Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 29
· Tychylios
13012 membres inscrits

Montréal: 17 oct 03:56:16
Paris: 17 oct 09:56:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Textes d'opinion :: Remise à jour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Klafooty
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
491 commentaires
Membre depuis
21 avril 2014
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 29 juil 2017 à 12:52 Citer     Aller en bas de page

Peut-être ai-je reçu l'esprit de dissidence
D'un papy renégat, un rare survivant
De ces camps de Pologne où l'Europe d'avant
Voyait ses opposants finir en déchéance.

J'ai vu trop d'illusions ou forêts de mensonges
D'un état qui se dit terre de liberté ;
Vecteur de droit de l'homme ou de fraternité,
Et le doute revient chaque fois que j'y songe.

Montrer l'autre du doigt est pour nous si facile,
Saoulés de propagande à nous croire des saints,
Mais peuple d'arrogants aux funestes desseins
Qui sut rendre souvent tous les faibles dociles.

Du métier que je fais on réunit sans peine
Des humains de partout, macédoine de gens.
Ils cuisinent l'esprit, rendent moins indulgents,
L'un d'eux aux yeux bridés, l'autre à face d'ébène.

On aime à reprocher à nos voisins immondes
D'avoir été friands de grandes croix gammées,
Oubliant nos shoahs sur les sols animés
D'habitants innocents mais aux terres fécondes.

Ou du franc CFA, aux colonnies d'Afrique
En prétendant offrir la civilisation
Pour ainsi détourner à toutes ces nations
En toute discrétion pour nous le droit du fric.

J'ai repris le dossier "France" à remettre à jour.
Bien qu'aimant mon pays je ne peux supporter
Qu'on cherche à nous cacher toutes ces vérités
Car c'est nous les méchants, les nazis de toujours.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6923 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 13 août 2017 à 05:44 Citer     Aller en bas de page

bonjour KLAFOOTY, et aussi CINDY,
ton texte (tu peux demander des explications pour les (*) si tu le veux)
J'ai repris le dossier "France" à remettre à jour. (j'en suis curieux, où le lire ?)
Bien qu'aimant mon pays je ne peux supporter (accepter (*) et concevoir)
Qu'on cherche à nous cacher toutes ces vérités (les utiles (*) à vivre ensemble)
Car c'est nous les méchants, les nazis de toujours. (le principe de la brindille qui refuse les concéssions que demande le fagot (*), permet aux dérégulés (*) que nous sommes, par conditionnements de civilisations (*) sans nous en rendre compte, je l'ai vécu en tant qu'indigène (*) de 44 en france, pendant mon séjour et à mon retour du togo (*).
quoi faire ? sauvegarder pour toi par toi (*) par des écris tous ces inconforts, quand tes constats ou refus d'impuissances viennent dans tes pensées. les relire de temps en temps, te permettent de prendre conscience de nos laxismes, ou de chercher avec qui faire de la résistance.
tu trouveras l'aiguille qui se trouve dans la meule de foin.
A+ de SAM

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 526
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0160] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.