Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 36
Invisible : 0
Total : 39
· Tutu Bertin · ori · ODIN
13040 membres inscrits

Montréal: 22 sept 03:48:01
Paris: 22 sept 09:48:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Fais ce que je dis, pas ce que je fais. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aalis


Qu'importe la manière pourvu qu'on ait l'orgasme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
581 commentaires
Membre depuis
7 juin 2014
Dernière connexion
1er septembre
  Publié: 31 août 2017 à 23:37
Modifié:  1er sept 2017 à 02:11 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

FAIS CE QUE JE DIS, PAS CE QUE JE FAIS.


Prenez un imbécile, donnez lui du pouvoir
Et en très peu de temps vous aurez un tyran.
Nombreux sont les exemples au cours de l'histoire,
Mais les citer serait, pour le moins, fatiguant.

Chacun de nous a subi dans son existence,
Que ce soit au boulot ou pendant ses loisirs,
Le zèle rigoureux ainsi que les sentences
De chéfaillons imbus, que ça faisait jouir.

Leur crédo: les statuts, règles et règlements
Qu'ils disent maîtriser et qu'ils font appliquer
Sans aucun état d'âme en oubliant pourtant
Les fayots de leurs cours si prompts à les louer.

Mais là où le bât bless', c'est que tous ces "intègres"
Se croient exonérés de respecter la loi.
Ils l'enfreignent, eux aussi, de manière allègre,
En se foutant pas mal de bafouer le droit,

De manquer à leur devoir d'exemplarité.
Puis lorsque quelqu'un, dans leur merde, à mis leur nez,
Ils hurlent au complot, poussent des cris d'orfraie
En cherchant un lampiste qui pourrait payer.

Ces temps seront, dit-on, très bientôt révolus.
Magouilleurs de tous poils, profiteurs de tous bords,
Seront, juré craché, modèles de vertu,
Ou seront éjectés au dehors du décor.

Permettez que j'en doute.


  Mes définitions: Salope: Don Juan au féminin - Erotisme: Parfum discret du porno - X: Côté pile de la moralité - Hymen: Soi-disant lys (À jeter aux bigots)
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
1728 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 2 sept 2017 à 17:01 Citer     Aller en bas de page

Très juste dissertation sur les tyrans avec laquelle je suis complètement en accord.

Malheureusement, comme le dit votre dernier vers, ils ne sont pas près de disparaître!

Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6835 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 5 sept 2017 à 14:01 Citer     Aller en bas de page

merci AALIS... cette fois je crois avoir bien écris ton référent.
l'art consiste à savoir mettre en valeur des effets miroirs
sans en faire des cheminements boomrang.
un exemple ?
les caissières de grandes surfaces
ont la chance d'avoir à subir des mécontents
qui se croient autorisés à la formulation...
"le client a toujours raison"
l'art consiste à cette formulation...
au moment d'une prise de respiration
du harceleur...
"oh veuillez m'excuser, je n'ai pas tout écouté,
pouriez-vous répéter ?"
et là le plaisir change de camp.
grosses bises ou alizées si tu préfères. de SAM

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
262 poèmes Liste
4433 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 12 sept 2017 à 05:23 Citer     Aller en bas de page

Tout cela s'appelle la comédie humaine et elle ne finira pas demain...

Yvon

  YD
Aalis


Qu'importe la manière pourvu qu'on ait l'orgasme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
581 commentaires
Membre depuis
7 juin 2014
Dernière connexion
1er septembre
  Publié: 16 sept 2017 à 07:57
Modifié:  30 nov 2017 à 23:41 par Aalis
Citer     Aller en bas de page

Citation de lipe
Oui ils ont le génie de l'aplomb et de la tartuferie.

et ils gagneront toujours à part quelques fusibles...

lipe


Je pense, malheureusement, que vous avez entièrement raison


Citation de Léora Kah
Quand une blonde se met à penser...
Elka


Elle devient la première femme de l'histoire a obtenir un prix Nobel et, fait exceptionnel, hommes et femmes confondus, la première à l'obtenir deux fois


Citation de samamuse
merci AALIS... cette fois je crois avoir bien écris ton référent.
l'art consiste à savoir mettre en valeur des effets miroirs
sans en faire des cheminements boomrang.
un exemple ?
les caissières de grandes surfaces
ont la chance d'avoir à subir des mécontents
qui se croient autorisés à la formulation...
"le client a toujours raison"
l'art consiste à cette formulation...
au moment d'une prise de respiration
du harceleur...
"oh veuillez m'excuser, je n'ai pas tout écouté,
pouriez-vous répéter ?"
et là le plaisir change de camp.
grosses bises ou alizées si tu préfères. de SAM


Pourtant, ce n'est pas très difficile.
Il s'écrie comme "anal lisse" mais en un seul mot et sans le "n" et le "se" final



Citation de Y.D
Tout cela s'appelle la comédie humaine et elle ne finira pas demain...

Yvon
Elka


La comédie est une œuvre écrite par un auteur pour, normalement, faire rire.
Ce que je dénonce ne m'en donne nullement envie

Bien à vous quatre
Aalis

  Mes définitions: Salope: Don Juan au féminin - Erotisme: Parfum discret du porno - X: Côté pile de la moralité - Hymen: Soi-disant lys (À jeter aux bigots)
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6835 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 2 oct 2017 à 03:11 Citer     Aller en bas de page

bonjour ma grande.
j'aime ta recherche et ton humour.

