Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 23
· Margo1668
12891 membres inscrits

Montréal: 26 juin 20:06:46
Paris: 27 juin 02:06:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Le miroir aux alouettes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker
Impossible d'afficher l'image
Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
248 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 12 mai à 10:09
Modifié:  12 mai à 12:43 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Le miroir aux alouettes

Mais pourquoi ce grand patron à la retraite passe-t-il toutes ses soirées à discuter avec son jardinier, son chauffeur, son coiffeur, son cuisinier et sa bonne de chambre ? Cela fait un an que ça dure. Tous les soirs, ils se réunissent pour un conseil d’administration improbable. Le chauffeur s’occupe des amuse-gueules, le jardinier avec sa chemise en lambeaux remplit les verres. La bonne de chambre est présente. Elle porte un pagne délavé et manque cruellement de déodorant. Il est 22 h. Le quorum est atteint. Le conseil peut valablement siéger.

La grande foire aux promesses débute dans l’allégresse générale. Les convives sont heureux. Plus c’est gros, plus ils apprécient. Certains sont sur le point d’applaudir mais se retiennent. Chacun s’admire dans un immense miroir aux alouettes. Le jardinier se voit propriétaire d’une maison, le chauffeur aura bientôt sa propre voiture, le cuisinier ira passer des vacances en Europe, le coiffeur aura une montre en or et la bonne de chambre ouvrira une boutique. Les heures passent, la bière coule à flot, les fables se multiplient au point de s’accumuler pour former une gigantesque montagne. Il est minuit, la rencontre au sommet prend fin. Les convives sont bien obligés de redescendre sur terre. Ils dévalent un « Himalaya » de mensonges. Les uns regagnent leur petit lit inconfortable, un autre la banquette arrière d’une voiture en panne garée au fond du jardin et un dernier se contente d’un drap sur un sol sans tapis. Ils ont enfin accès aux rêves, cette fois-ci aux vrais rêves, ceux que la nature offre à tous les mammifères.

Mais quel plaisir cet homme puissant et cultivé a-t-il à tourmenter l’esprit de ces pauvres gens ? Et pourquoi ces personnes démunies acceptent-elles d’écouter avec enthousiasme ces paroles vaines et inutiles ? J’ai fini par comprendre. Le Congo a d’immenses difficultés, alors il faut vivre de bières et d’espoir. Les journées offrent comme d’habitude leur lot de difficultés. Tout est possible, surtout le pire. Ces employés vivent dans l’incertitude, mais une chose leur est acquise désormais, ils se réunissent tous les soirs à la même heure. La bière sera servie. Les amuse-gueules aussi. La bonne de chambre n’aura pas changé de pagne. Le chauffeur viendra avec ses chaussures trouées. Ils seront tous là à écouter avec leur sourire béat leur patron débonnaire qui s’ennuie. Il sera grandiloquent et inspiré devant un auditoire docile et intellectuellement incapable de soutenir un débat contradictoire. Vers minuit la séance sera levée. Le patron regagnera le confort de son lit douillet, tandis que les autres membres de ce conseil insolite retourneront à leur misère habituelle. Bonne nuit et à demain à la même heure, rendez-vous au même endroit, devant le miroir aux alouettes.


  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
164 poèmes Liste
4333 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 12 mai à 11:37 Citer     Aller en bas de page

j'ai vécu des soirées de palabres au TOGO, avec des inconnus qui se remplaçaient de temps en temps. j'étais une attractions qui permetait des libérations de curiosités.
j'ai beaucoup aimé lire, vivre en pensées, ton texte.
à bientôt SAM

 
Joker
Impossible d'afficher l'image
Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
248 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 12 mai à 20:17 Citer     Aller en bas de page

Merci SAM.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
628 poèmes Liste
13875 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 15 mai à 03:20 Citer     Aller en bas de page




Différentes latitudes, différentes habitudes.

Nous aussi nous avons ici, avec ce forum, notre miroir aux alouettes.

Merci pour votre fenêtre ouverte sur la fantaisie africaine.



galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Joker
Impossible d'afficher l'image
Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
248 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 15 mai à 10:16
Modifié:  17 mai à 07:16 par Joker
Citer     Aller en bas de page

Merci à toi Galatea.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 134
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0438] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.