Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 755
Invisible : 0
Total : 755
13137 membres inscrits

Montréal: 6 avr 22:40:00
Paris: 7 avr 04:40:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Sans toi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
4172 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 10 août 2005 à 15:06 Citer     Aller en bas de page

Sans toi
-----------------------------

Tu m' offres cet éclat d'un intime présent,
Le plus pur des joyaux en tes lettres mêlées
Mais je me sens sombrer au désir qui me pend
A ce songe meurtri de frissons ensablés.

Et je ne sais que faire, en battements si fous,
De ma chair implorant la chaleur d'une étreinte
Pour cueillir en son sein le miel des plaisirs doux
S'il n'est pour m'abreuver qu'illusion de l'absinthe.

Comment dompter la fièvre avant qu'elle consume
Ce corps criant famine à ce coeur bien trop nu
Et conjurer le sort des liaisons posthumes
Quand ronge en sel amer l'océan ingénu ?

Me voilà si fragile et tellement humaine
A m'imbiber de toi en quête d'indécence
Alors que je ne peux qu' imaginer la scène
D'une envolée magique au pays de nos sens.

Pardonne ce besoin de toucher, de frémir,
Eludant le trésor des perles de ton âme,
Toi qui ornes ma vie et veux tant me chérir,
Je m'égare de peur d'assumer d'être femme.

Mais que j'ose un détour trop loin de ton regard,
Un chemin de traverse où mes pensées se noient
Ce sont mes yeux soudain qui se voilent de noir.
Je t'en prie, prends ma main, sans toi je n'y vois pas
...

8 Août 2005

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10438 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 10 août 2005 à 16:04 Citer     Aller en bas de page

Soupir , je le relis avec plaisir , j'aime ta poésie Myo , elle me fait rever avec tous ces sons et ces images :-))))))))) ............

Psyché

 
Jocsim
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
886 commentaires
Membre depuis
30 mai 2004
Dernière connexion
12 décembre 2015
  Publié: 10 août 2005 à 20:56 Citer     Aller en bas de page

Des mots qui remuent
Des mots qui relancent
Des mots redisent...

Mais aussi des mots tellement beaux!

Jocsim

  La tendresse est princière; je veux être son roi.
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 11 août 2005 à 08:16 Citer     Aller en bas de page

Une double interprétation : soit c'est l'homme de tes rêves, soit c'est un prétendant... Bon ok, pas très fin comme commentaire

J'ai aimé ce dilemne de son absence : aimer sans trop aimer, ne pas trop aimer tout en voulant aimer au fond...

Entretemps, j'ai aimé ma lecture

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 11 août 2005 à 09:20 Citer     Aller en bas de page

Tu sais combien j'aime tes mots ma douce Myo !
Mais, là, c'est la femme qui m'interpelle, et quand
elle se découvre, elle n'en est que plus belle !

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
4172 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 11 août 2005 à 15:29 Citer     Aller en bas de page

Mystic.... un soupir.... cela vaut tous les compliments.

Merci.
Bisous
Myo

-----------------------------------------------------------------------------

Jocsim, si les mots sont beaux, c'est que l'inspiration est belle.... merci...


Myo

------------------------------------------------------------------------------

Yvano, relis le en pensant que c'est un homme inaccessible physiquement...

Merci de ton passage.
Bisous
Myo

----------------------------------------------------------------------------------

Ptitebulle .... ton avis est pour moi précieux.


Myo

 
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
26 août 2018
  Publié: 14 août 2005 à 06:10 Citer     Aller en bas de page

L’amertume d’une vision éloignée,
D’un amour réclamé, d’un lointain espoir.
Mais cet amour est profond, d’une violence
Contenue. Il pourrait déborder et de sa marée
Balayer les incertitudes pour se nourrir
Des pêchers invoqués.


Ne tiens pas compte de mes délires.
Juste te dire que c’est magnifique.
Amitiés,
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
Un homme


Un bout de moi, pas le meilleur, mais le seul qui se mange !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
492 commentaires
Membre depuis
28 mai 2005
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 14 août 2005 à 07:30 Citer     Aller en bas de page

Cela faisait longtemps que je n'étais pas venu... Et toujours aussi agréable que de lire de telles lignes aussi touchantes...

Thomas

  Ne me demandez pas si je vais bien. Je vais bien...
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
4172 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 14 août 2005 à 09:35 Citer     Aller en bas de page

Franck, Un homme, merci de votre lecture et de votre appréciation.

J-P .... quand les rêves font mal...

Bisous
Myo

 
Lénaïs


"Il m'a fallu apprendre mot par mot la vie Comme on oublie." P.Eluard
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
270 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2006
Dernière connexion
13 décembre 2010
  Publié: 15 août 2005 à 07:45 Citer     Aller en bas de page

Un songe, un désir si brûlant qu'on ne sait s'il nous quittera un jour, s'il libérera enfin nos sens prisonniers de ce besoin sans borne.
C'est une sensation d'une puissance bien douloureuse, et ces vers-là en sont remplis. Ils sont magnifiques, je m'y suis perdue.


