Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 13
Invisible : 0
Total : 14
Équipe de gestion
· Maschoune
13257 membres inscrits

Montréal: 16 oct 01:15:04
Paris: 16 oct 07:15:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Le Malade Imaginaire (ode3117 & Catwoman) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 15 mars 2014 à 11:12
Modifié:  15 mars 2014 à 18:32 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Docteur, il faut que je consulte,
Même si je vous ai vu hier
Çar dans mon corps c'est le tumulte,
Ça vient d'ma vésicule biliaire.


Les petits points d'acupuncture
Je vous le glisse dans l'oreille
Ça fait moins mal que les piqûres
A force de patience, paie



Et ça s'agite dans ma tête,
Ça se loge là, sous les cheveux,
Comm' des morsures de petites bêtes
Sans doute des nerfs qui s'font des noeuds


Aux grands maux, les grands remèdes
On peut faire craquer les os
Les saignées, aussi, parfois aident
Vous le sentirez illico



J'ai tout trouvé sur internet,
La solution à tous mes maux,
Mais elle ne semble pas honnête,
Tout ça c'est pour les anormaux


Mon comparse de faculté
endormira à demi-mot
La méthod'Coué, faut l'adopter
Mettez-y de la volonté !



Docteur j'ai peur des oreillons,
De la coqu'luche, d'la varicelle
On dit que j'suis un vieux couillon
Et que je suis l'être immortel


Quelques méthodes de grand-mère
procureront le meilleur soin
Des cataplasmes de naguère
Dernier recours ? Un petit joint


L'(im)patient Ode et le Docte Catwoman

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
423 poèmes Liste
13467 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 15 mars 2014 à 12:11 Citer     Aller en bas de page

Je l'adore celui-là. J'ai bien ri... J'avais l'impression d'entendre ma mère dans le rôle de la patiente.
Jolie collaboration mesdames.

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4386 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 15 mars 2014 à 13:47 Citer     Aller en bas de page

Ça cédille à tire-larigot
Ça me rappelle quelque chose
Çar recommence tout de go
Avec un goût de ça qu'arrose


Bien aimé les écrits en réponse

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 15 mars 2014 à 15:06 Citer     Aller en bas de page

Et ça s'agite dans ma tête,
Ça se loge là, sous les cheveux,
Comm' des morsures de petites bêtes
Sans doute des nerfs qui s'font des noeuds

Aux grands maux, les grands remèdes
On peut faire craquer les os
Les saignées, aussi, parfois aident
Vous le sentirez illico


la malade me ressemble et le Docte , wow , elle a toujours la solution ...finale !!

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 15 mars 2014 à 17:48 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous ISHTAR, QUOIQOUIJE, GALA et PÉTALE;
La solution finale, c'est un " tuyau " que propose CAT, un petit " joint ", sans doute qu'elle a un ami plombier, il suffit de se raccorder ( humour )
Merci à CAT, de m'avoir offert cette possibilité de faire ce duo loufoque, je souhaite de ne pas être ce genre de malade imaginaire malgré les bons traitements de CAT
Bises amicales à tous et toutes
ODE 31 - 17

  OM
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 16 mars 2014 à 05:37
Modifié:  16 mars 2014 à 05:39 par rimarien
Citer     Aller en bas de page

