Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 32
· Filiquier
13154 membres inscrits

Montréal: 8 déc 09:21:27
Paris: 8 déc 15:21:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Solitudes et encens Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 29 avr 2017 à 15:49
Modifié:  30 avr 2017 à 18:29 par MonCielEstCrypté
Citer     Aller en bas de page

Photo personnelle





Edoardo Bennato - Tu vuoi l'america

Chaque fois qu'on participe à des funérailles, ici dans la vallée et surtout dans ce coin où j’habite, on a la sensation que le monde est en train de finir.

Ma vision collective de la vie, me fait me rejouir autant que souffrir chaque fois que des modifications arrivent aux gens que je fréquente.

Ce que je viens d’écrire, en effet, est assez faux.

Ici on respire le même air, on passe devant les mêmes collines et, peut être, on regarde la même ligne bleue au fond de la vallée. Pour le reste, chacun de nous vit sa vie inconnue des autres et influencée par des contacts qui habitent ailleurs, en ville, à Catane, à Taormina ou partout dans un monde fragmenté et si différent comme dans mon cas .

Aux funérailles de Mme Sarina, il n’y avait pas de jeunes.
Ils ne participent plus, sauf si un parent est malheureusement passé ou qu'un jeune soit mort à cause d’un accident de voiture.

Les jeunes vivent leur longue jeunesse, souvent aidés par leurs parents ou leurs grands-parents.

Ils ont les mêmes habitudes de boire de la vodka et fumer ou utiliser Internet ou leur Iphone comme tous les autres jeunes.
Ils détestent se retrouver à dialoguer avec les adultes qui [leur ont volé] leur futur et le plaisir de grandir.

Fuir, Fuir, possiblement à Londres est le rêve normal.
Des fois, les plus audacieux, croient vouloir vivre en Espagne, car c’est plus simple pour la langue, le climat.

Personne ici ne se marie plus.
On voit des couples, formés il y a dix, quinze ans, mais les filles ont peur d’avoir un enfant. Leurs compagnons préfèrent rester les sujets adorés d’une femme toujours appétissante, assez en forme et libres de sortir avec leurs amis.

Quand on se retrouve à des funérailles, le seul rituel qui nous voit encore réunis comme communauté, on a la sensation d’un être, d'une masse assez homogène de rugueux qui vont se passer le témoin dans quelques mois, années?

Nos regards, presque éteints, montrent une insatisfaction différente pour chacun de nous, mais égalitaire qui nous imbibe et nous passe la marque de M......i avec des racines inoubliables, mais en même temps des sans patrie, car tout ce qui nous aidait merveilleusement à etre un groupe humain qui savait vivre ensemble est désormais fini.

Désolée pour ce petit texte informe et sans une vraie logique.
Je n'ai plus le temps pour écrire dans une langue étrangère.
Tout autour de moi semble m'inspirer l'écriture, la poésie, mais, en même temps, tout semble éroder mes réflexions ou simplement quelques instants de magnifique solitude.

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 29 avr 2017 à 23:26 Citer     Aller en bas de page




Peut- etre pire...


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8814 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 30 avr 2017 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

bonjour ma LILIA,
je viens de lire et relire, tes quelques lignes.
je n'ai pas bien compris ce que pouvait être, pouvait mettre en partages, permettre de faire naître en lectures de soi, ce lieu qu'est ce funéral.
peut-être oseras-tu nous évoquer ce qui t'a fait faire ce choix.
ce que tu pensais y trouver, et le désir d'intégrations que tu dois mener en toi pour le partager avec les autres.
LILIA, ta présence virtuelle, tes presences énergétiques si particulières, ton écriture qui te devient difficile, de tout ça je t'adore.
là où tu as choisi de faire une escale, sache que j'en suis jaloux, probablement parce que je n'y suis pas.
je t'aime, en te laissant y adjoindre les sensibilités que tu accepteras de te laisser être ingérée. grosses bises ma LILIA de SAM

