Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 32
· trapanel · SHElene · Flora Lynn · manusaran
13110 membres inscrits

Montréal: 14 nov 15:22:48
Paris: 14 nov 21:22:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Enfants martyrs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 3 :: Répondre
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 14 mai 2008 à 07:51
Modifié:  27 juil 2010 à 12:35 par Guid'Ô
Citer     Aller en bas de page


Enfants martyrs


Enfants de la misère
Observés par la lune
Muette et qui éclaire
Votre vie d'infortune.

Je cherche dans la rue,
Le cœur sur le bitume
La visite attendue
Au milieu de ma brume.


Et vos yeux ont si peur
Pourquoi cette galère
Abonde sans pudeur
Sur votre âme impubère ?

Je souffle sur mes doigts
Et j'oublie de pleurer,
Je lutte dans le froid
Car je suis affamé.


Face à la maladie
Qui semble s'acharner,
Injustice est la vie
Des enfants condamnés.

Je n'ai plus de révolte,
A quoi bon résister
A la mort désinvolte
Qui voudrait m’emporter ?


Où vont aide et argent,
Remèdes récoltés,
Destinés aux enfants
Aux regards apeurés ?

Sauvez ma sœur, mon frère,
Je n'peux plus les soigner,
Le départ de ma mère
Nous fait encor saigner.


Où sont ces bras offerts
Qui ne se tendent plus,
Cela nous indiffère
Et vous n'en rêvez plus.

A vot' bon cœur Monsieur,
Pitié pour nous Madame,
Notre mère est aux Cieux,
De l'amour je réclame.


Sauvons ces anges nus
Tristes et bien trop seuls
Leurs regards ingénus
Finiront au linceul.

= = =


  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
26 août 2018
  Publié: 14 mai 2008 à 07:57 Citer     Aller en bas de page

Comme toi, comme nous tous et toutes sans doute,
Je suis également révolté. Hélas l’argent récolté s’égare,
Il n’en reste qu’une infime partie Et ce n’est pas près de s’arrêter.
La misère progresse proportionnellement à la richesse des autres.
Amitiés,
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 14 mai 2008 à 08:05 Citer     Aller en bas de page

En Effet Jean-paul
les dernières catastrophes qui affectent les enfants de Birmanie ou de Chine, hélas, vont donner encore plus d'acuité à ces propos.
C'était une manière aussi d'y penser

Amicalement





just@life
Voila tout ce que je souhaite à ces enfants...la vie.

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre
  Publié: 14 mai 2008 à 08:12 Citer     Aller en bas de page

Un profond et vibrant poème Guido !

Crions tous et fort avec toi avant leur asphyxie, avant leur agonie...

amitiés serge

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 14 mai 2008 à 08:26 Citer     Aller en bas de page

"Où vont aide et argent,
Remèdes récoltés,
Destinés aux enfants
Aux regards apeurés ?"

Un grand merci, poète.

Vibrant est ton texte.

Poétiquement, ton lecteur

 
Miss Funny Poppy


à coeur vaillant , rien n'est impossible!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
126 poèmes Liste
701 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2007
Dernière connexion
29 juin 2018
  Publié: 14 mai 2008 à 08:33 Citer     Aller en bas de page

magnifique poème,
triste réalité..

tous ces combats que l'on mène..
mais qui ne changent pas grand chose parfois.
à cause de la cupidité humaine,
qui nous font perdre notre foi..

foi en l'être humain, en son bon cœur
et ses bonnes actions,
quelle peine de voir ce malheur
sans trouver de solution.

merci cher ami de ce partage
amicalement.

  la différence est une force,soyons tolérants et ouverts
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15489 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 14 mai 2008 à 08:33
Modifié:  14 mai 2008 à 08:35 par Alponse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

Un texte poignant, une émotion profonde et un dégoût aussi pour les responsables qui s'en moquent impunément..... Alex

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 14 mai 2008 à 08:38 Citer     Aller en bas de page

Hello JB
T'es prem's dans la répartie
Oui un sujet délicat mais tellement honteux aux yeux de l'humanité
Bizzz




serge,
parfois crier dans le silence ne suffit plus
et pourtant le "premier cri" devrait tous nous rappeler que ces enfants sont les nôtres
Amitiés



hassan,
vibrants, hélas sont leurs pleurs
Amides hassan





del,
quand une mère se révolte....
des bisous



alex,
merci encore et toujours pour ta fidélité

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3766 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 14 mai 2008 à 09:14 Citer     Aller en bas de page

Les enfants sont souvent aux premières loges de l'inhumanité des Hommes... Ce sont eux qui payent en premier parce que, fragiles, malléables, sans défenses, vulnérables...
Ils deviendront des hommes, "ceux qui se sauveront de l'enfance", puis... la ronde recommencera...

Il est beau ton "cri" Guido... tu devrais crier écrire plus souvent...

  Carpe diem...
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 14 mai 2008 à 10:48 Citer     Aller en bas de page

Tes mots frissonnent de vérité (alarmante...).
Un poème vibrant, traité avec sobriété comme seule une plume talentueuse comme la tienne sait le faire!

Je me joins à ton cri du coeur Guido.