Ces temps seront, dit-on, très bientôt révolus.
Magouilleurs de tous poils, profiteurs de tous bords,
Seront, juré craché, modèles de vertu,
Ou seront éjectés au dehors du décor.

Permettez que j'en doute.

oh que si... eux aussi vont un jour mourir.
pourquoi sont-ils si rapidement remplacés.

grosses bises virtuelles... à défaut de...
et pour finir... SAM exite (pour l'issue)

 
Aalis


Qu'importe la manière pourvu qu'on ait l'orgasme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
581 commentaires
Membre depuis
7 juin 2014
Dernière connexion
1er septembre
  Publié: 31 oct 2017 à 23:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
bonjour ma grande.
j'aime ta recherche et ton humour.

Ces temps seront, dit-on, très bientôt révolus.
Magouilleurs de tous poils, profiteurs de tous bords,
Seront, juré craché, modèles de vertu,
Ou seront éjectés au dehors du décor.

Permettez que j'en doute.

oh que si... eux aussi vont un jour mourir.
pourquoi sont-ils si rapidement remplacés.

grosses bises virtuelles... à défaut de...
et pour finir... SAM exite (pour l'issue)



Bonne question
Merci pour votre commentaire et attention à l'AVC ou l'infarctus
Bien à Vous
Aalis

  Mes définitions: Salope: Don Juan au féminin - Erotisme: Parfum discret du porno - X: Côté pile de la moralité - Hymen: Soi-disant lys (À jeter aux bigots)
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6835 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 4 nov 2017 à 08:06 Citer     Aller en bas de page

 
Aalis


Qu'importe la manière pourvu qu'on ait l'orgasme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
581 commentaires
Membre depuis
7 juin 2014
Dernière connexion
1er septembre
  Publié: 30 nov 2017 à 23:38 Citer     Aller en bas de page

  Mes définitions: Salope: Don Juan au féminin - Erotisme: Parfum discret du porno - X: Côté pile de la moralité - Hymen: Soi-disant lys (À jeter aux bigots)
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
245 poèmes Liste
16051 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 10 jan à 05:42 Citer     Aller en bas de page

Ha, si, à tout le moins, nos politiques pouvaient user d'autant de talent et d'humour pour nous balancer leurs belles et vaines promesses, ils auraient, à mes yeux, une once de respectabilité....

j'aime beaucoup le contenant, mais aussi le contenu qui me laisse encore à penser que notre révolution de 1789 n'est pas, à ce jour, achevée.....


des et une belle et heureuse année 2018 pleine de "contre-promesses".....politiquement parlant s'entend !

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Aalis


Qu'importe la manière pourvu qu'on ait l'orgasme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
581 commentaires
Membre depuis
7 juin 2014
Dernière connexion
1er septembre
  Publié: 1er févr à 00:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Guid'Ô
Ha, si, à tout le moins, nos politiques pouvaient user d'autant de talent et d'humour pour nous balancer leurs belles et vaines promesses, ils auraient, à mes yeux, une once de respectabilité....
j'aime beaucoup le contenant, mais aussi le contenu qui me laisse encore à penser que notre révolution de 1789 n'est pas, à ce jour, achevée.....
des et une belle et heureuse année 2018 pleine de "contre-promesses".....politiquement parlant s'entend !




Merci pour votre commentaire.
Si les politiciens étaient les seuls concernés, ce serait ( peut-être) un moindre mal.

Bien à vous
Aalis

  Mes définitions: Salope: Don Juan au féminin - Erotisme: Parfum discret du porno - X: Côté pile de la moralité - Hymen: Soi-disant lys (À jeter aux bigots)
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6835 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 22 févr à 04:00 Citer     Aller en bas de page

une observation que j'ai (en faisant des bides d'incompréhensions) voici l'histoire.
un homme politique dans l'ANPE" osa dire...
"mon ami, je sais ce que c'est de vivre un mois avec 1000 euros."
"oh monsieur, je ne vis qu'avec 800 euros."
"oh oui je perçois votre douleur. et comprend ce que vous devez vivre."
"vous savez ce que c'est un faux cul, monsieur ?"
"non... aidez-moi à en rencontrer un."
et l'ami lui présenta un miroir.

 
Aalis


Qu'importe la manière pourvu qu'on ait l'orgasme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
581 commentaires
Membre depuis
7 juin 2014
Dernière connexion
1er septembre
  Publié: 1er mars à 00:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
une observation que j'ai (en faisant des bides d'incompréhensions) voici l'histoire.
un homme politique dans l'ANPE" osa dire...
"mon ami, je sais ce que c'est de vivre un mois avec 1000 euros."
"oh monsieur, je ne vis qu'avec 800 euros."
"oh oui je perçois votre douleur. et comprend ce que vous devez vivre."
"vous savez ce que c'est un faux cul, monsieur ?"
"non... aidez-moi à en rencontrer un."
et l'ami lui présenta un miroir.



je comprend maintenant pourquoi il n'y a aucun miroir dans les officines officielles.

Bien à vous
Aalis

  Mes définitions: Salope: Don Juan au féminin - Erotisme: Parfum discret du porno - X: Côté pile de la moralité - Hymen: Soi-disant lys (À jeter aux bigots)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 618
Réponses: 12
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2579] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.