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 30 avr 2017 à 04:33 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
bonjour ma LILIA,
je viens de lire et relire, tes quelques lignes.
je n'ai pas bien compris ce que pouvait être, pouvait mettre en partages, permettre de faire naître en lectures de soi, ce lieu qu'est ce funéral.
peut-être oseras-tu nous évoquer ce qui t'a fait faire ce choix.
ce que tu pensais y trouver, et le désir d'intégrations que tu dois mener en toi pour le partager avec les autres.
LILIA, ta présence virtuelle, tes presences énergétiques si particulières, ton écriture qui te devient difficile, de tout ça je t'adore.
là où tu as choisi de faire une escale, sache que j'en suis jaloux, probablement parce que je n'y suis pas.
je t'aime, en te laissant y adjoindre les sensibilités que tu accepteras de te laisser être ingérée. grosses bises ma LILIA de SAM



Merci Sam pour ton ouverture vers Galatea, je trouve tes considerations sincères et même émouvantes.
L'ingérence que je peux accepter et celle qu'on réélise ici, fréquemment et sans problème
Merci pour tes mots.
Bises Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 30 avr 2017 à 04:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Trist@nic
Bonjour Lilia,

Depuis très longtemps, on nous promet la fin du monde !
Nostradamus a certainement raison, car nous ne sommes pas immortels...
Puisque nous sommes invités aux funérailles, en famille, ou entre amis, à respirer l'encens, encensons-nous !

Qui peut dire que la génération qui ne se marie plus, qui n'assiste plus aux obsèques est pire que celle que nous enterrons ?
Notre génération n'a-t-elle pas été pire que celles d'avant ?

Le recueillement auquel tu nous invites est propice à la réflexion...
Tu n'as pas à t'excuser de cette invitation, et l'insatisfaction est une vision bien pessimiste, car j'attends personnellement ce moment de grande hypocrisie qui verra nombre "d'invités" dresser des éloges posthumes à rougir de plaisir pendant l'incinération !

Amitiés



Bonjour cherLéo, si je peux ajouter quelques mots...je voudrais dire que plus qu'avant ces dernières années, j'ai la sensation d'avoir tout, d'etre réussie- avec sérénité - à atteindre mes étapes et mes buts, Mais j'ai une sensation d'être seule, ou juste avec mon amour, avec toutes ses différences et absences cherchées, car la communion est parfois insupportable .
Suis-je un' idealiste exagerée ???

Pour les éloges postumes je m'en f....
J'espère seulement que quelq'un se souviendra de m'accompagner avec de bonne musique, comme pendant ma vie.


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 30 avr 2017 à 05:03 Citer     Aller en bas de page

Galatea,

J'ai apprécié ce texte et non, il n'est en rien informe bien au contraire.... il est à l'image d'un cheminement de pensées... où les sentiments su moment sont prépondérants... il est spontanéité et bien réaliste du moment et de la vie....
La Sicile ne se meurt pas, seulement, rattrapée par les contextes du continent, elle évolue... LEs objectifs ne sont plus totalement les mêmes ...

Tu as mis en mot mes propres ressentis lorsque je remonte dans les Pyrénées où maintenant je n'ai plus de famille et ni même d'amis...

Merci beaucoup ...pour ce texte et la photo...

Avec toute mon amitié

V

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 30 avr 2017 à 05:42 Citer     Aller en bas de page

Citation de Varh
Galatea,

J'ai apprécié ce texte et non, il n'est en rien informe bien au contraire.... il est à l'image d'un cheminement de pensées... où les sentiments su moment sont prépondérants... il est spontanéité et bien réaliste du moment et de la vie....
La Sicile ne se meurt pas, seulement, rattrapée par les contextes du continent, elle évolue... LEs objectifs ne sont plus totalement les mêmes ...

Tu as mis en mot mes propres ressentis lorsque je remonte dans les Pyrénées où maintenant je n'ai plus de famille et ni même d'amis...

Merci beaucoup ...pour ce texte et la photo...

