Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 38
· coeursolitaire62 · aigredoux · Tychilios
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 12:45:41
Paris: 20 sept 18:45:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Fourmi sans emploi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
8561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 27 févr 2017 à 02:44
Modifié:  27 févr 2017 à 11:51 par Emme
Citer     Aller en bas de page

FOURMI n’a jamais rechigné
Payant de sa personne pour l’intérêt général
Les restos du cœur, n’étant pas créés,
Les surplus, pour l’emploi, furent à FOURMI, fatals.

FOURMI étant parmi les plus jeunes présences,
Par la fourmilière fut mise en disponibilité
Pas de chômage pour de telles circonstances,
La fourmilière n’ayant pas cotisé.

FOURMI alla voir CIGALE pour être employée.
CIGALE ayant subi l’affront de fourmi,
Lui pardonna et l’a prise pour l’aider.

Dans un emploi non fictif, d’assistance reconnue,
Et qui de ce fait, n’est pas un délit.
L’amitié CIGALE FOURMI est la bienvenue.

Les humains n’oseraient pas tricher.
Ils se disent respectueux des vérités.

Pas vu, pas pris.
Où est l’honnêteté ?
Dans le changement
.

MUSE et SAM, te proposent d’autres constats.
Beaucoup de présences humaines semblent vivre ce genre de situation.
Soit que des sélections aient mis ces présences en disponibilité,
Soit que des circonstances particulières aient provisoirement (une convalescence nécessaire) ou de manière définitive (un accident sociétal, ou des capacités physiques qui ont disparu, ou de certaines remises en causes d’inconfort à faire disparaître, volontairement ou par de nouvelles prises de conscience, qui peuvent parfois être imposées) rendu l’emploi précédent caduc, pour quelques raisons que ce soit.
C’est souvent là, que des anciens « jamais » arrivent à devenir de nouvelles réalités, aux grands paradoxes qui ne souhaitent pas fournir d’explications.
Les actualités télévisées, de presse, de bouche à oreille, les rumeurs en quelque sorte les délations qui viennent polluer certains déroulements de vies qui n’avaient pas besoin de ces karmas, peuvent amener des certitudes ou des choix, à devenir sans emploi, ou devenir en recherche d’autres emplois.
Certains humains s’avèrent devenir de temps en temps des CIGALES, en colportant des informations, qu’ils n’ont pas été vérifier comme pouvant être exactes ou fondées, sans se rendre compte des effets qui peuvent en découler.
Certains humains s’avèrent devenir des FOURMIS, en voulant recoller les morceaux, ou adopter de la communication non violente, ces fameux C-N-V, dont peu de curiosités essaient d’en expérimenter les bienfaits.

 
Rayon de soleil
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
225 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2016
Dernière connexion
11 novembre 2018
  Publié: 28 févr 2017 à 18:01
Modifié:  28 févr 2017 à 18:05 par Rayon de soleil
Citer     Aller en bas de page

Je ne t'ai pas compris, que voulais tu partager dans ce poème ? Ou veut tu en venir ? Je len'ai relirais sûrement demain je fatigue peut-être un peu. Bisou.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
8561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 2 mars 2017 à 04:11 Citer     Aller en bas de page

bonjour ma grande,
ce texte est un développement sur le "pardon". comme un certain élu de PAU est venu donner de nouveaux espoirs à un autre issu des pyrénnées.
un homme de sagesse, à écrit, la guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, aux profits de gens qui se connaissent mais ne se massacre pas.
quand vous regards aurez en vous entendu, ah oui, les textes de samamuse ne sont pas aussi "con", il souhaite pourtant que nous apprenions à mieux l'apprécier, serait-ce donc vraiment une utopie ?
grosses bises à toi.

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 4 mars 2017 à 02:58 Citer     Aller en bas de page

C'est utopie du partage et de l'entente universelle... seulement la sagesse régit ces deux mots mais elle n'est guère présente dans ce monde...
Pourtant ce serait si simple de vivre harmonieusement si seulement l'orgueil était banni...

vos textes sont loin d'être "cons"... et ils poussent à la réflexion..

Merci Sam
amicalement

v

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
8561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 4 mars 2017 à 03:51 Citer     Aller en bas de page

merci VARH,
après ton commentaire
je suis en train de vivre un inconfort.
je ne peux plus mettre mes chaussettes
mes chevilles ont gonflées.

CIGALE a lu à FOURMI les textes de LA FONTAINE
livre 2, fable 11
livre 2, fable 12
FOURMI trouve maintenant du plaisir de s'acquiter de la reconnaissance de CIGALE.

je pense que la série des 3 x 9 textes sur des regards décalés de la cigale et la fourmi et les autres, offriront des actualisations que LA FONTAINE ne pouvait pas prévoir.

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 4 mars 2017 à 04:16 Citer     Aller en bas de page

Re Sam,

Je ne me fais pas trop de souci au sujet de cet inconfort passager... puisque je ne sens en toi aucun orgueil exacerbé...

merci encore de tous tes textes

V

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
8561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 5 mars 2017 à 06:20 Citer     Aller en bas de page

mes propositions de lectures
1 - chez LA FONTAINE ?
2 - ESOPE serait intéressant ?
3 - des textes autres que ceux de samamuse déjà sur LPDP ?
seraient-elles des des cheminements appréciés ?
qui puissent aider à faire vivre certaines réflexions ?
merci de me le faire savoir.
pour savoir si je peux continuer.
à bientôt.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 859
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0256] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.