Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 1110
Invisible : 0
Total : 1115
· Méli · doux18 · Argynne Aphrodite · Terrafox
Équipe de gestion
· Lacase
13139 membres inscrits

Montréal: 7 avr 17:25:22
Paris: 7 avr 23:25:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L'enfant du désespoir (c&c) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Malice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
536 commentaires
Membre depuis
12 mars 2008
Dernière connexion
17 mars 2018
  Publié: 6 mai 2009 à 14:24
Modifié:  27 mai 2012 à 10:07 par Malice
Citer     Aller en bas de page

L’enfant du désespoir


Quelque part au Brésil, elle erre dans la nuit.
Même pas vingt printemps, mais son corps a cent ans.
Elle a le cœur si gros de ne pas avoir fui !
Son ventre aussi est gros, car il loge un enfant.
De quoi l’as tu punie, Dieu de miséricorde ?
Ses rêves de princesse avaient parlé d’amour,
Jamais d’un passant ivre au souffle de discorde
Imposant sa semence au coin d’un carrefour !

Haïti, quelque part, elle frappe à la porte.
Une nonne au grand cœur lui ouvre et la reçoit:
C’est ici que naîtra son bébé, mère morte,
Trop jeune pour l’amour d’un amant maladroit.
Si jeune dans son corps qu’elle devra expier
Dans le sang et les cris son crime d’amour vif
Pour un petit galant, un amant buissonnier,
Abandonner sa chair à un couple adoptif.

De quoi m'as-tu punie, Dieu de miséricorde ?
Tu n’es pas très doué au jeu des sept familles !
Le destin malfaisant emmêle et désaccorde
Les cartes que tu tiens et d’un geste éparpilles.
Je me voudrais aimante, or je suis misérable !
J’ai honte mais j’espère un acte paraphé,
Preuve d’un abandon, offrande profitable ,
Pour être mère enfin d’un bébé peau café.

  On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul. (Al Capone)
Fleur Du Vent

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
303 poèmes Liste
2630 commentaires
Membre depuis
2 février 2006
Dernière connexion
17 juin 2018
  Publié: 6 mai 2009 à 14:56 Citer     Aller en bas de page

Un texte qui claque et qui fait très mal...

"Preuve d’un abandon, offrande profitable ,
Pour être mère enfin d’un bébé peau café."

Tous ses enfants n'ont pas la chance d'être adopté par des familles par la suite... Je te le souhaite de tout coeur !

Amicalement

katia

 
boréale


Et la douleur enfanta de l'artiste
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
79 commentaires
Membre depuis
2 février 2009
Dernière connexion
2 février 2012
  Publié: 6 mai 2009 à 15:33 Citer     Aller en bas de page

Saisissant... Je suis rentrée dans la peau de cette femme dès les premiers vers.

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 6 mai 2009 à 21:22 Citer     Aller en bas de page

poignant et sublime !

james......

  Membre de la Société des poètes Français.
Montaron Tran


Jouons!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
274 commentaires
Membre depuis
8 novembre 2008
Dernière connexion
2 septembre 2017
  Publié: 6 mai 2009 à 22:01 Citer     Aller en bas de page

Il est fort de café celui là...

Plus sérieusement j'ai été touché, bravo à toi.

 
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 7 mai 2009 à 06:15 Citer     Aller en bas de page



Whaou.... Moi aussi je suis très touchée... par ton poème et tous ces maux...

La vie va d'une façon désarmante, qui fait souvent mal.

Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
4116 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 8 mai 2009 à 07:18 Citer     Aller en bas de page

je viens de passer un doux moment a lire ton poème Malice


la toute petite poétesse Lady aime beaucoup


ne perd jamais espoir , la vie est pleine de surprise ...


des gros bisous sur tes joues

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Malice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
536 commentaires
Membre depuis
12 mars 2008
Dernière connexion
17 mars 2018
  Publié: 8 mai 2009 à 07:57 Citer     Aller en bas de page

Il m'est apparu tout soudain que le bonheur que je rêve, adopter un enfant, ne me serait possible qu'à la condition d'un drame, loin de moi.
Une femme violée, une gamine enceinte trop jeune, et moi à l'affût de l'abandon de l'enfant ! Le malaise s'estompe, car je sais qu'oublier mon envie d'adoption n'empêcherait pas ces drames d'avoir lieu.. Mais le frisson a été désagréable, et je me suis sentie coupable pendant quelque temps.

Merci à tous de votre passage, vous avez aidé à effacer un peu de cette culpabilité.

  On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul. (Al Capone)
Tessay


Le prince charmant est celui qui fait de vous sa princesse.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
204 commentaires
Membre depuis
15 septembre 2008
Dernière connexion
12 août 2016
  Publié: 11 mai 2009 à 03:44 Citer     Aller en bas de page

La plume alexandrine, toujours aussi fine.
Le texte profond et toujours pertinent.
De l’émotion par flots, qui parsème le tout.

Mais il n’y aurais pas a culpabiliser, de vouloir donner ce qu’il manque aux enfants des mères précoces.

  Mon modeste talent, pour pouvoir se nourrir, N’a qu’un seul appétit « vous entendre applaudir. »
Malice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
536 commentaires
Membre depuis
12 mars 2008
Dernière connexion
17 mars 2018
  Publié: 23 mai 2009 à 20:52 Citer     Aller en bas de page

AH, je sais... mais l'enfant à accueillir arrive tout droit d'un drame... pour notre plus grand bonheur! Ça me donne à réfléchir.. La culpabilité passera vite, le jour où j'accueillerai cet enfant!

  On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et un revolver, qu'avec un mot gentil tout seul. (Al Capone)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 802
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0401] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.