Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 19
· Margo1668
12878 membres inscrits

Montréal: 27 juin 23:38:47
Paris: 28 juin 05:38:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Naufrage Amoco Cadiz Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
547 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 15 mars à 19:13
Modifié:  22 juin à 11:19 par PA...
Citer     Aller en bas de page

Naufrage



La proue dressée vers le ciel telle une main déformée, implorant la clémence pour l'horrible forfait engendré par ses flancs. Voilà tout ce qu'il restait d'un super pétrolier, venu mourir un jour sur nos côtes bretonnes. Il était pourtant grand ce fier bateau des hommes qui pour notre confort traversait l'océan. Le dirons-nous assez aux êtres de ce monde, " vous avez enfanté un monstre de vos mains ". Utile, il l'est bien sûr, là n'est pas mon reproche. Regardons dans la suite le cours de l'événement. Est-ce l'incompétence ou le fait du hasard, qui réduira à rien des espoirs fabuleux ? Transformant, en une tache noire, un naufrage banal en incroyable vision de cauchemar gluant. Le sort en est jeté triste et irrémédiable ; c'est au large de Portsall que le drame se prépare. Alors que devant nous d'insouciantes vagues, s'étalent sans pudeur sur nos plages de sable. L'ombre sombre d'un bateau maintenant sans espoir se rapproche de l'endroit où il va s'échouer. " Mouettes ! Cormorans ! Oiseaux de toutes sortes, fuyez, fuyez tant qu'il est temps. "La mort passe à présent". Éventré par le roc qui déchire sa quille, il agonise alors en perdant tout son sang. Homme fier de cette terre bretonne, toi qui comptes les tempêtes en contemplant la mer, si tu ne dis rien, je te sais altérer dans ta dignité d'homme et si tu cries bien haut ton désespoir profond, je comprends l'amertume que tu dois ressentir. Si ma plume aujourd'hui retrace cette histoire, ce n'est pas par rancœur ou intérêt sournois, d'autres se chargeront de le faire pour moi.

PA…

Naufrage du pétrolier supertanker Amoco Cadiz le 16 mars 1978 à Portsall (Finistère) provoqua une marée noire considérée comme grande catastrophe écologique.

 
Trist@nic


Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu es capable...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
1937 commentaires
Membre depuis
26 septembre 2008
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 16 mars à 04:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour PA,

voici bien un autre combat à mener, une autre cause à défendre... pour nous pôvres poètes, maintenant, et à l'heur de nos visions !
Autre catastrophe, plus proche dans le temps et l'espace, que j'ai vue sur nos côtes : l'Erika

Conjugué aux tempêtes, le naufrage (décembre 1999), en déversant près de 10.000 T de fioul à la mer, a occasionné des pertes immenses ( nombre d'oiseaux morts estimé entre 150 000 et 300 000 ).

Erika (pétrolier)

Erika et Amoco - Krozal

Dégâts irréversibles, au seul motif du profit, en affrétant des navires-poubelles....

On ne peut pas se taire sur des menaces aussi graves, et j'approuve cette initiative.
Amitiés

  Léo
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
7277 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 16 mars à 05:48 Citer     Aller en bas de page

La catastrophe que tu évoques est restée gravée dans ma mémoire ...j'avais 13 ans à l'époque et j'ai été très marquée. Sans doute avais-je l'âge où l'on commence à prendre conscience de certaines choses ...

Il n'empêche que cette catastrophe ne semble pas avoir servi de leçon ...

Tant que l'argent et le profit dirigeront le monde ...

Merci à toi

  ISABELLE
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
547 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 16 mars à 11:51 Citer     Aller en bas de page

Salutations Trist@nic

Salutations Maschoune

Le 16 mars 1978 à 16 heures je plongé dans le pétrole de ce supertanker pour expertise. Durant un mois de travail sur zone j'ai vu le carnage écologique. Et c'est ma petite commémoration à moi que je fais partager aujourd'hui.

Merci à vous, je suis très touché de votre partage.

Amitié poétique


PA…

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
316 poèmes Liste
18219 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 16 mars à 13:42 Citer     Aller en bas de page

Merci PA, on ne peut oublier.
J'ai eu participé à une émission à la radio, pour m'indigner de ces crimes créés par des personnes dont seul le fric pouvait compter.
Alain Barrière en avait fait une chanson " l'Amoco " , tant il était révolté et Jean Michel Karradec " Les pêcheurs de Portsall ".
Il faut voir ces vieux rafiots qui naviguent sur les mers et tous ces navires sans scrupules qui dégazent et prennent la fuite.
Nos mers, nos océans sont en danger et ça me révolte
Bises amicales ODE 31 - 17
Un coup de coeur pour ton écrit

  OM
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
547 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 16 mars à 14:52 Citer     Aller en bas de page

Salutations ode3117

Chaleureusement merci pour ces mots qui me touche

PA…

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
1162 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 17 mars à 08:02 Citer     Aller en bas de page

Très beau texte ...
Un souvenir noir.. de pétrole et d'incrédulité de voir ces images d'oiseaux englués et de mer noire...
J'étais jeune mais je me souviens de la colère. ..

Bénéfice destruction un duo humain pour des conséquences inhumaines. ..

Et rien ne cesse jamais...

Merci PA....

Ma sincère amitié

V

 
marina

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
85 commentaires
Membre depuis
24 décembre 2016
Dernière connexion
20 juin
  Publié: 17 mars à 09:40 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Ce souvenir de naufrage gravé dans ma mémoire et dans mes yeux de petite fille. Mes larmes à l'époque était aussi noires de colère, tant d’images, d’odeurs me reviennent à la lecture de votre texte.

Merci pour ce texte et partage émouvant d’un anniversaire qui n’aurait jamais dû exister…

Amicalement.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser (In Poésie)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
1358 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 17 mars à 10:16 Citer     Aller en bas de page

Comme pour le 9 septembre, je me souviens exactement de ce que je faisais au moment où je l'ai appris et de ma colère immédiate.

Quelle catastrophe! Mais les hommes sont capables de pire.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
2751 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 17 mars à 14:55 Citer     Aller en bas de page

Bonjour PA...

Un texte saisissant pour une commémoration utile !

Toujours commémorer les drames, c'est important,
ne pas oublier et tâcher de comprendre pourquoi ce drame s'est produit.

L'homme doit toujours essayer de s'améliorer (mais je ne suis pas toujours optimiste).

Merci de nous avoir offert ce texte fort...

A bientôt

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
547 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 16 mai à 16:44 Citer     Aller en bas de page

Varh marina In Poésie Le Poète Masqué


Je suis de retour de Bretagne par bonheur, il ne reste presque plus de trace de ce goudron noir formé par le pétrole.
Merci pour votre passage, amitié poétique.


PA...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 380
Réponses: 10
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0656] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.