Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 493
Invisible : 1
Total : 496
· Joker · Aude Doiderose
13142 membres inscrits

Montréal: 29 mars 16:41:48
Paris: 29 mars 22:41:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Point Final Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 18 oct 2007 à 10:39
Modifié:  18 oct 2007 à 10:40 par Mariesarah
Citer     Aller en bas de page

Point Final


Ici, nulle part ou ailleurs
je suis dans la prison de ton regard
au cœur de mon rêve assassiné
dans la mouvance de tes mots
en écho à tes gestes givrés.

Cramponnée à des riens
je conserve des bouts de toi dans
le formol du temps.

Mes espoirs se tordent de rire.
Mon coeur expire en délire.

Je repose dans la vastitude de l'oubli.

J'esquisse un dernier sourire étouffé
au fond d’un cri.

Le gris m’enserre.

Je suffoque.

Je suis la nuit à l'infini.

********

Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Deirdre


et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1945 commentaires
Membre depuis
30 juin 2006
Dernière connexion
17 février 2019
  Publié: 18 oct 2007 à 10:42 Citer     Aller en bas de page

J'ai ressenti un impression d'éclatement comme lorsqu'on ne sait plus du tout où on est... Tes mots sont chargés d'une grande intensité... ça ne laisse pas indifférent...

amicalement Deirdre

  Je tiens pour certain que rien n'est jamais acquis...
xav21

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
1497 commentaires
Membre depuis
3 mars 2018
Dernière connexion
9 juin 2018
  Publié: 18 oct 2007 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Ah, quel bonheur de te lire Marisarah

J'adore la mouvance particulière de ton poème, il valse au delà de l'infini.
Je veux dire par là que tes mots nous entraînent dans un monde totalement personnel ou l'on perçoit tristesse et désirs mélangés.
Ton poème, obscur et sublime, nous submerge d'émotions vives et puissantes.

J'ai aimé parcourir tes vers Marisarah, ta poésie est plus que bouleversante, elle transpire d'émois.


Flore

 
FloRe


Tu es beau, j'aime cette image de toi jouant de la guitare!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
1478 commentaires
Membre depuis
17 mai 2006
Dernière connexion
3 mai 2019
  Publié: 18 oct 2007 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Ah, quel bonheur de te lire Marisarah

J'adore la mouvance particulière de ton poème, il valse au delà de l'infini.
Je veux dire par là que tes mots nous entraînent dans un monde totalement personnel ou l'on perçoit tristesse et désirs mélangés.
Ton poème, obscur et sublime, nous submerge d'émotions vives et puissantes.

J'ai aimé parcourir tes vers Marisarah, ta poésie est plus que bouleversante, elle transpire d'émois.


Flore

  Toujours l'Amour, Toujours les heures (The hours)
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1023 poèmes Liste
16514 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 mars
  Publié: 18 oct 2007 à 12:35 Citer     Aller en bas de page

tu as su écrire un poème avec des mots durs,sombres...qui confèrent,je trouve une certaine brutalité à la lecture...le titre lui même,représente cette vision..
mais comme j imagine que ce n est pas un hasard,que c était ton souhait,alors je te dis bravo pour avoir su nous emmener dans un monde triste avec tes mots.
amitiés sincères à toi,mariesarah.
pyc.

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20742 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 18 oct 2007 à 14:50 Citer     Aller en bas de page

'en ai eu mal au coeur, mal à l'âme, de te lire...



J'ai encore la gorge serrée, et mes inquiétudes sont revenues... Plus fortes qu'avant...


Merci pour ce poème...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Lysée


L'Amitié est un Joyau si rare que le Coeur seul peut lui servir d'Ecrin!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
1668 commentaires
Membre depuis
20 mai 2007
Dernière connexion
10 mars
  Publié: 18 oct 2007 à 17:20 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir, Carole !

Les mots claquent... Nettement dit!

Le ton est original .... on est pris dans ce tourbillon sans fin ... On en retient son souffle.... ta plume est assez époustouflante !

Plein de bonnes choses à toi... Lysée!

  Lysée
Ellea Lee
Impossible d'afficher l'image
Garde tes rêves, tu ne peux jamais savoir à quel moment tu en auras besoin ...(Carlos Zafon)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1372 commentaires
Membre depuis
23 septembre 2007
Dernière connexion
19 mai 2018
  Publié: 19 oct 2007 à 04:22 Citer     Aller en bas de page

Je me retrouve tellement dans tes ressentis ...

Cette peine qui nous étouffe ...

