Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 846
Invisible : 0
Total : 850
· ori · Argynne Aphrodite · samamuse · Fried
13140 membres inscrits

Montréal: 22 févr 04:16:05
Paris: 22 févr 10:16:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Traîner les lieux du crime Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
chatnoirmeshommages

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
1325 commentaires
Membre depuis
26 mars 2008
Dernière connexion
15 décembre 2017
  Publié: 17 mars 2015 à 06:58 Citer     Aller en bas de page

Des années que je n'écris plus, une rechute il y a deux ans, comme ça, juste pour voir. Comme reprendre un verre avec une ex. Et la laisser monter dans le bus
Je reviens sur les lieux où j'ai passé une part importante, dans tous les sens du terme, de ma vie.
J'ai abandonné l'écriture mais elle va bien je crois, c'est moi qui avait besoin d'elle.
Rien n'est plus pareil depuis.
Quand je suis revenu, je ne sais pas vraiment ce que je cherchais.
La vie a changé depuis le départ de la poésie. Ou bien est-ce moi qui l'ai jetée dehors?
Rien n'est plus pareil. Ou si finalement. Rien n'a changé, l'exutoire en moins.
Alors quoi?
Un coup de nostalgie à assumer, rien de plus.
Je passe saluer les autres fantômes, s'ils hantent toujours cet endroit.


Romain.
(Le K, etc.)

  barbant et embourbé
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 17 mars 2015 à 13:54 Citer     Aller en bas de page

Ici peu de fantômes et pas mal d'ectoplasmes.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
272 poèmes Liste
9078 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 février
  Publié: 27 mars 2015 à 07:03 Citer     Aller en bas de page

oh pas toujours des fantômes...
souvent des ombres, qui se sauvegarde en mots,
pour rester attacher au réel qui pourrait disparaître.
ce n'est pas une contrainte, ou du moins cela ne devrait pas en être une,
de sauvegarder ces virtualités éphémères
qui font revivre plu tard des moments mis dans des tiroirs.
alors rejoins-nous sauvegarde.

 
an empty lake


C'était presque ça les deux premières fois...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
928 commentaires
Membre depuis
30 janvier 2009
Dernière connexion
15 février 2017
  Publié: 1er juin 2015 à 18:25 Citer     Aller en bas de page

l'époque où la prose était brute et belle, avec du (bon) goût dans cette mixture de tofu déshydraté poétique...

et puis la seule religion était le "DominiqueBouisme"

dommage qu'on se soit déshydraté nous aussi

 
Eleven


...the sunshine girl is sleeping...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
767 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2006
Dernière connexion
3 décembre 2017
  Publié: 2 juil 2015 à 04:55 Citer     Aller en bas de page

Ce n'est pas une question de relève je pense.

Il fut une époque où on a tous rencontré des gens ici, qu'on n'aura pour certains, jamais vu en vrai, mais ça a compté.
Même au delà de la simple poésie qu'on a plus ou moins partagé.

C'était un bout de vie, un bout de passage, une histoire à raconter.
Peut-être pas les meilleurs amis du monde, mais des gens, dont on se souvient.

Contente de voir que tu vas (au delà de la poésie)

Je me souviens, Le K.

  ...on ne reviendra pas...
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
311 poèmes Liste
17991 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
18 février
  Publié: 5 juil 2015 à 09:36 Citer     Aller en bas de page

Moi aussi je me souviens...

La vie a rattrapé la poésie non ?

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
so sweet

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
627 commentaires
Membre depuis
26 mars 2013
Dernière connexion
26 juillet 2019
  Publié: 13 juil 2015 à 06:45
Modifié:  13 juil 2015 à 06:46 par so sweet
Citer     Aller en bas de page

L'année 2009, je suis arrivée ici et je n'oublierai pas.
Bouffée de souvenirs.
Hello le K

 
chatnoirmeshommages

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
1325 commentaires
Membre depuis
26 mars 2008
Dernière connexion
15 décembre 2017
  Publié: 26 sept 2015 à 19:49 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous.
Relire vos pseudonymes me fait du bien.
Même si j'étais un peu clique et pas forcément très avenant avec tout le monde, c'était une cour d'école. C'était bon.
Merci d'avoir pris le temps de laisser un message.