Avec toute mon amitié

V



Sur chère Varh, ce dont je parle est un phénomene commun à beaucoup de réalités et ne me rassure pas, surtout quand je pense à ce qui a fait naitre ce texte : l'abandon- emotionnel - d'une femme de 80 ans et sa fin car elle n'avait plus de place dans la vie de ses fils ou des petis enfants de 30 ans et plus .



amicalement

gala


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4207 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 30 avr 2017 à 07:53
Modifié:  30 avr 2017 à 07:54 par Jean-Louis
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lilia,
Peut-être te sens-tu comme appartenant à une espèce en voie de disparition au moment où le balancier du temps s'inverse et que la vie antérieure a bientôt plus d'intérêt que celle à venir...
amitiés sincères

  Poésie, la vie entière
marchepascal


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
2581 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 30 avr 2017 à 08:36 Citer     Aller en bas de page

De la réflexion beaucoup d'amour et un réel plaisir à te lire chère Lilia


Ah ! Nous sommes quand même assez seul je crois...
Mais notre cheminement est important pour la suite de notre éternité gardons nos ailes d'explorateurs et allons, allons nous délivrer, nous soulager de nos maux, aimons la nature, la simplicité, nous verrons pour la suite...


Et puis vive la poésie, qui nous entraîne au-delà des apparences

A bientôt poétesse au coeur compréhensif

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 30 avr 2017 à 08:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Louis
Bonjour Lilia,
Peut-être te sens-tu comme appartenant à une espèce en voie de disparition au moment où le balancier du temps s'inverse et que la vie antérieure a bientôt plus d'intérêt que celle à venir...
amitiés sincères





Bonjour, Jean Louis. J'ai mis ce texte dans la catégorie opinion car j'espérais vous fair donner un coup d'oeil
dans ma réalité, minuscule et presque intime.

J'ai vécu dans les grandes villes, dans d'autres plus petites mais bien vivantes et je suis revenue dans mon hameau natal.

Un choix sans doute mais qui me concède des surprises, du non prévu.

Ce que j'ai trop mal, évidemment , essayée de transmettre est la modification dramatique de certaines régions marginales de notre Europe.

Ce n'est point un sentiment de femme qui se voit faner que je raconte, mais un dépeuplement net de villages qui n'ont pas su trouver une nouvelle lymphe pour avoir un futur, qui ont continué à être administrés par des incapables corrompus et, en plus, entourés par des changemants internationaux auxquels est difficile d'échapper.

Les écoles viennent fermées par manque d'enfants, les services indispensables, comme les hôpitaux doivent fermer aussi , devient aussi non rentable maintenir des transports publics car la population assez réduite, est parsemées sur un territoire vaste et mal connecté, etc.

Il y a aussi des flammelles qui bougent mais le tableu plus véritable est celui -ci..:Worry

Merci en tout cas pour ton commentaire empathique.
:Câlin Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 30 avr 2017 à 23:29 Citer     Aller en bas de page

Je te sens un peu découragée ici. C'est rare qu'on te lit désabusée en parlant de ton coin de pays.


J'espère que tout va bien, que tu n'es pas tourmentée

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 2 mai 2017 à 06:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de marchepascal
De la réflexion beaucoup d'amour et un réel plaisir à te lire chère Lilia


Ah ! Nous sommes quand même assez seul je crois...
Mais notre cheminement est important pour la suite de notre éternité gardons nos ailes d'explorateurs et allons, allons nous délivrer, nous soulager de nos maux, aimons la nature, la simplicité, nous verrons pour la suite...


Et puis vive la poésie, qui nous entraîne au-delà des apparences

A bientôt poétesse au coeur compréhensif



Merci Marché ! je pourrais bluffer et ecrire , mettre ensamble des images plus joieuses mais j'ecris pour raconter ma viem ce que je vois et alors je selectionne ce qui me frappe le plus .
Oui la solitude est notre plus fidèle compagne avec des illusion ou partages, pleonastiques, pour la plupart du monde .



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 2 mai 2017 à 06:41 Citer     Aller en bas de page




Citation de MonCielEstCrypté
Je te sens un peu découragée ici. C'est rare qu'on te lit désabusée en parlant de ton coin de pays.


