Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 31
13161 membres inscrits

Montréal: 19 août 02:00:53
Paris: 19 août 08:00:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Noces de papier Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18584 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
19 août
  Publié: 23 mars 2008 à 13:34
Modifié:  23 mars 2008 à 19:07 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page



Noces de papier


Le stylo frémissant
Dans la main qui le tient
Dessine tes tourments
Qu'une nuit j'ai fait miens
Le galbe d'un mollet
La flamme feu follet
Qui brillait dans tes yeux
Quand on comptait par deux

Le crayon va crissant
A la courbe en cheveux
Se fiche en s'empalant
Là où l'on met nos voeux
Notre or n'était pas lait
Quand il disparaissait
Sous le zeste de peau
Qui se faisait dévot

Bébé n'est pas si laid
Quand au soleil couchant
Des rêves qu'il faisait
En nos deux cœurs amants
Mais au matin sordide
Dans ce ciel qui se vide
Il ne restait que sang
En flaque qui s'étend

La plume sans son encre
En grave le papier
Y jette toutes ancres
Pour ne pas oublier
Que l'aube l'eût été
Si le vent si rebelle
S'en était pas mêlé
Pour lézarder le ciel

Lors la gomme à la main
On baisse le rideau
On se saoule de vin
Pour tenir le radeau
Sur le bas de tes reins
Fichu de ce ravin
Qui lorgne dans nos yeux
Cet embryon défunt


Tilou


  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
angetine au sol


J'ai juste rêver un jour que je pouvais rêver pour de vraie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
3034 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
4 août 2016
  Publié: 23 mars 2008 à 15:18 Citer     Aller en bas de page

un mélange de sentiment et de mots saisissant!
bravo

amitié
angetine au sol

  Le parfum subsiste toujours au creux de la main qui offre la rose
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18584 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
19 août
  Publié: 24 mars 2008 à 12:37 Citer     Aller en bas de page


@koala : "aquatique"... Fait-il des bulles ce poème ?^^ sûrement... Pour le reste oui, y a le fond qui s'accroche

Merci


@angetine : Merci beaucoup... Vraiment. Amitiés

@Aria : j'en veux bien un.... Y a du vent ce moment, je pourrais peut-être le faire voler... Je ne sais si je dois te dire merci... Tant pis, je le fais quand même...

@Thib : De rien vraiment... Il la faut bien cette musique pour oublier les mots... Merci beaucoup d'être passé...


Amicalement

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
LOUNNA


Ainsi soit il
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
459 commentaires
Membre depuis
3 mars 2008
Dernière connexion
25 février 2009
  Publié: 25 mars 2008 à 18:40 Citer     Aller en bas de page

Je suis profondément touchée par ton poème au complet.

C'est douloureux... et terriblement bien écrit.

Bises, Lou

  LOU
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18584 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
19 août
  Publié: 29 mars 2008 à 06:41 Citer     Aller en bas de page


Oui... Douloureux... Malheureusement...

Merci beaucoup...



Amicalement

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 980
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0289] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.