Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 74
Invisible : 0
Total : 75
Équipe de gestion
· In Poésie
13152 membres inscrits

Montréal: 6 déc 14:21:49
Paris: 6 déc 20:21:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Les Fourmis Font Front Aux Mouches Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8811 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 21 avr 2017 à 17:00
Modifié:  24 avr 2017 à 10:07 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page

Faisant suite à la MOUCHE et la FOURMI
Livre quatre, fable trois, LA FONTAINE en vers nous dit ;

Oh regard, tu te souviens de la FOURMI
Celle qui ignorait que l’EUROPE exista
Et qui arrivait à vivre ainsi.
Et bien MOUCHE de sa tranquillité la priva.

Lui disant que d’autres FOURMIS ailleurs étaient...
Ce que partout les CIGALES vantaient...
Ces vents incommodaient FOURMI.
Elle se mit des boules caisses, pour vivre ses replis.

MOUCHE harceleuse en terroriste médiatique,
D’acouphènes en insinuations,
Détruisait les harmonies qui se disaient rustiques.

Rumeurs et jalousies entretenaient des coûts de GRÈVES.
Les DISETTES et RESTO DU CŒUR, firent compensations
Aux trésors, des créateurs de BRÈVES.

Protectionnisme ? Partages « EN » et « LA »où il le faut ?
Vivre en bons voisinages ? Sans nuire par des placebos ?

L’uniformité
Sans réactivité
Créer ? Une maladie ?

MUSE et SAM se posèrent des questions.
Oui c’est vrai, moi SAM FOURMI, je suis un ancien designer, comme SOCRATE, je me veux être un accoucheur de vies.
Les baratineurs décriés par PLATON, nous vantent des mondes meilleurs. Pour QUI ? Ah ! Grâce à nous. Pour des citoyens, hors des femmes, des enfants, des esclaves, des étrangers, des animaux.
Ces non reconnus, qui ont réussi par des changements pacifiques d’élections, à leur faire front (à ces MOUCHES) pour de réels changements.
Les MOUCHES voulurent ignorer les FOURMIS (même GUYANAISES) qui pour leurs mieux vivres ont osés faire des fronts de reconnaissances.
Malgré les PEURS des effets, et CONSÉQUENCES évoquées par ces volants voleurs, que sont les MOUCHES, MOUCHES voulant préserver leurs MONOPOLES.
Les FOURMIS furent-elles assez nombreuses, pour que les MOUCHES soient amenées à changer de comportements ?

Quels insecticides les élections vont-elles choisir ?
Opprimer les rampants ? Valoriser les volants ?
Ces insecticides par qui sont-ils fournis ?
Par des invisibles, qui conditionnent les votants ?

Un FOURMILIER et un CAMÉLÉON,
Soudoyèrent FOURMIS rouges et PAPILLONS.
Les FOURMIS noires en furent terriblement troublées.
Les MOUCHES n’arrêtèrent pas eux de voler.

Des conflits perturbèrent tous les univers.
Les FOURMIS trompées, prenant soins des œufs des MOUCHES
Les reconnaissances et devenirs devinrent pervers.

C’est de votre faute, c’est vous qui avez choisi.
Sur des conditionnements louches, qui firent pourtant mouche. (Pour juste)
Trop tard. Remords, accusations, tout le monde en pâtis.

Destin, pourquoi ne nous a tu pas prévenu ?
Vos prétendus intérêts furent menus.
On verra plus tard
Les menus semblent alléchants
Les assiettes sont vides ?

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8811 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 23 avr 2017 à 03:09 Citer     Aller en bas de page

seulement celles qui sont garanties avoir été goûtées avant.
leurs armes autorisées devant seulement servir à fixer des infos sur des supports de magouilles, c'est à dire cette pointe agréssive, c'est pourquoi les supports deviennent magnétiques plus de pointes. les fourmis n'aurons que leurs passages en nombres (c'est à dire des défilés de grèvistes) pour donner à écrire ou filmer aux médias, ce dont les mouches n'ont plus que faire, sauf si certaines fourmis empêchent certaines mouches de se poser sur certaines de leurs nourritures.

 
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a aucun sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
2421 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 23 avr 2017 à 03:17 Citer     Aller en bas de page

Bonne chance à la France

Bon dimanche Sam

Moi je vote...

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
22013 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 23 avr 2017 à 10:15 Citer     Aller en bas de page

Ignorons les mouches tsé - tsé
Merci SAM, pour cette profonde lecture
Bises ODE 31 - 17

  OM
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8811 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 24 avr 2017 à 03:17 Citer     Aller en bas de page

bonjour MARGO, maintenant le futur président est désigné.
les législatives vont peut-être être difficile à faire vivre
pour garantir une coalision de pensées multi orientations
avec des non pro comme l'avait précisé MACRON à ses débuts de campagne.
les médias savent déjà pour nous ce que nous devrons penser.

bonjour ODE, les CIGALES médiatiques se sont remisent à chanter.
les mouches tsé-tsé, seront actives qu'après les législatives.
nos dirigeants empruntent beaucoup en ce moment pour honorer les frais de leurs survies. ce sont nos enfants et petits enfants qui en assureront les remboursements, il faut reconnaitre que c'est un bel héritage.

ce texte ne sera pas perçu pour les cheminements qu'il souhaitait faire réagir. mais tant pis.

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
528 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
8 novembre
  Publié: 25 avr 2017 à 09:23 Citer     Aller en bas de page

Merci SAM pour ce poésie qui invite à la réflexion.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2768 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 25 avr 2017 à 13:02 Citer     Aller en bas de page

Je déteste les mouches ...
Bien vu
Bonne journée
Cidnos

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8811 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 26 avr 2017 à 03:37 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci JOCKER et CIDNOS.
ce poème nous le vivons en france en ce moment
il aimerait nous savoir l'associer à d'autres textes présents sur ce site.
mais de par leurs non interdictions certains textes de LA FONTAINE sont à nos regards disponibles.
rats des villes et rats des champs livre1 fable 9 (la france d'en haut et la france d'en bas, le luxe partagé avec des inconnus vis à vis du peu mais bien à nous.)
pot de terre et pot de fer livre 5 fable 2 (les privilègiés sans reconnaissances de leurs utiles voisinants)
la laitière et le pot au lait livre 7 fable 10 (la mondialisations qui veut ignorer certaines réalités)
etc... 3 textes pour le moment semblent être suffisant.
à bientôt SAM
j'ai proposé une évolutions de vie d'une forme de design, pour sensibiliser certains regards à travers une symphonie en mots, à autre chose que des notions de mouches comme "combien ça coute ? ça va prendre combien de temps ? personne ne l'a jamais fait."
aux notions de fourmis comme "à quoi ça va servir ? en nous réunissant nous y arriverons. moi j'apporte de mes passions et savoirs et toi ?"
regards vous voulez des exemples des deux sensibilisations ? le chomage par des accompagnements humains plus que financiers ? la sécurité sociale comme les vivres enembles en moselle ? les fiertés de nos cultures langues traditions patrimoines, créativités sans subir des directives encombrantes, sans accepter de tout uniformiser. pourquoi ? pour en venir à entrevoir quoi ? la mouche ne fait que passer et jouir de ce qui se consomme immédiatement, la fourmis construit en pensant à ses descendances.
je suis désolé d'avoir abusé de ces présences de mots.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 692
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0414] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.