Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 329
Invisible : 0
Total : 331
· PA... · Drôle d'oiseau
12948 membres inscrits

Montréal: 24 nov 19:12:19
Paris: 25 nov 01:12:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Je ne sais que. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
17163 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 29 mars à 16:06 Citer     Aller en bas de page

J'ai ouvert les vannes et depuis ... je crois que la mer elle même ne saurait me contenir.

Je suis là au bord, avec mes seaux et ma petite pelle.

J'ai compté tous les grains qui font ce que je suis. Il y en a que j'ai laissé fuir dans le courant, quelques perles de douleur et de douceur aussi. Le pardon à mon père pour son absence, le pardon à ma mère pour son indifférence passée, le pardon pour la vie que j'ai tuée dans l'œuf. Il est des rancunes que je ne pensais jamais pouvoir régler...
Et puis vient la raison, le quotidien, de ces boues qui cachent tout au regard... la certitude d'être dans le vrai là maintenant. Il est loin ce temps là. On s'habitude vite au doute et au martèlement de la négativité. Les secondes n'ont jamais été aussi lourdes que depuis que j'ai ouvert les yeux pour de bon sur la plage.

Il reste encore malgré tout dans mon petit seau assez de quoi faire quelques pièces au château, et peut être un pont levis, qui sait. Laisser une porte ouverte au monde, on n'est jamais à l'abri d'une surprise

et puis ...

La vague est revenue et a tout balayé. Encore un soir de rien à reconstruire en pensée l'estime de soi, un soir où je capitule.
Demain je recommencerai ma vaine entreprise, mon château de sable que je voudrais de rocaille et de métal.

Je ne sais faire que ça. Me détruire et pleurer.

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4962 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 31 mars à 07:48 Citer     Aller en bas de page

bonjour BESTIOLE, dans mes actualisations actuelles des offrandes que nous a fait LA FONTAINE, j'aime beaucoup ton pseudo.
j'ai mémoire d'un texte que je consulte comme un bréviaire, comme mon amie l'ARAIGNEE, "tu seras un homme mon fils" j'ai dans mon tronc commun de textes "tu seras une femme ma fille".
vu mes 70 ans, j'ai appris que les grains de sable que je compte, en les mettant dans mon seau, je dois les déposer dans un endroit (ma mémoire) pour en mettre d'autres, et bien je me suis aperçu, que les précedents venaient rejoindre les futurs. c'est de ça que sont nés mes décalages des pensées.
à bientôt BESTIOLE de SAM.

 
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11174 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 31 mars à 10:42 Citer     Aller en bas de page

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
353 poèmes Liste
19399 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 5 avr à 10:58 Citer     Aller en bas de page

Je te comprends si bien...Mais à chaque marée, tout peut être plein de promesses et nous faire revivre encore un peu. S'accrocher au seau et à la petite pelle, pour construire de nouveaux châteaux de sable.
Bises amicales
ODE 31 - 17

  OM
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
17163 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 6 nov à 17:04 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois

Samamuse tu me rassures si ton seau n'est pas vide alors il y a encore de l'espoir

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
2239 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 6 nov à 17:37
Modifié:  6 nov à 17:38 par Drôle d'oiseau
Citer     Aller en bas de page

Emu,ému et proche ...Moi aussi renverse trop souvent le grain du sablier...

J'ai aimé vos mots,beaucoup.

Jiçé

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 305
Réponses: 5

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 916/12943

8.4%
 
 77 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.9%
 
 72 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.1%
 
 47 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.5%
 
 142 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.9%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

11%
 
 101 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.4%
 
 178 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.8%
 
 282 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0360] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.