Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 325
Invisible : 0
Total : 327
· Lapoètesse
Équipe de gestion
· In Poésie
13046 membres inscrits

Montréal: 22 avr 14:26:01
Paris: 22 avr 20:26:01
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Je suis écolo. Et vous ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
399 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 5 juin 2017 à 08:41
Modifié:  5 juin 2017 à 13:51 par Joker
Citer     Aller en bas de page

Je suis écolo. Et vous ?

« Imagine qu’il ne pleuve plus depuis des années, juste un gros nuage gris immobile qui plane sur la ville.»

Kinshasa compte dix millions d’habitants, l’air est irrespirable. Je vis dans cette mégalopole comme un homme moderne, sensible aux questions écologiques. J’ai ramené une sonnette électrique de Bruxelles que j’ai installée à l’entrée, on ne frappe plus à ma porte. Tout mon appartement est envahi par l’électronique. Le Wifi assure une connexion permanente. Dans ma cuisine, les légumes sont finement découpés en rondelles par un robot et la viande est hachée en menus morceaux. Comme un bon écolo, je débranche tout après usage pour faire des économies d’énergie. Mais dès que j’ai le dos tourné, Jean rebranche mes appareils. La bouilloire le fascine.

« Jean, assieds-toi un instant. Il faut que je te parle des objectifs du millénaire pour le développement. »

Son doigt appuie sur le bouton. Une lampe rouge s’allume. Après trois minutes, de la vapeur s’en échappe. Dans son village, cette opération anodine aurait pris trois heures : couper du bois, allumer un feu récalcitrant, puiser une eau infecte dans un puits à ciel ouvert à cinq cents mètres du village et attendre une lente ébullition.

«Jean, écoute quand je te parle ! La banquise rétrécit. As-tu pensé aux ours polaires ? »

Il se sert une tasse de café. J’enchaîne sur l’actualité, espérant avoir plus de chance de capter son attention. Je lui annonce que Paris est la capitale mondiale de l’écologie. Plusieurs chefs d’Etat se sont réunis en France pour parler du réchauffement climatique dans des salles éclairées grâce au nucléaire. La réunion des pollueurs. La terre est menacée.

«Jean, le lac Tchad s’assèche. Au Sahel, l’herbe verte est rare même en saison des pluies. Le bétail des tribus Bororo se meurt. Répète après moi… »

Il n’arrive pas à articuler les trois mots les plus importants de ma vie : « Effets de serre». Répète encore « Effets de … ». Je suis un écolo moderne et donne des leçons à tout le monde. Travailler pour moi, c’est comme se promener à la Fnac, on en sort plus intelligent même sans acheter de livres.

« Il est seize heures. Les bus sont bondés ou inexistants. Ce soir, tu rentres comment chez toi ? Tu feras 20 km à pied ? C’est bien. C’est bon pour la planète. Je te félicite. De plus, en chemin tu auras largement le temps de penser à la conférence de Paris, la Cop 21. Tiens, je t'offre une photo de Ségolène. ».

Alors qu’il rassemble ses affaires pour partir, je réalise que Bruxelles me manque. En effet, plusieurs fois par an je prends un Airbus A 330 d’Air France pour rejoindre mes amis d’enfance et manger des moules. Des tonnes de CO2 sont ainsi lâchées dans la stratosphère. Un dernier mot pour Jean. Il m’écoute attentivement cette fois-ci.

« Jean, il faut que tu comprennes. L’univers est en expansion. Sais-tu que le soleil subit des éruptions volcaniques ? »

Son regard est dubitatif, je suis désespéré mais j’ajoute : « Un trou noir absorbe tout. C’est un vrai fléau ».

Ainsi s’achève une journée ordinaire de travail. Alors que Jean s’éloigne, dans le ciel une lune grise fait une timide apparition entre une épaisse couche de fumée. En face de mon immeuble, la station Total arrête pour la nuit ses livraisons de carburants. J’ai comme un doute sur le monde moderne. Mais mon problème, ce n’est pas la France avec ses multinationales, ses sociétés pétrolières, ses avions, ses pesticides, son futur aéroport des Landes et son nucléaire. Mon problème, c’est Jean. Je dois absolument le sensibiliser. Tel un apôtre des temps modernes, je répands la bonne parole écologique.

Je ferme à double tour la porte d’entrée en bois massif. Les perroquets de mon voisin se taisent dans leur cage comme il fait sombre. Le spot de mon détecteur de mouvement est éteint. Tout est calme. J’ai trié mes déchets dans un monde où les enfants meurent de faim. Ma conscience d’homme suréquipé est en paix. Ma seule préoccupation est d’avoir un ventre plat. Après une assiette de nouilles et une tasse de fenouil, je m’installe confortablement dans mon fauteuil en cuir devant ma smart-télévision et mets des lunettes pour regarder un reportage en trois D de Nicolas Hulot, le volume à fond couvre le vacarme du séchoir.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
782 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 5 juin 2017 à 08:54 Citer     Aller en bas de page

J'adore !

