Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 71
Invisible : 1
Total : 76
· SHElene · Mawringhe · Andesine
Équipe de gestion
· Catwoman
13084 membres inscrits

Montréal: 18 juin 15:23:58
Paris: 18 juin 21:23:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Textes d'opinion :: Travail commun de cigale et fourmi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 27 févr 2017 à 02:46
Modifié:  27 févr 2017 à 11:50 par Emme
Citer     Aller en bas de page

CIGALE ayant pardonné l’affront de FOURMI,
A offert à FOURMI la possibilité
D’emploi, pour découvrir une autre forme de vie,
Où les compétences de FOURMI semblent appropriées.

CIGALE a la certitude avec FOURMI
Que les nécessaires seront assurés
D’autres voudraient avoir les crédits
Sans être obligés de l’emploi à assumer.

Maintenant la complicité
Entre CIGALE FOURMI, là, tout devient permis,
Dans des communions sans vouloir tout dominer.

Chut ! MUSE et SAM, ici, pensent ces apprentissages pour vous.
Mille excuses à vous cigale et fourmi
Si certains regards ne voient pas certains en dessous.

Si les partages des vivre ensemble s’osaient,
Les laïcités de vies seraient vraies.

L’emploi se partage
Pour que tout le monde en ait
Et tue le chômage.

MUSE et SAM, te proposent d’autres constats.
Comme CIGALE il est parfois nécessaire de faire des trêves, de remettre dans des tiroirs de l’histoire, certains karmas difficiles à faire disparaître. Sinon toutes continuités sereines, productives, et créatrices de mieux vivre ensemble, ne peuvent produire les attentes qui semblent nécessaires à l’intérêt général.
Ou en d’autres mots, de faire le choix de l’intérêt général, en acceptant de faire vivre d’autres vivre ensemble, sans trop de calculs prétendus avoir lieu et formulés par des conditionnements dépassés, comme cela arrive politiquement de temps en temps.
Certains humains dans la situation de FOURMI, arrivent à faire vivre le pas nécessaire, du :
(Je peux tout faire, dites-moi ce que je dois faire, et je le ferai, sans savoir si les compétences sont là, ou si le futur employeur en aura besoin.)
(J’ai déjà pratiqué, des fonctions dont vous avez l’usage, je suis en disponibilité, et volontaire pour travailler avec vous, plutôt que pour vous, auriez-vous des attentes que je pourrais tester, pour devenir utile pour vous.)
Dans cette offrande de mots assemblés, regard tu es en train de constater, que MUSE et SAM, ont voulu évoquer une fiction qui chez les humains a parfois des ressemblances. MUSE et SAM sommes désolés (c’est une formulation qui n’a de sens que si une réparation semble être possible) de devoir t’obliger, si tu y consens, à chercher dans tes souvenirs, les développements que ce texte de te propose pas.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 6 mars 2017 à 04:08 Citer     Aller en bas de page

dois-je comprendre que vos non participations seraient des "je m'en fou"
CIGALE ne devrait pas pardonner à FOURMI, oeil pour oeil.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 545
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [2,3547] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.