Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 150
Invisibles : 2
Total : 155
· Mawringhe · Andesine
Équipe de gestion
· Catwoman
13084 membres inscrits

Montréal: 18 juin 15:22:02
Paris: 18 juin 21:22:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Livre 9, Fable 11, (158) Rien De Trop Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 29 avr 2017 à 12:02
Modifié:  30 avr 2017 à 11:19 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Aujourd’hui dans ce texte de LA FONTAINE,
Livre neuf, fable onze, « RIEN DE TROP », où cette histoire nous mène ?

Dans notre monde des univers virtuels
Les apparences semblent plus importantes
Que les réalités, qui sont parfois trop cruelles,
Non modifiables, et toujours présentes.

La nature a ses renouvellements
Elle parvient à harmoniser les équilibres
Dans les sept règnes d’évolutions, qui comptent sur elle pourtant.
L’énergie vitale, pourvoit à tout ce qui peut rendre libre.

Qu’est-ce qui nous incite à avoir ces désirs d’excès ?
J’ai la possibilité... alors je me permets.
Renouvellements et harmonies, nous viendront après.

Avec des contraintes, que les fautifs n’assument pas.
Les bonnes et justes philosophies existaient ?
Que s'est-il passé, pour les oublis de ces choix ?

Revenir en arrière, semble être difficile.
Qui commence ? Comment ? Faire revivre ces si précieux subtils ?

Acceptons-nous que la nature puisse reprendre ses droits ?
Que notre planète ait aussi ses moments de vies ?
Que les présences stellaires puissent intervenir sur nos lois ?
Et que les morts, fassent parties des formes de vies ?

Pouvons-nous côtoyer d’autres formes de libertés
En oubliant les effets des interactions ?
Nature ne choisit pas nos effets dérégulés.
Certaines évolutions doivent subir des disparitions.

Regard, maintenant en y réfléchissant,
Pouvons-nous changer nos comportements ?
en espérant que TOUS, les fassent en mêmes temps.

Serait-ce comme pour changer de politique ?
Les reconnaissances, et les concessions, des vivants,
Trouveraient-elles les abandons qui s’impliquent ?

Toi non plus regard, tu n’oses pas y croire vraiment ?
Rien que pour toi, ça ne te semble pas être évident ?

Rien n’est impossible
Pour qui s’en donne la peine
En s’oubliant.

 
suri
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
198 commentaires
Membre depuis
20 avril 2017
Dernière connexion
29 avril 2018
  Publié: 30 avr 2017 à 05:09 Citer     Aller en bas de page

Une réflexion très agréable à lire.
La nature retrouvera toujours son harmonie, avec ou sans ceux qui la peuplent. Comment donc, effectivement, changer son comportement, pour rester?..

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 30 avr 2017 à 08:55 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci de ce commentaire SURI,

RIEN DE TROP (rdt), peut effectivement se comprendre de différente manières
1 - vu ce que je constate de disponible (rdt), la ponction que je m'autorise (rdt) ne devrait pas (me) faire défaut (rdt) (pour mes prochaines ponctions), après leur mort personne n'est revenu se plaindre (rdt). (sur la cote méditéranéenne touristique, les moustiques polluaient (rdt) les implantations de nouveaux résidents (rdt), des partisants des "rien de trop" supprimèrent tous les moustiques (rdt), les grenouilles bruyantes (rdt) faute de nourriture (rdt) disparurent (rdt), les cigognes de passages pour l'alsace n'eurent plus de nourriture (rdt), et passèrent sur l'italie pour la hongrie.
il fallut réimplanter (rdt) des moustiques non agréssifs (rdt) pour les nouveaux arrivants (rdt), et les cigognes ornaient à nouveau les toits alsaciens (rdt).
2 - les ambitions (rdt) semblent concerner les désirs d'égalités (rdt) avec ceux qui ont plus que nous (rdt), ou qui sont au dessus de nous (rdt), (c'est bizarre, jamais en dessous (rdt)) une fois au sommet (rdt), pourquoi les autres sont-ils envieux ?
3 - pourquoi des quotats (rdt)? quand les reserves deviennent épuisée (rdt), il y aura toujours du remplacement pour les privilègiés (rdt), dusse être artificiel (rdt), ou cloné (rdt).
et les exemples ne manquent pas, (lapins d'australie, peaux rouges des usa, déforestation amazonienne, la shoa, les abus des médias de polémiques, etc)
oui ? c'est hors sujet ? ah bon rien de trop.

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
13 février
  Publié: 30 avr 2017 à 11:43 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sam,
Tu as une vision qui ratisse large et dans ton texte, il existe beaucoup de points à débattre... et je ne peux les commenter tous...

Tout est cyclique ... notre planète subit les affres des hommes mais un jour elle reprendra ses droits, d'elle même ou par nos excès qui nous auront cantonnés à un rôle d'animal en voie d'extinction... Je pencherai pour notre quasi disparition par nos propres faits ou ceux de ceux qui manœuvrent pour un profit et un pouvoir démesurés...

Quant à la virtualité versus la réalité; c'est un débat très intéressant qui recoupe encore beaucoup de sujets....

Bises Sam et merci pour tes angles de vie et de vue...

V


 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 30 avr 2017 à 12:31 Citer     Aller en bas de page

dans un autre texte avec un titre en latin...
j'ai cru lire "le contraire du design" pas de curiosités,
sur un tel "rien de trop", qui va nous ramener
de la civilisation romaine, aux régimes féodaux.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4238 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 3 mai 2017 à 11:10 Citer     Aller en bas de page

Je crois surtout que rien n'est impossible à qui accorde la plus grande importance à son idée, et s'y tient.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 4 mai 2017 à 03:39 Citer     Aller en bas de page

merci

 
goliath
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
419 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2011
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 2 nov 2017 à 05:36 Citer     Aller en bas de page

Vive la nature
La liberté à telle des limités ? Ou somme nous notre propre limite ....

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 3 nov 2017 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

nous vivons dans des continuités cycliques élicoidales.
où les morts permettent d'autres formes de vies (rdt)
où les acquits laissés en héritages (rdt)
se laissent être dominés par des profits (rdt ?)
et esclaves (rdt) des mondes virtuels (rdt ?)
.
nos limites (rdt) dépendent de nos partages (rdt)
et des confiances (rdt) qui s'avèrent être vérifiables. (rdt)
.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 682
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0364] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.