation de Aude Doiderose

Citation de Sidonie
Je ne pourrais certes pas répondre à la question.
Je sais, que virtuellement, on peut devenir tour à tour ange ou démon ... ou pute.
"On est prêt à tout pour une rime"....
On devient, pour ceux qui ont beaucoup d'imagination,
ce qu'on n'est pas ou ce qu'on n'est plus..
On y croit ou on fait semblant..
C'est bien écrit, c'est l'essentiel...
( Je me suis reconnue, là : Les pseudos-poètes choqués disent : chut ! C'est vrai que j'ai du mal avec les : Ta gueule, connasse ..)
Bienvenue sur La Place des Putes... c'est une allusion ?
Bravo à vous deux



Bien sûr c'est une allusion à LPDP…

On veut bien être des putes mais on est pas les seuls !



Bah oui, je veux bien plonger dans les chiottes mais je vous entraine tous avec moi ^^

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 3 juil 2013 à 07:22 Citer     Aller en bas de page

Je t'adore Balzak, tu es tellement délicat.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 3 juil 2013 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paprika
Balzac avec un K, t'es plus dur en affaires que Doiderose, comme Pute les deux. J't'échange contre mon dernier titre. Alors, tu montes ?



Je vais dire à Bazak qu'on a une cliente, depuis le temps qu'il tapine au coin de la rue, ça va lui faire plaisir

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16122 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
2 février
  Publié: 4 juil 2013 à 12:37 Citer     Aller en bas de page

Le plus vieux métier du monde, comme disait Mon Directeur
moi j'en exerçais le 2eme...

Que serait le monde sans ces dames là.....et en plus elles ne manquent pas de poésie

et votre ensemble l'atteste....

une pute au grand coeur vaut 1000 bigotes qui palabrent

des à vous deux....amis de tous les sexes

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 4 juil 2013 à 12:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de Guido
Le plus vieux métier du monde, comme disait Mon Directeur
moi j'en exerçais le 2eme...

Que serait le monde sans ces dames là.....et en plus elles ne manquent pas de poésie

et votre ensemble l'atteste....

une pute au grand coeur vaut 1000 bigotes qui palabrent

des à vous deux....amis de tous les sexes



Merci de ta lecture mon Guidounet. Toi, au moins, t'es pas une langue de pute.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Ange


Olivier que je ne revois plus à mon Carle Coppens Le Grand Livre des Entorses...c'est dommage mais b
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
326 poèmes Liste
1947 commentaires
Membre depuis
5 mai 2002
Dernière connexion
14 avril 2016
  Publié: 8 juil 2013 à 13:00 Citer     Aller en bas de page

Cela semble sublime
408 poèmes dit le profil
J'apprécie cette introduction en vos matières
Superbe, je n'en suis qu'aux effluves premières !


le hasard faisant que les choses se fourrant

  décidément...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 8 juil 2013 à 13:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ange
Cela semble sublime
408 poèmes dit le profil
J'apprécie cette introduction en vos matières
Superbe, je n'en suis qu'aux effluves premières !


le hasard faisant que les choses se fourrant



Absolument, mais ne nous fourrons pas le doigt dans l'œil, surtout.
Ailleurs, c'est permis.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 16 juil 2013 à 01:37 Citer     Aller en bas de page

Très beau collectif. Bravo vous m'avez envoyer un ptit sourire

Bravo à vous deux

JVK

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 16 juil 2013 à 05:22 Citer     Aller en bas de page

Citation de JVK
Très beau collectif. Bravo vous m'avez envoyer un ptit sourire

Bravo à vous deux

JVK



On t'en envoie encore une brassée avec bisous incorporés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
3 février
  Publié: 20 août 2013 à 14:11 Citer     Aller en bas de page

bonsoir...

Je ne suis vraiment pas choqué, ce n'est pas mon style, mais je me dis quand même qu'il fallait oser, pour vous montrer aussi direct dans les mots...Mais je trouve que ça nous sort d'une possible torpeur, et j'apprécie assez ce côté frappant !
et puis je sais que toi Aude, tu aimes bien dire les choses sans t'embarrasser...je suis content que tu aies trouvé une plume pour se joindre à cet esprit qui décape.
amitiés chaleureuses à vous deux.
pyc.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 20 août 2013 à 17:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
bonsoir...

Je ne suis vraiment pas choqué, ce n'est pas mon style, mais je me dis quand même qu'il fallait oser, pour vous montrer aussi direct dans les mots...Mais je trouve que ça nous sort d'une possible torpeur, et j'apprécie assez ce côté frappant !
et puis je sais que toi Aude, tu aimes bien dire les choses sans t'embarrasser...je suis content que tu aies trouvé une plume pour se joindre à cet esprit qui décape.
amitiés chaleureuses à vous deux.
pyc.



Balzak est un type qui ose et j'aime son écriture brute. j'aime dépasser mes limites.
bisous pycounet..

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2092
Réponses: 15
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0993] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.