Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 335
Invisible : 0
Total : 338
· Barbamimi · Lucas · Jean-Louis
12981 membres inscrits

Montréal: 21 févr 04:33:28
Paris: 21 févr 10:33:28
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Et basta.... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
17205 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
20 février
  Publié: 23 jan à 15:58 Citer     Aller en bas de page

Je ne pensais pas que ce jour allait arriver comme ça. Qu'entre deux taffes de cigarettes un jour d'hiver pluvieux on me l'annoncerait là. "Elle ne reviendra pas".
La vie ne tourne jamais comme on l'avait prévu.

Elle et moi c'était à la vie à la mort. On a fait les 400 coups, taillé des costards à tous les gens de la boîte et tout Paris. J'aimais son coté enfantin, elle aimait ma folie. A corps perdu comme j'en ai l'habitude je créais ce cocon fusionnel dans lequel je m'épanouis tant. C'est ce que je veux garder d'elle après plusieurs années de batailles et de guerres. De minutes interminables à pleurer dans les chiottes parce qu'elle m'avait encore une fois envoyé un email incendiaire. Appuyer là ou ça fait mal parce que sur le moment le bien fou que cela procure de savoir qu'on peut encore troubler l'autre... Et toutes ces excuses laborieuses auprès de la manager parce que putain j'aurais pas du répondre à cet email. Se retenir de craquer dans le métro, dire pour la centième fois à son mec que ouais encore une fois ...

"Tu sais moi si tu pars je pars". Tu pars et je ne pars pas.

Quand j'aime une fois c'est pour toujours. cette fois ci j'avais mis de coté mes premières impressions et lui avais consacré un univers entier. C'était une de mes meilleures amies. Quand je reprends cet amour c'est pour toujours aussi.
Quitter quelqu'un j'avais déjà fait, mais cette fois ci j'allais quitter une collègue qui était mon environnement amical le plus proche. Et c'était sans retour, parce que ça doit être mon côté corse c'est soit tout soit rien.
J'en ai bavé mais vraiment. Elle aussi certainement car cette situation c'était humainement invivable. On se connaissait tellement à en virer à la perversité. J'ai dit stop un jour pour des tas de raisons qui n'ont plus d'importance.
Elle en avait pour moi, bien que je cachais souvent les sentiments sous des tas de prétextes. Qui aurait su faire le deuil quand on croise la personne tous les jours? Les gens me conseillaient mais y'avait rien à dire, je l'avais dans les tripes.

J'étais heureuse et soulagée l'instant d'après et en rentrant aussi ce soir. J'ai bu un verre et ironie du sort... je suis seule.

C'est fini et pourtant dans mon coeur j'ai ce pincement horrible et j'avoue j'ai envie de chialer. Ça a pris 3 ans et demi cette rupture. Notre amitié a duré plus que ça.

Souviens toi que quand j'aime une fois c'est pour toujours.
Et basta ...


  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Adamantine

Administratrice


Avatar : Aude Doiderose
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
381 poèmes Liste
11585 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 février
  Publié: 23 jan à 16:17 Citer     Aller en bas de page

Ouvre les yeux : les heures défilent, les matins et les jours aussi. J'ai toujours trouvé étrange que les grands bouleversements de nos vies n'impactent pas notre environnement et le quotidien des autres. C'est vrai quoi, la terre devrait avoir la correction de s'arrêter de tourner un moment hein ? Même pas.
Alors pleure un bon coup ça fait du bien, souris et attends demain, le jour se lèvera et ce sera juste... plus facile... et c'est déjà pas mal.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
172 poèmes Liste
8915 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 février
  Publié: 24 jan à 01:54 Citer     Aller en bas de page

C'est vrai ce que dit Adamantine : tu te lèves un matin et c'est différent

Merci à toi Bestiole

  ISABELLE
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
17205 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
20 février
  Publié: 24 jan à 03:29 Citer     Aller en bas de page

C'est déjà différent ce matin, je me sens plus légère

Merci les copines

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
3067 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
19 février
  Publié: 27 jan à 06:20 Citer     Aller en bas de page

C'est le trop-plein, c'est bien de l'évacuer.

  la vida son dos dias...vivelos !
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
371 poèmes Liste
19937 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 février
  Publié: 27 jan à 14:39 Citer     Aller en bas de page

Et tu as raison ...Basta cosi
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 132
Réponses: 5

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 929/12963

8.5%
 
 79 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 72 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.1%
 
 47 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.6%
 
 145 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

11.1%
 
 103 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.6%
 
 182 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.6%
 
 284 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0268] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.