Charlotte

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5035 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 15 août 2005 à 16:11 Citer     Aller en bas de page

imprégné d'une sensualité féminine qui ne demande qu'à exploser
superbe Myo, je te savais une âme délicate, je découvre un
sang parfois volcanique ... continue de nous offrir tes trésors
de poésie, j'en suis toujours ravi

bisoux,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
Haxa:0)
Impossible d'afficher l'image
La vie ne dure qu'un instant, mais la mort éternellement, alors profitésant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
40 commentaires
Membre depuis
16 août 2005
Dernière connexion
5 juillet 2006
  Publié: 16 août 2005 à 22:37 Citer     Aller en bas de page

Je vien tous juste de m inscrire a ce site et je vien de lire ce que tu a ecris et c vraiment bon bravo

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
5746 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 19 août 2005 à 02:56 Citer     Aller en bas de page

Ingenue flexion d'une femme qui implore, d'une femme qui deplore une absence, un ocean? qui separe, ca peut paraitre qu'une goutte d'eau insuffisante pour eteindre ce feu que ne font qu'attiser des lettres melees, des mots des lettres encore plus beaux et qui soufflent et enflamment.
Et ce desir de toucher fremir, je le vois moins comme une pulsion charnelle que comme un irresistible besoin de toucher pour se convaincre qu'il est qu'il existe qu'il a un coeur qui bat, le voir ne serait pas suffisant, les yeux deforment, non toucher pour lever tout doute sur sa realite vivante.
Bon moi je vois ca comme ca, mais ma vue est bien chancelante parfois.

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
4172 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 20 août 2005 à 02:32 Citer     Aller en bas de page

Rimarien, je te rassure tout de suite, tu as une vue de lynx qui me rend transparente...

A moins que je ne sois trop limpide...

Je t'embrasse.
Myo

 
IciOuLa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1467 commentaires
Membre depuis
21 octobre 2004
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 26 août 2005 à 18:15 Citer     Aller en bas de page

un commentaire tardif, Myo, me pardonneras tu ?
La dernière strophe est d'une limpidité et d'une pureté exceptionnelles

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
4172 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 27 août 2005 à 00:18 Citer     Aller en bas de page

Icioula...s'il est bien une preuve de l'intérêt que quelqu'un porte à ma plume... ce sont les commentaires tardifs

Ils me touchent encore plus....


Myo

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
13 mars
  Publié: 2 sept 2005 à 13:26 Citer     Aller en bas de page

Aimer l'inaccessible, très beau très fort!
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 5 sept 2005 à 12:41 Citer     Aller en bas de page

Un soupir d'amour que je n'avais pas entendu ...
Un joyau ...

"Ce corps criant famine à ce coeur bien trop nu"

Un vers parmi d'autres que je retiendrai ...

Aucune excuse pour avoir zappé ce texte

Amitiés, Myo

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
coquelicot


grand-dire de l'intérieur et gai-rire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
27 commentaires
Membre depuis
14 août 2005
Dernière connexion
14 février 2010
  Publié: 7 sept 2005 à 08:53 Citer     Aller en bas de page

J'aime infiniment ce poème, Myo ... tes mots si pudiquement enflammés pour dire l'absence et l'attente, le désir d'une étreinte sensuelle, celle qui saurait te rendre femme ... humaine, impudique et heureuse !
Offrir à celui que tu espères ... une belle rencontre !

L'amour a parfois besoin du concret de la relation ... pour s'incarner au delà des rêves ...
Un jour, j'ai découvert (ahurie) qu'il arrive parfois à la réalité de dépasser les rêves ...

Excuses ce commentaire tardif et l'interprétation toute personnelle de tes mots cadeaux !!! MERCI de les avoir partagés ... j'ajoute à mes favoris et je nomine.

Bien à toi, amitiés

Brigitte

  l'important n'est pas tant ce qui m'est arrivé ... que ce que je fais de ce qui m'est arrivé !
Marianne


Tout est beau dans ce que l'on aime. Tout ce que l'on aime a de l'esprit.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
841 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2003
Dernière connexion
23 novembre 2013
  Publié: 9 sept 2005 à 12:00 Citer     Aller en bas de page

Qu'il est beau de te lire, Myo
Un grand poème à la fois triste sur une note d'espoir.

au plaisir,
Marianne

  La vie quotidienne est transcendée par l'amour.
Faith


Never sigh for better world, it's already composed, played and told...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
206 commentaires
Membre depuis
28 février 2004
Dernière connexion
1er juillet 2007
  Publié: 11 sept 2005 à 14:00 Citer     Aller en bas de page

J'ai tellement hésité à venir le lire de peur d'avoir de la peine en raison de ma situation qui, ma foi, est décrite dans ce poème.

Myo, quoi dire de plus que ce que les autres ont déjà dit ; bourrés de mots poignants, d'amour et de pleurs. D'ailleurs, parlant de pleurs, je devrais penser à trouver mes mouchoirs rapidement...

Merci à toi, mes amitiés,

Marjorie

  ¤Si nous pouvions vivre sans passion, sans doute serions-nous moins torturé...¤
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4819
Réponses: 22
Réponses uniques: 18
Listes: 2 - Voir

Page : [1] 2
Poème de la semaine
Décerné le 9 septembre 2005
Semaine du 9 septembre 2005 (4 votes)

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0715] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.