Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 22
13156 membres inscrits

Montréal: 24 mai 23:42:34
Paris: 25 mai 05:42:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Faux bonheurs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 3 juil 2008 à 14:05
Modifié:  3 juil 2008 à 16:53 par Mariesarah
Citer     Aller en bas de page

Faux bonheurs



d'habitudes en dépendances
j’habite la maison des faux bonheurs
les fenêtres répètent
le dehors au-dedans

pareil à hier
semblable à demain
brume et amertume

pour jouer à déguiser le temps
je dessine
des portes ouvertes
un ciel tout d’azur vêtu qui plane
au-dessus d’une femme fantôme

j'arrive à toucher son âme triste
de mes yeux tristes

elle se tient debout
sous la pluie endormie

ombre de déraison !

elle trace les murs de son rêve
sur des feuilles mortes


Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
J'oséphine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
1839 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2007
Dernière connexion
17 juin 2019
  Publié: 3 juil 2008 à 15:08
Modifié:  3 juil 2008 à 15:10 par J'oséphine
Citer     Aller en bas de page

De tes mots tu dessines une grande lassitude, comme une incapacité à changer les choses, une fatalité...
Un très beau texte à nouveau ! J'aime beaucoup beaucoup (Juste une toute petite remarque... en mp)

Gros bisous

  Nul n'est une île...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 3 juil 2008 à 17:19 Citer     Aller en bas de page

mon amie Carole les mots se suivent et ne se ressembles pas

merci pour ces images mon amie
bisous ton lecteur
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 3 juil 2008 à 17:40 Citer     Aller en bas de page

Touchée en plein coeur !! Ta tristesse, ta lassitude et tes larmes, Carole, oui tes larmes on les voit...

d'habitudes en dépendances
j’habite la maison des faux bonheurs
les fenêtres répètent
le dehors au-dedans

pareil à hier
semblable à demain
brume et amertume

pour jouer à déguiser le temps
je dessine
des portes ouvertes
un ciel tout d’azur vêtu qui plane
au-dessus d’une femme fantôme

Chantalou

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3770 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
25 février
  Publié: 3 juil 2008 à 17:53 Citer     Aller en bas de page

Il y a beaucoup de beauté dans cette tristesse...

  Carpe diem...
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
23 mai
  Publié: 3 juil 2008 à 17:55 Citer     Aller en bas de page

Ma douce Mariesarah, un très beau poème plein de nostalgie et de souffrance résignée...je fais un gros bisou sur ton petit coeur pour qu'il retrouve sa joie de vivre.... Alex

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 3 juil 2008 à 20:57 Citer     Aller en bas de page

La belle beauté de ta plume assassine la tristesse découlant de ton texte ... ô ma poétesse !

Magnifiques sont tes couleurs.

Poétiquement, ton lecteur

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 8 juil 2008 à 17:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Carole, je comprends plus pourquoi tu t'es tourné vers ce style de poésie depuis que j'en lis. En peu de vers tu sais exprimes la douleur où autre et c'est de la magie. Bravo mon amie. Amitié. Nicole tendresse... ...

d'habitudes en dépendances
j’habite la maison des faux bonheurs
les fenêtres répètent
le dehors au-dedans

pareil à hier
semblable à demain
brume et amertume

pour jouer à déguiser le temps
je dessine
des portes ouvertes
un ciel tout d’azur vêtu qui plane
au-dessus d’une femme fantôme

j'arrive à toucher son âme triste
de mes yeux tristes

elle se tient debout
sous la pluie endormie

ombre de déraison !

elle trace les murs de son rêve
sur des feuilles mortes


Mariesarah

  Nicole chaput. *Okana *...
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 10 juil 2008 à 13:39 Citer     Aller en bas de page

Roseds,

Toujours et encore + tes passages et commentaires me sont précieux.

Mille bisous, Marie


Recré,

Il est facile de toucher une âme sensible... heureuse que ce poème ait fait son chemin jusqu'à toi.

Bise et rebise, Marie


JB,

Puisque nous avons déjà multo multo échangé sur ce texte, je suis honorée d'être parmi tes favoris. Merci humblement.

Toutes mes amitiés québécoises, Marie


James,

Les maux de l'âme humaine sont vastes James, il y a matière à écrire à satiété.

Merci de ta présence,

Amitiés, marie


Chantalou,

Mon amie tu as saisi.... de qui je parlais entre ces lignes.
Merci de suivre mon parcours pas toujours si simple....

Toute mon amitié, Marie


Naej,

Comme quoi même dans la douleur il en ressort de jolies choses, merci d'avoir compris.

Bise et rebise mon Lulu !!!

Marie


Alex,

Je prends tous tes bisous, j'en garde aussi pour les mauvais jours...

Merci ma petite fée, Marie


Hassan,

Voila mon but atteint Frantz, faire du laid quelquechose de beau. Merci d'être là.

Amitiés, Marie


Nicole,

Je suis plus à l'aise dans le libre. Merci d'avoir apprécié ce texte.

Je t'embrasse fort, Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2325
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

L'avenir de Okana et James... (Collectifs)
Auteur : okana
Seule (Tristes)
Auteur : okana
Pourquoi tant de « M » (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
Les abîmes de tes joues creuses (Autres)
Auteur : chryselephantine
Cette nuit avec toi (Amour)
Auteur : Daphn
Les mots, (mort) globine (Tristes)
Auteur : Lunastrelle
de l'amante à l'amant (Tristes)
Auteur : Alifa
Bonne fête ... Lucienne (Amour)
Auteur : Hassan
Si l'amour ... (Amour)
Auteur : vinini09
Achève l'oeuvre (Tristes)
Auteur : Lunabelle
L'attelage maudit (c&c) (Tristes)
Auteur : Léthée
Petite fleur (Amour)
Auteur : Aline
Mes parents (Amour)
Auteur : Lacase
La musique des Anges...(modifié) (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Alanguie (Tristes)
Auteur : Anchentria

 

 
Cette page a été générée en [0,1363] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.