Voici donc une patiente impatiente de guérir et qui n’en doutons pas va mourir en bonne santé.
Ma petite dame hypocondriaque dans votre interminable liste de maladies, vous avez oublié de nous préciser que vous aviez des vers et pas le solitaire hein, ça grouille au portillon, je sais que ça vous gratte en ce sombre endroit que ma pudeur empêche de préciser mais que je sache vous nous avez prouvé ici à maintes reprises que vous étiez experte en doigts alors n’hésitez pas à les mettre à contribution, de plus le doc Cat a strophes en pagaille dans son lombric à brac pharmaceutique, elle vous préparera des vermifuges mis raisins, une décoction de vers à base d’anis , ne vous fête pas de bile pour votre vésicule, l’habile doc Cat s’il n’a pas le remède à tout , a d’autre atout, son imagination luxuriante par exemple!
Pour vos cheveux qui poussent à l’intérieur du crâne, je confirme l’excellent dit agnostique du Doc Cat qui suggère que votre coiffeuse dévouée pratique une simple trépanation à chaque fois que vous voudrez vous faire des bigoudis ou une mise en plis; surtout ne laissez pas trop pousser vos cheveux à l’intérieur de votre crâne, ils pourraient étouffer définitivement vos neurones.
La réputation du Doc Cat n’est plus à faire et si elle vous proposait de passer sur le billard, à n’en pas douter ce serait encore son charme qui opérerait alors n’allez pas jusqu’à le rompre avec vos doutes.
Bon ben pour ma part je prends RDV chez vous Doc Cat pour demain matin, il me faudrait une ordonnance pour quelques joints, pour une fois que ça sera remboursé par la sécu!
Doc Cat, vu les bons tuyaux que vous avez refilés à Madame Ode, les joints qui vont avec, je suppose donc que la petite dame est enfin redevenue étanche, non parce que la dérive d’incontinents ça commence à bien faire, quant à vous Madame Ode ne prenez pas la fuite, ayez confiance, tous les patients du Doc Cat sont morts guéris!
Merci Ode et Cat pour ce loufoque qui vaut largement un euphorisant pharmaceutique

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 16 mars 2014 à 11:58 Citer     Aller en bas de page

Je m'en doutais, je savais que notre cher RIMARIEN, allait nous en coller une tartine.
Le dernier quatrain montre bien que le malade en question est un homme, mais passons.
J'aime cet état d'esprit et ce commentaire me ravit.
Je vais essayer de le décortiquer...
Oui exact, j'ai des vers, des vers luisants, rutilants, des vers que " l'on brique ". Le futur doc saura me vermifuger elle n'a pas encore son doctorat " car à bain " de siège, c'est du gâteau pour elle.
En ce qui concerne mes cheveux, ne soyez pas trop " à tifs "
Ils pousseront à l'intérieur sans toucher mes neurones.
Et de ce qui est de passer sur le billard, ça me fout les boules.
Pour les joints on ne les remboursera pas. " Si ? Gare " à toi, ce serait illégal, vaudrait mieux te shooter au benjoin.
Au secours l'ODE s'érode
Merci RIMARIEN

  OM
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 16 mars 2014 à 19:27 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Catherine et Ode (ou inversement),

Je ne vous ferai pas un commentaire aussi long que celui de rimarien...

Mais alors Quel loufoque!!!! Je viens d'éclater de rire!!!!!!!!!!!!!!

Les malades imaginaires ont au moins un avantage, ils remplissent les poches de la sécurité sociale....


Bravo pour votre duo plein d'humour que j'apprécie beaucoup!!!


à vous deux
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
351 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
10 octobre
  Publié: 18 mars 2014 à 09:06
Modifié:  18 mars 2014 à 14:20 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cat et Ode
vous nous avez concocté là un texte très Cat Ode Hic et j'espère que ça sera le tube de l'année en ce qui concerne la catégorie "Poèmes loufoques".
Quand deux poétesses joignent leur talent on ne peut qu'être agréablement surpris...non pas surpris mais plutôt séduit par votre duo.
Merci à vous deux
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 18 mars 2014 à 12:50
Modifié:  18 mars 2014 à 12:54 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Merci PICHARDIN de la part de CAT et de moi même
.Super le jeu de mot CAT ODE HIC, c'est un " rayonnement " qui vient nous illuminer. M'est avis que ce malade imaginaire va se retrouver avec des "ampoules " plein les mains.
Bises amicales ODE 31 - 17
Sûr que cela va être un tube...Digestif, ça plaira au malade s'il croit que le sien est en mauvais état.

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15658 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 23 mars 2014 à 10:36 Citer     Aller en bas de page

très belle originalité , un coté loufoque bien apprécié
merci mesdames pour cette agréable partage

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 25 mars 2014 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup MIDO, pour ta réponse qui me fait plaisir, sûr que CAT, va s'en réjouir
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1001
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0496] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.