Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 391
Invisible : 0
Total : 395
· Naej · Aude Doiderose · glycine · emmanuellie
13159 membres inscrits

Montréal: 17 août 12:07:56
Paris: 17 août 18:07:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Cigale Président Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8445 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 août
  Publié: 2 avr 2017 à 05:32
Modifié:  9 avr 2017 à 10:34 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Oui regard, pour qui voterais-tu ?
Tu voterais pour CIGALE ? FOURMI ? PUCERON ?
CIGALE te baratine de non-tenus
FOURMI demande des efforts. Rien pour PUCERON

PAPILLON, ABEILLE, MOUCHE, transportent les infos.
Les rampants font vivre et occupent le terrain.
Insectes dont tu fais partie, perdent le ciboulot.
Ce que les postulants savent bien.

À quoi va servir ce président ?
Par qui va-t-il être assisté ?
Penseras-t-il à nous aux bons moments ?

D’où nous viennent ces pesticides ?
Sont-ils sélectifs ? Quels votants y résistent ?
Les humains ont aussi leurs « liberticides » ?

Médias-pantins nés de certaines primaires,
Semblent des prisons qui nous veulent des misères ?

Faites-moi confiance.
Vous serez « cons » sidérés,
En me voyant faire
.

MUSE et SAM te proposent leurs regards.
Bonjour toi, ah oui c’est vrai, tu n’es pas un insecte.
Tu te crois être de la famille des humains.
À moins que tu appartiennes à PANURGE en tant que mouton ?
As-tu lu le livre trois, fable cinq, le renard et le bouc ?
Pense aussi à lire le livre un, fable deux, le corbeau et le renard ?
Pour les moments présents, c’est toi qui va devoir nourrir l’urne.
PAPILLON, ABEILLE, MOUCHE reçoivent les versions originales, oublient des fragments, interprètent les vérités, commentent d’après leurs philosophies, créent des peurs, sèment des doutes, au point que les essentiels, n’ont plus aucune ressemblance avec les versions originales.
Oui ? PUCERON se sera ruiné des frais d’une campagne, les volants l’auront oublié, qui se souviendra encore de lui ?
Au nom de la liberté de l’information, ces volants ne seront pas poursuivis.
FOURMI aurait pu créer, des restaurants de survies animalières dites du cœur. Aurait peut-être fait disparaître les usages des pesticides. Aurait réussi à organiser des entraides gratuites suivant les besoins dus aux inconforts occasionnés par la nature, ou pour réguler certains abus laissés jusqu’ici sans prises en charge. Hélas les volants ne peuvent pas s’y intéresser, où seraient-ce leurs rétributions de diffuser des scandales.
Reste CIGALE, c’est un insecte ailé lui aussi. Les confréries se soutiennent. Et les amnésies, les remises en causes, font naître beaucoup de potins. Les utilités à longs termes n’intéressent pas les volants, leurs vies sont si courtes.
Donc ;
CIGALE sera élu président. Ne donnant pas de suites à ses promesses, les autres insectes vont se mettre en grèves. Les équilibres nécessaires, à de nécessaires vivres ensemble, ne pourront pas être réalisés. Les protections contre les fléaux de la nature qui elles aussi ont ces temps de vies (une soit disant mondialisation).
Qu’aurait-il fallu laisser s’exprimer hors des volants, pour que les trois aient pu penser à tout en même temps, sans se détruire par désir d’exister.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8445 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 août
  Publié: 3 avr 2017 à 02:18 Citer     Aller en bas de page

bonjour CINDY,
Si j'ai accroché pour une fois au texte en vers
(la versification se veut être une forme d'exercice avec des contraintes.)
(ces contraintes peuvent nuire aux habirudes de textes en proses, les hachages de continuités demandent des efforts et des retours de lectures)
j'ai complètement décroché pour la suite
(ce sont les liaisons qui peuvent faire défauts)
(à moins que ce soit l'accompagnement, qui peut s'éloigner du texte principal, ou offrir des actualisations pas toujours comprises.)
puis-je t'accompagner dans ces cheminements titilleurs ?
merci de pouvoir citer ce que tu aimerais lire avec des developpements.

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
13 février
  Publié: 3 avr 2017 à 13:24 Citer     Aller en bas de page

souvent même de bonne volonté et sincère initialement, le chemin est semé d'embûches; on surmonte les premières puis fatigué de se sentir en rien soutenu bien au contraire, on baisse les ailes et on fuit ou on se met au diapason des vibrations environnantes.
Jamais aisé d'évoluer dans un monde de néfastes qu'ils soient grgrgrgrggrgr ou bzzzzz bzzzz bzzzzz...

Il existe une pensée perse qui signifie à peu près :
" Avant de choisir et d'emprunter un chemin, prends le temps de choisir tes compagnons de route"

Les Fables sont une source inépuisable et une observation précise de nos travers...

Merci Sam de tous vos textes...

Amicalement

V

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8445 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 août
  Publié: 4 avr 2017 à 02:50 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci VARH et CINDY,
merci de vos curiosités.
ce texte devrait être suivi d'autres textes sur des développements du moment,
mais un de mes textes actualisés sur ce sujet, issue du corbeau et du renard va probablement être publié ici.
à bientôt pour vous deux de SAM

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
447 poèmes Liste
21878 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 août
  Publié: 5 avr 2017 à 10:51 Citer     Aller en bas de page

Et pour MOUSTIQUE, tous te piquent...Ce qui fait que ton texte ne dit pas que je ne l'ai " palu "
Bises SAM
ODE 31 - 17

  OM
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8445 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 août
  Publié: 6 avr 2017 à 04:04 Citer     Aller en bas de page

bonne appréciation des effets de ta virtuelle presence ODE.
le MOUSTIQUE, va venir avec la mouche et le coche.
et quelques autres textes d'actualisations.
ici ce pourrait être ces aiguillonneurs de télé réalités comme pour des marchands de bestiaux, ou des médiatiques ventes d'esclaves de camelos de foire expositions, où nous pouvons entendre; "par ici, par ici, j'ai les meilleurs produits, ils sont faits pour vous, et modifieront vos vies. (cette dernière vérité est vraie, mais il sera trop tard, la femelle moustique aura prélevé le sang du vote, en laissant une temporaire insensibilité, ou plutôt une désagreable démengeaison)
merci ODE d'avoir permi à MUSE et SAM ce développement tellement ridicule, au point d'oser faire vivre un corbeau et un renard.
grosses bises, force 4, relève l'encre, lol.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8445 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 août
  Publié: 10 avr 2017 à 04:19 Citer     Aller en bas de page

oh pas trop de congénères ! s'il n'y en avait qu'une (cigale), notre sensibilisation aux libertés, la verrait mourrir dans une cage, pour le seul plaisir d'un mécène dont la cigale se passerait bien.
alors que grâce au nombre, cette tentation disparait, même par des jurons certaines personnes qui en ont marre se font les accompagnements. et certaines participations d'écoutes, de prises de consciences, ont faits naître " ETIOPIE" "ON A PLUS LE DROIT" et bien d'autre, où nous devenons cigale aussi. les fourmis peuvent si elles le veulent faire une pause, et les pucerons se miellariser des non prélèvements en silences et sans avoir à rendre de comptes. est-ce une ressemblance aux congratulations des suites d'élections, où personne n'a perdu, ou les dépocédés de leurs voix, ou vote, peuvent avec les pucerons, ruiner les buffets froids de ces moments là. oh nostalgie... tu vas revenir, n'est-ce pas ?

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 577
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0446] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.