La vie a rattrapé la poésie oui.
Pas forcément très glorieux. parfois si.


Merde, je finirai par revenir je crois....
J'ai travaillé fort à noyer l'ennui, une forme de sérénité en est sortie, ou est- ce de la résignation

Qu'importe, je, vous, on respire encore, polymorphes.
Sans faire de vœux, je pense du bien de vous.


Keep burning.

K.

  barbant et embourbé
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 27 sept 2015 à 02:51 Citer     Aller en bas de page

Une réunion d'anciens combattants ?
De mon temps.... mais ce n'était pas la même guerre.
Plus d'un an que je n'écris plus... plus envie, plus d'inspiration...
Je reviens de temps à autre sur les lieux du crime, pour lire ou non, les nouveaux qui ont pris la relève, les anciens que j'aime toujours, mais que je ne commente plus...
La vie a-t-elle pris le pas sur la poésie ? je ne sais pas... J'espère ne plus avoir besoin de cet exutoire..
écrire pour écrire, je n'ai jamais su..
La poésie est entrée par hasard dans ma vie, elle en est ressortie.. pour toujours ? je ne sais pas non plus...
Aujourd'hui, je me suis connectée parce que j'ai eu un peu peur de ne plus pouvoir le faire....plus jamais.
Je profite de ce post pour vous dire, à vous qui m'avez aidée, beaucoup, tellement..
MERCI

Sidonie

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
311 poèmes Liste
17991 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
18 février
  Publié: 27 sept 2015 à 05:20 Citer     Aller en bas de page

Il n'y a pas de règle de toute manière.
La poésie ce n'est pas qu'écrire, c'est aussi vivre sa vie sans avoir besoin de mots...tant qu'on reste fidèle à soi

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Elodie Daraut


Rend toi fière
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
141 poèmes Liste
643 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
21 février
  Publié: 4 oct 2015 à 18:41
Modifié:  4 oct 2015 à 18:45 par Elodie Daraut
Citer     Aller en bas de page

Un verre à la poésie que nous ne serons plus

un autre à celle qui sera toujours.

-Bise au cercle des poètes apparus quelque soit la vie qui les mène.

  ⠨⠺⠓⠕ ⠙⠑⠑⠍
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
455 poèmes Liste
8980 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
21 février
  Publié: 5 oct 2015 à 03:05 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bestiole

Moi aussi je me souviens...

La vie a rattrapé la poésie non ?

Il n'y a pas de règle de toute manière.
La poésie ce n'est pas qu'écrire, c'est aussi vivre sa vie sans avoir besoin de mots...tant qu'on reste fidèle à soi



Bien que je ne fasse pas partie de cette ancienne dream team, je trouve très joli et profond ce que tu dis, copine.

Un salut à tous, et, au plaisir de vous lire, j'espère que la motivation & l'inspiration reviendront vite pour ceux qui souhaitent que la poésie frémisse à nouveau.

Catherine

 
ozner

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
463 commentaires
Membre depuis
18 juin 2008
Dernière connexion
10 décembre 2019
  Publié: 15 mars 2016 à 09:19 Citer     Aller en bas de page

Fuck...

Les souvenirs...

Je reviens un peu. Pour combien de temps? M'en fous, ça m'a rendu vivant ici. Vous m'avez rendu vivant. Merci Romain, et aux autres qui se reconnaîtront. On éteint une lumière, c'est vrai, mais l'obscurité ne nous gagne pas pour autant, je pense.
Y a quelques rêves qui sont restés ici. Au moins ils auront chaud.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
311 poèmes Liste
17991 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
18 février
  Publié: 15 mars 2016 à 10:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de ozner
Fuck...

Les souvenirs...

