Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 31
· Fried
13078 membres inscrits

Montréal: 25 mai 09:30:15
Paris: 25 mai 15:30:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Hommage a l'enfance... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MISTERWEBY


de l'amour à la haine il n'y a qu'un pas...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
3191 commentaires
Membre depuis
29 mai 2002
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 30 mai 2002 à 07:45
Modifié:  17 févr 2008 à 05:50 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Je le cherchais depuis si longtemps
C’est avec vous que l’ai trouvé
Un sentiment déjà presque oublié
Envie d’être heureux simplement.

A ne plus vouloir y croire
On finit dans le désespoir.

Quand on crie, que personne n’entend
C’est la dernière solution, évidemment.

Alors on avance, yeux fermés, droit devant
Plus de doute, c’est l’accident au tournant.

Je le cherchais depuis si longtemps
C’est avec vous que l’ai trouvé
Un sentiment déjà presque oublié
Vouloir du bonheur simplement.

Les gens passaient a coté de moi
Sans me voir et sans voix
Je pensais ne plus exister
N’avoir plus rien a apporter…

Pourtant vous vous êtes arrêtés
Et avec vous, j’ai pu vivre et parler…

Je le cherchais depuis si longtemps
C’est avec vous que l’ai trouvé
Un sentiment déjà presque oublié
Connaître la joie simplement.

Et puis un jour je vous ai croisé
alors ma vie a changé.
La vie ne vous a pas appris les « a priori »
Vous avez compris tous mes sentiments.
C’est pour tout cela que je vous dis merci.

Merci Julie, Lena et Laura
Merci Kim, Jodie et Margaux
Merci a vous tous les enfants…

Je le cherchais depuis si longtemps
C’est avec vous que l’ai trouvé
Un sentiment déjà presque oublié
J’ai retrouvé la vie simplement.

Merci a vous tous les enfants…

Je le cherchais depuis si longtemps
C’est avec vous que l’ai trouvé
Un sentiment déjà presque oublié
Vous êtes ma vie, tout simplement…

  Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre [San Antonio]
MISTERWEBY


de l'amour à la haine il n'y a qu'un pas...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
3191 commentaires
Membre depuis
29 mai 2002
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 6 juin 2002 à 03:17 Citer     Aller en bas de page

pas un p'tit commentaire ?

  Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre [San Antonio]
Pitchounette


Vivre sans amour c'est vivre sans eau............ c'est impossible
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
571 commentaires
Membre depuis
9 mai 2002
Dernière connexion
18 octobre 2006
  Publié: 6 juin 2002 à 12:21 Citer     Aller en bas de page

Ha oui bravo bravo
Je le trouve magnifique ton poeme. Disons qu'il m'a accrocher jusqua la fin. Je le trouve formidable continue a ecrire comme ca j'ai bien aimer te lire

  Penser toujours positif dans la vie et ca vous m'enneras loin, c'est garantie.....
petit ange


L'imaginaire est toujours hanté par la vie ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
952 commentaires
Membre depuis
2 mai 2002
Dernière connexion
30 juin 2003
  Publié: 6 juin 2002 à 13:43 Citer     Aller en bas de page

cher monwebamoi,
contente de savoir que tous ses enfants ont rallumés la flamme éteinte qui était en toi

parfois un simple regard vos plus de milles mots
très beau poème,
ange matilda
-xxxx-

  Les larmes et le temps n'effacent pas tous les souvenirs on peut pleurer un océan mais il restera toujours des vagues de haine ...
MISTERWEBY


de l'amour à la haine il n'y a qu'un pas...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
3191 commentaires
Membre depuis
29 mai 2002
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 7 juin 2002 à 01:47 Citer     Aller en bas de page

merci a tous ceux qui m'ont laissé un commentaire...

le plus dur ce n'est pas d'écrire, c'est de se décider à laisser parler son coeur...

ceux qui ont aimé peuvent aller lire "l'enfant qui m'a sauvé"...

et n'hésiter pas à me commenter, ça fait toujours trés plaisir...

  Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre [San Antonio]
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
25 février 2013
  Publié: 10 nov 2002 à 05:25 Citer     Aller en bas de page

ton poème me fait penser à un livre que j'adore au " petit prince " d'Antoine de Saint-Exupéry

je citerai les paroles d'une chanson du spectacle du même nom

le renard : pour nos adieux, voici mon secret
on ne voit bien qu'avec le coeur
il faut comprendre, l'essentiel est invisible pour les yeux ...

le petit prince est aussi un hommage à l'enfance

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4024
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0254] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.