Tes vers courts : j'aime beaucoup !
"le formol du temps" :

Amitiés Carole

 
J'oséphine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
1839 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2007
Dernière connexion
17 juin 2019
  Publié: 19 oct 2007 à 06:43 Citer     Aller en bas de page

Carole, j'aime beaucoup la façon dont tu exprimes l'intensité du vide, de la détresse, de la douleur…

Ceci particulièrement:
Cramponnée à des riens
je conserve des bouts de toi dans
le formol du temps

Mes espoirs se tordent de rire
(ce vers-là fait particulièrement mal...)

Amicalement

  Nul n'est une île...
Effet Mer


À force de viser la lune, tu vas te crever l’œil.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
316 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
28 mai 2008
  Publié: 19 oct 2007 à 13:18 Citer     Aller en bas de page

Marie, tes écrits sont toujours tellement poignants !!!
Je ne sais que te dire... je suis bouleversée !!



  Il y aura toujours des si dans les mais et des mais dans la vie
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 21 oct 2007 à 20:03 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Marie-Sarah, un poème fort en émotions, de très beaux vers, ta plume est mature.Bravo.Amitié.Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 22 oct 2007 à 11:07 Citer     Aller en bas de page

merci Carole

un régal malgré ces douleurs qui font mal
au coeur , une plume grandissante

mille bisous
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 22 oct 2007 à 15:44
Modifié:  22 oct 2007 à 15:48 par Mariesarah
Citer     Aller en bas de page

Deirdre,

Un vent nostalgique a soufflé sur ces lignes, merci d'y être venue.

Amitiés, Marie


Flore,

Toujours heureuse de te lire et de te voir sous mes poèmes. D'autant plus que celui-ci est assez noir.
Merci de ta fidélité mon amie.


Amitiés, Marie


Roseds,

Le vide n'étant pas toujours évident à décrire, surtout lorsqu'on a les deux pieds dedans. Merci d'être venue me lire. J'apprécie toujours ta visite.

Amitiés, Marie


Spliny,

Encor et toujours


pyc,

Que dire, sinon un immense merci de ton amitié et de ta présence sous ce poème un peu lugubre.

Merci, amitiés, Marie


Lysée,

Hé ma douce, ma plume était comme envahie d'un vague spleen. Merci de ta fidélité et d'être là.

Amitiés, Marie


James,


Tu es là, soleil de ma plume. Tes commentaires qui m'incitent à continuer.

amitiés, Marie


Okana,

Ma plume oscille beaucoup en ce moment.... quête perpétuelle d'identité.

Merci d'être là, Marie


Angel,

Fan de tes poèmes également et de leur profondeur.
Merci d'être là.

Amitiés, Marie


Ellea,

Dans ce cas, il y aura toujours une place pour toi dans mon monde poétique. Je serai toujours ravie de t'y accueillir.

Merci et amitiés, Gros bisous Marie

Ton amie virtuelle, Marie


Finalement à ma petite justine,

On s'est échangé en MP alors je te redis merci ici juste d'être toi avec toute ton intégrité et ta fièvre de la poésie.

Gros bisous et tendres calins, Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 26 oct 2007 à 14:33 Citer     Aller en bas de page

Thib,

Merci infiniment de ton passage, j'en suis fort heureuse, puisque ta poésie m'interpelle de même que tes goûts poétiques (Gaston Miron, mon idole).

Gros bisous et à quant un autre poème, il me semble que ça fait longtemps.....

Amitiés, Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
18038 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 21 avr 2008 à 06:40 Citer     Aller en bas de page

Touchée par tes maux ...

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 21 avr 2008 à 11:41 Citer     Aller en bas de page

Merci Bestiole d'être passée sous ce poème très noir, il va sans dire !

Amicalement, mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3343
Réponses: 15
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Je cultive l'immortel... (Amour)
Auteur : Fleur Du Vent
Ground zéro (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
haïku de ma vie (Tristes)
Auteur : angetine au sol
Frissons d'hiver... (Tristes)
Auteur : Daphn
Vaine enchère (Citations personnelles)
Auteur : Bestiole
Délirium très mince... (Loufoques)
Auteur : pyc
Assise dos au mur (Tristes)
Auteur : Miroir
premiers silences (Autres)
Auteur : silence.
Le train du Nord (Autres)
Auteur : okana
Les deux infinis... (Amour)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Chant de la victoire (Contes fantastiques)
Auteur : Terenemar
Noël...... pour lui (Tristes)
Auteur : Mariesarah
Une rose éclot... (Amour)
Auteur : Fleur Du Vent
Le printemps dans tes yeux Ii (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
Extra-muros (Amour)
Auteur : Serge

 

 
Cette page a été générée en [0,0830] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.