Je reviens un peu. Pour combien de temps? M'en fous, ça m'a rendu vivant ici. Vous m'avez rendu vivant. Merci Romain, et aux autres qui se reconnaîtront. On éteint une lumière, c'est vrai, mais l'obscurité ne nous gagne pas pour autant, je pense.
Y a quelques rêves qui sont restés ici. Au moins ils auront chaud.



Je confirme.

C'est un éternel printemps qui nous attend quand on veut bien le voir ...

Coucou Ozner, merci du passage

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
silence.


chut...tais-moi.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
488 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2008
Dernière connexion
21 février
  Publié: 15 mars 2016 à 12:01 Citer     Aller en bas de page

oh..
des têtes connues.

vous av(i)ez de ces mots messieurs-dames.
M'ci pour eux à l'époque.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22262 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
21 février
  Publié: 20 mars 2016 à 11:48 Citer     Aller en bas de page

Moi, j'ai toujours quelque chose à dire et à écrire surtout, à croire que même en dormant j'ai les doigts qui doivent gigoter.
Reviens nous souvent
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
K.O

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
20 décembre 2016
Dernière connexion
28 août 2019
  Publié: 23 déc 2016 à 17:41 Citer     Aller en bas de page

Citation de an empty lake
l'époque où la prose était brute et belle, avec du (bon) goût dans cette mixture de tofu déshydraté poétique...

et puis la seule religion était le "DominiqueBouisme"

dommage qu'on se soit déshydraté nous aussi



le "DominiqueBouisme" putain ce que c'était bon oui

sinon une p'tite bière?

à part les rides de plus je me sens encore bien imbibée

rien n'est jamais tout à fait fini la preuve on revient toujours traîner sur les lieux du crime comme le dit si bien le K

biz à toute la clique en espérant les relire

et oui j'abuse des émoticons

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 26 déc 2016 à 02:29 Citer     Aller en bas de page

bonjour ChatNMH,


Sans votre post d'aujourd'hui d'un texte de 2012, j'aurais ignoré votre existence même et la portée de votre écriture qui m'a emprisonnée de longues heures dans ses filets.

Par curiosité, je viens de lire votre profil et je tombe sur ce commentaire... J'en suis attristée cependant pas forcément surprise...

L'écriture est une amie qui peut se montrer éternelle pour certains, capricieuse et de passage pour d'autres. Cependant, si elle semble retirée de votre vie, elle ne se trouve jamais trop éloignée, seule l'ombre la maintient hors de votre champ. Le jour où la rencontrer à nouveau vous titillera, elle se découvrira mais elle minaudera peut-être un peu et vous quémandera quelques préliminaires avant de vous apparaître limpide et sûre d'elle; ce jour là, ne la négligez pas... et sautez allégrement votre paresse... Elle vous en sera reconnaissante et vous donnera sans limite.

Avec mon amitié et mon respect

Valérie

 
Eleven


...the sunshine girl is sleeping...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
767 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2006
Dernière connexion
3 décembre 2017
  Publié: 28 déc 2016 à 08:57 Citer     Aller en bas de page

Chui (re) passée par là le K.

Les trucs qui se sont passés ici, ils continuent d'avoir chaud ailleurs je crois Ozner.
Vers chez toi, chez le K, chez les autres.
Un genre de fil rouge qui relie ceux qui se souviennent.

Il y a de la nostalgie un peu dans tout ça et pourtant, vu que ça a existé, c'est réconfortant non ?

Pour moi toute cette aventure elle a le goût du vin blanc piqué dans la cave de mon patron, un road trip à l'arrache, une soirée avec des inconnus et des histoires perruches décapitées, des "fous" dans Paris...Le souvenir d'un pull au vert improbable, de l'admiration, des rires, des nuits passées à s'imaginer tout et n'importe quoi.

C'est pas rien, c'était chouette, ça l'est toujours.

Bref, chui repassée








  ...on ne reviendra pas...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1341
Réponses: 18

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1020/13121

8.6%
 
 88 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.6%
 
 78 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.9%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.9%
 
 162 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.7%
 
 109 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.2%
 
 196 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.3%
 
 319 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0880] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.