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
399 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 5 juin 2017 à 09:15 Citer     Aller en bas de page

Merci Nico.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
386 poèmes Liste
11787 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 5 juin 2017 à 11:41
Modifié:  6 juin 2017 à 11:01 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

J’ai trié mes déchets dans un monde où les enfants meurent de faim

Cette phrase est à la fois sublime et immonde. J'ai aimé ce texte.

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
399 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 5 juin 2017 à 14:00 Citer     Aller en bas de page

Merci Adamantine.

Je suis toujours étonné de voir des personnes d'un système critiquer le système. Cela m'a inspiré cette histoire ironique.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
689 poèmes Liste
20980 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 6 juin 2017 à 03:11 Citer     Aller en bas de page

J'apprécie beaucoup tes billets d'humeur.
Celui ci en particulier

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
399 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 6 juin 2017 à 08:05 Citer     Aller en bas de page

Merci Aude.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
18 septembre 2017
  Publié: 6 juin 2017 à 08:16 Citer     Aller en bas de page

J'ai une fois de plus beaucoup aimé te lire, Joker.
Tes textes déclenchent toujours des tas de questions
sur le monde dans lequel on vit.

Amitiés

  Libellules
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
399 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 6 juin 2017 à 08:52 Citer     Aller en bas de page

Merci Libellules pour ton commentaire. Merci de réapparaître sur ma page.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
1403 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 7 juin 2017 à 16:05 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir joker A

Encore une fois surprenant texte... une idée de génie ... l'auto dérision est l'art le plus difficile et tu le maitrises avec subtilité... un plaisir incessant...

Avec ma sincère amitié
Varh.T

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
399 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 7 juin 2017 à 19:13 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi Varh T.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
190 poèmes Liste
5780 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 8 juin 2017 à 03:48 Citer     Aller en bas de page

bonjour JOKER,
tout comme VARH l'écris; l'auto dérision est l'art le plus difficile et tu le maitrises avec subtilité. mais l'interet de ton texte, n'est-il pas de nous titiller à regarder autour de nous ?
j'ai une fille, qui se veut être une juge, une arcelante moraliste, une sans scupules conditionneuse, oui ma fille, pas celle que je croyais avoir formaté, et pourtant elle en est malheureuse.
moi, je ne comprends rien, je dois penser pour 50 ou 100 ans après ma mort. mais pour le présent je dois accepter que c'est trop tard. à moins de me créer des inconforts qui ressemblent à vider la mer de ses grains de sel. c'est important le sel plus que les sourires, plus que les disponibilités (ces formes de terrorismes, doivent être des sous entendus de profits) oui ? ah je deviens chiant ? je suis hors sujet ? c'est surremment vrai... pour que vous puissiez continuer à avoir de bonnes consciences, je me tais.
SAM en nuits.

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
399 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 8 juin 2017 à 05:02 Citer     Aller en bas de page

Merci SAM pour ton commentaire. Effectivement j'invente à regarder autour de nous. Comment être moderne et écolo ?????

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
190 poèmes Liste
5780 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 9 juin 2017 à 04:27 Citer     Aller en bas de page

tu as une réponse à nous proposer ?
ici en métropole, ça dépend de notre place dans la verticalité dite politique.
et de nos valeurs dites responsables et non d'apparences.
les vrais amis, ce sont ces personnes qui tolèrent les différences.
oh douce laicité qui perd de plus en plus de sens.
après le JOKER, quelle est le nom de la carte d'excuse (autre écologie à la carte)
je n'ai plus l'autorisation administrative et familiale de venir me ressourcer sur ton joli continent. l'écologie y prend une toute autre dimension.

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
399 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 9 juin 2017 à 06:17 Citer     Aller en bas de page

Être privé d'Afrique. C'est une vraie tourture.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
190 poèmes Liste
5780 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 11 juin 2017 à 02:27 Citer     Aller en bas de page

mon psy prétend que ça pourrait me donner des idées noires.
déjà que j'ai en moi cet humour.
et que secrètement j'écris ça sans qu'il le sache, c'est à dire au noir...
il est beau ce pays à fric, hein ?

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
399 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 11 juin 2017 à 15:13 Citer     Aller en bas de page

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
190 poèmes Liste
5780 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 25 juin 2017 à 07:07 Citer     Aller en bas de page

de par ces serait-ce un rire noir ?
en écolo...les qui me posent des

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
399 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 26 juin 2017 à 09:25 Citer     Aller en bas de page

Je ris jaune.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 479
Réponses: 18
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0507] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.