Toutes mes amitiés, marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 14 mai 2008 à 10:53 Citer     Aller en bas de page

Fairy tales,
parfois aussi il faut y voir un constat d'échec
bien que j'espère de tout coeur que tout cela prendra fin un jour
tu sais, tous ces enfants là aimeraient juste être traité comme des enfants que l'on chérit
merci de ces mots là.





Naej,
ben oui. Les enfants sont les victimes toutes désignées de la bêtise humaine et en ce domaine, on est capable de bien des horreurs.
Certains grandiront sans avoir le temps de jouer, de vivre l'insouciance que devrait être et rester l'enfance.
Il est des cris qui étouffent et il est nécessaire parfois de les sortir
Amitiés




noni,
Comme disait si justement Jean Ferrat dans une de ses chansons "je twisterai les mots s'il fallait les twister pour que le monde sache qui vous étiez"
Et bien je veux bien le chanter ce poème là si le miracle pouvait s'accomplir
Je fais bien plus part de ce qui me révolte, je crois que le talent est ailleurs en l'occurrence
Bisous

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
760 poèmes Liste
10425 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 14 mai 2008 à 11:03 Citer     Aller en bas de page

Guido , ton poeme est si triste mais bien réel qu'il donne des frissons dans le dos, merci pour eux


Mystic

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 14 mai 2008 à 12:57 Citer     Aller en bas de page

Mariesarah,
Et pourtant la sonnette d'alarme ne cesse de fonctionner
et on dirait que nul ne l'entend...
Merci de "crier" avec moi
Amitiés




Tictounette,
Triste, résigné, mais pour autant il ne faut pas accepter cette "fatalité"
je t'embrasse




Jacques,
Ô combien peut-on se sentir impuissant, le temps passe, la prise de conscience est là,
mais il en reste toujours ainsi, les enfants et les faibles sont les premières victimes
Amicalement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Claire de lune


Chacun de nous est une lune avec une face cachée que personne ne voit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
984 commentaires
Membre depuis
21 septembre 2007
Dernière connexion
9 novembre
  Publié: 14 mai 2008 à 14:30 Citer     Aller en bas de page


Un texte criant de vérité, mais combien de personne ne l'entende pas...Les enfants ne cesseront jamais d'être des victimes. J'adhère à ton cri, où sont les badges ?

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 14 mai 2008 à 15:36 Citer     Aller en bas de page

Dark Moon,

les badges sont nos coeurs
et merci d'y joindre le tien

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 14 mai 2008 à 19:59 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir mon ami, comme j'aime entendre tes cris quand tu parles de tout ces injustices qui se passent, je crie avec toi avec mon coeur. Merci pour tes mots qui frappent. Ton amie Nicole tendresse...

  Nicole chaput. *Okana *...
THOMAS


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
28 juillet
  Publié: 15 mai 2008 à 04:10 Citer     Aller en bas de page

Ce sont toujours les plus fragiles qui paient un lourd tribut à la misère.

Beau texte.

Amicalement,

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 15 mai 2008 à 05:02 Citer     Aller en bas de page

Nicole tendresse,
Pour avoir écrit avec toi sur nos "chérubins"
je sais combien le sujet te préoccupe.
Un grand merci à ta générosité

amicalement






Thomas.......le retour !
Sympa d'être passé
Amitiés

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 15 mai 2008 à 05:55 Citer     Aller en bas de page

Touché par tes vers , tu a eu le courage de l'écrire
ce poème , et je te rejoins aussi dans tes commentaires
parfois la vie est bien une cruauté !


toutes mes amitiés Guido


james

  Membre de la Société des poètes Français.
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
29 mai 2018
  Publié: 15 mai 2008 à 08:02 Citer     Aller en bas de page

Juste, merci.

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 15 mai 2008 à 08:02 Citer     Aller en bas de page

James,
je me demande si parfois l'injustice
n'est pas la règle dans la vie

Amicalement










La Fée-magicienne,
Je sais que trop bien qu'une telle cause ne te laisse pas insensible
comme je sais ta sensibilité
Je t'embrasse également
des charmés
Et courage la femme-orange...t'es sur le bon chemin







Brahim,
Certes, le constat est amer, mais tellement vrai
Ta plume aussi nous sert de belles choses
Amitiés

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Page : [1] 2 3 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 5375
Réponses: 57
Réponses uniques: 34
Listes: 2 - Voir

Page : [1] 2 3

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Il Est Une Montagne... (Autres)
Auteur : LE PASSANT
Pour un seul de tes rêves (Amour)
Auteur : renato
Voleur d'âme (Tristes)
Auteur : Scorpion
Autrement (Amour)
Auteur : Guid'Ô
Méthode (se)coué (Loufoques)
Auteur : J'oséphine
L'écriture en soie (Amour)
Auteur : JCMian
Haiku (Autres)
Auteur : Guid'Ô
Ligne de fuite (Autres)
Auteur : Guid'Ô
Égaré... (Tristes)
Auteur : pyc
Danse avec lui (Amour)
Auteur : Symphonie
Abbé Pierre (Autres)
Auteur : clovis67
Comme une fleur qu'on laisse faner... (Tristes)
Auteur : pyc
Simplement merci d'être ma réalité... (Amour)
Auteur : Catalina
A quoi tu penses? (Amour)
Auteur : Vaayou
comme un battement de coeur...("sonnet barbare") (Tristes)
Auteur : Vaayou

 

 
Cette page a été générée en [0,1013] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.