J'espère que tout va bien, que tu n'es pas tourmentée




J'ai une vision rationnelle optimiste pour ma situation familiale, personnelle; je m'habille de noir intense qund je regarde autour...

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
22024 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 2 mai 2017 à 13:30 Citer     Aller en bas de page

Combien chère GALA, je ressens la même chose que toi et cette vie dans certains villages corses ou le continent qui s'effiloche à petit feu. Que sommes nous vraiment, des petits fêtus de paille et j'ai l'impression parfois que je ne fais que passer sans réellement avoir vécu, mais quand même donné ce que j'avais de meilleur en moi pour les êtres aimés. ( c'est un avis tout à fait personnel )
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 3 mai 2017 à 04:16 Citer     Aller en bas de page




Citation de ode3117
Combien chère GALA, je ressens la même chose que toi et cette vie dans certains villages corses ou le continent qui s'effiloche à petit feu. Que sommes nous vraiment, des petits fêtus de paille et j'ai l'impression parfois que je ne fais que passer sans réellement avoir vécu, mais quand même donné ce que j'avais de meilleur en moi pour les êtres aimés. ( c'est un avis tout à fait personnel )
Bises amicales ODE 31 - 17



Même ressenti, chère Ode, oui .
C'est vrai que chaque génération croit être différente des nouvelles mais, je pense que cette fois les transformations sont profondes et pas si facilement prévisibles.

:Vénère: évanouir : câlin: câlin
gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8814 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 16 mai 2017 à 03:15 Citer     Aller en bas de page

bonjour mes petits coeurs dont mon côté casanier sur LPDP, est heureux de vous lire dans vos moments précieux de vies.
pardon pour ces présences qui se sentiraient outrés de ce genre d'évocations.
merci à ces présences qui essaient de me comprendre.
moi aussi j'arrive aux temps de l'après moisson. je ne comprenais pas mes devançants quand ils se lamentaient de ne pas pouvoir accepter ces nombreuses transformations. et bien mon tour est arrivé.
certains textes non de nostalgies, sur des besoins de reconnaissances difficiles à formuler, auraient-ils leurs places sur cet espace de convivialités multigénérationnels qui ne courrent plus forcement après les mêmes motivations.
de nos representations individuelles de virtualités, ai-je le droit de me permettre de vouloir partager certaines platoniques attentes ? oh, je crois imaginer des claviers qui aimeraient titiller certaines présences qui n'osent pas encore franchir le pas.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 16 mai 2017 à 05:43 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
bonjour mes petits coeurs dont mon côté casanier sur LPDP, est heureux de vous lire dans vos moments précieux de vies.
pardon pour ces présences qui se sentiraient outrés de ce genre d'évocations.
merci à ces présences qui essaient de me comprendre.
moi aussi j'arrive aux temps de l'après moisson. je ne comprenais pas mes devançants quand ils se lamentaient de ne pas pouvoir accepter ces nombreuses transformations. et bien mon tour est arrivé.
certains textes non de nostalgies, sur des besoins de reconnaissances difficiles à formuler, auraient-ils leurs places sur cet espace de convivialités multigénérationnels qui ne courrent plus forcement après les mêmes motivations.
de nos representations individuelles de virtualités, ai-je le droit de me permettre de vouloir partager certaines platoniques attentes ? oh, je crois imaginer des claviers qui aimeraient titiller certaines présences qui n'osent pas encore franchir le pas.



Titiller
Cher Sam lis ce que tu aimes et utilise ou jette mes mots... Je ne sais pas titiller., ça c'est sur

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
8814 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 27 juin 2017 à 04:28 Citer     Aller en bas de page

titiller ?...
j'ai une muse (sam à muse) qui s'y acharne
c'est à cause (voix de voies) d'elle (à TIR d'ailes) que je ça.
c'est l'aquivalent, de, tu en meurts d'envies, qu'est-ce que tu attends pour être heureux... tu connais la chanson ? alors que pour moi c'est;... il faut peu de chose pour être heureux, vraiment peu de choses... imagine-moi en ce balourd.
alors...
A+ (c'est un cadeau de CINDY)

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 997
Réponses: 17
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0516] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.