Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 314
Invisible : 0
Total : 317
· ode3117 · samamuse · DeviousF
12989 membres inscrits

Montréal: 17 juil 02:11:15
Paris: 17 juil 08:11:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Racismes Hypocrites Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
6466 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 2 déc 2017 à 04:20
Modifié:  2 déc 2017 à 11:37 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page

Oui regard, c’est du SAMAMUSE, c’est un texte d’apparence chiante, ce n’est pas un texte qui peut se lire en diagonale, mais comme un texte disponible, à lire point par point de réflexions, sans ordre de progression.

Oui ? Acceptes-tu de lire ce texte fait d’inconforts, jusqu’au bout, et quinze jours plus tard, en étant sincère avec toi-même, oser te dire... je vais essayer de le relire.

Si tu écris en brouillon tes ressentis, ce texte te sera beaucoup plus comme étant une forme de cheminement, qu’une provocation sans intérêts consommables. et alors, les éléments de ce texte pourront être perçu comme des outils ou des comportements à créer ou comme des sensibilités individualisées, pour nos raisons d’être dans cette enveloppe qui évolue et qui peut être sources ou réceptacles d’inconforts, compris ou non.

La poésie se doit être une forme de voyage des pensées, un voyage fait de surprises, qui demande de faire vivre des étapes, en pauses, en restaurations trouvées dans des vécus ou des recherches de lectures dans d’autres textes, pour envisager les subtilités qui n’existent pas dans les courses aux temps comptés.

Certaines confrontations avec des circonstances ambigües, (tu as le BAC ? tu as déjà fait ça ? oui dans tes rituels, mais pas ici) des présences pleines d’insinuations, des obligations inévitables, qui manquent de reconnaissances, nous détournent des subtilités qui ne semblent pas être reconnues comme des formes de racismes.

Le racisme en général, n’est pas seulement, des attitudes de sélections aux apparences ethniques, mais aussi aux apparences de genres, et de non reconnaissances des présences dites inférieures, comme les femmes, comme les étrangers de langues, comme les écartés volontairement ou non des intégrations de vies, considérées comme les seules qui soient acceptables, hors des SDF, des handicapés, des homosexuels, des nécessiteux sans volontés de s’en sortir.

Pour les présences qui considéreront que ces allusions à d’autres formes ou effets de vivres ensembles, ne sont pas des formes de racismes dus à des non reconnaissances humanisées, je réponds, mets-toi à la place de certaines de ces victimes...

Prenons le temps d’aborder cette notion si étouffée du racisme quotidien en lieux...

1 – Familiaux, entre adultes ou par transmissions patriarcales de coutumes et d’interdits... (Certaines personnes perdent la vie sous les coups provenant de certains membres de la famille, ou par des suicides qui semblent être inexplicables. les prises de repas séparées, les préférences masculines pour les libertés de vies)

2 - De transports, en mixités (hommes prioritaires, femmes tripotées sans réactivités des voisins, de couleur de peau avec des allusions d’odeurs ou d’invasions de nos modes de vies, d’origines ethniques en étant chahuté, d’âges pour offrir des places assises, de communautarismes avec des propos bruyants dans des langues étrangères) ou de non accessibilités.

3 - De travail, par des octroies de pouvoir de sélections arbitraires de clans, de niveaux culturels, de compétences pas toujours justifiées, ou de non reconnaissances (hommes prioritaires, femmes provocantes ou trop souvent enceintes, de couleur de peau, pourquoi préférer les noirs ou les beurs, d’origines ethniques magrébin et de questions vestimentaires, d’âges avec des allusions de mises en retraites ou de toujours plein de douleurs, de communautarismes à cause des activités sportives ou religieuses)

4- De scolarisations, par des préjugés d’ouvertures d’esprits malgré les capacités à plusieurs langues, par des apparences vestimentaires de mode, de marques ou les possibilités d’achats parentaux par des brimades de non intégrations (par les protectionnismes des écoles privées, les instituts confessionnels, ou les cartes scolaires favorisant les privilégiés)

5 - De commerces, (le film de l’épicerie du marché noir pendant la guerre, les lieux de produits cachères, les sectarismes du bio des sans produits animaliers, les débits de boissons sans femmes, etc.)

6 - De médias, télévisés, de radios, de presses écrites. (Par des évocations de termes connotations d’insinuations, d’allusions à des rappelles pas justifiées, de tournures faites de sous entendus, de mises en communications de comparatifs "polémiqueurs", et d’acouphènes en appellations génériques à la voltaire)

7 - De politiques, les postes sécurisés que pour des hommes malgré les listes H-F-H-F, les bâtons masculins, dans les roues pour les mandats féminins, les prises de paroles sélectives)

8 - De religions, (les prêtrises catholiques pour les femmes, les non mixités dans les alignements musulmans pour les prières)

9 - De non acceptations subtiles, les mises en doutes des formulations féminines pour valoriser les points de vue masculins, les attributions de prises de paroles plus rapides pour les blancs, les femmes et les personnes de couleurs semblant souvent invisibles.

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 2 déc 2017 à 06:29 Citer     Aller en bas de page

Salutation samamuse

À ta première question
Acceptes-tu de lire ce texte fait d’inconforts, jusqu’au bout
La réponse semble évidente pour moi, puisque j'en laisse une trace.
Te dire si se reviendrai plus tard pour le relire c'est probable.
Le texte est volumineux et copieusement détaillé avec des richesses propres à son auteur.

Racismes Hypocrites.
C'est un grand sujet qui est traité ici, par un défenseur enthousiaste
Peut-être la mise en place des structures présente dans une future édition, serait plus apte à faire valoir avec plus de force la valeur de ce travail.

Pour l'ensemble du texte, je n'ai pas de réponse à toutes ces questions, sortant de mon cadre d'expression poétique. Mais, je salue la démarche vivace de la plume révélatrice des travers de notre société.


Avec toute ma reconnaissance poétique.




PA…

 
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
6466 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 2 déc 2017 à 09:07 Citer     Aller en bas de page

c'est une réactivité à ces nombreuses agressions des parties visibles de l'iceberg des agressions (verbales- physiques- de sous entendus- ou de non reconnaissances de comportements) ou des inconforts (du à des précedents entremélés) des vivres ensembles.

les médias exploitent en ces moments des polémiques (sans attendre les verifications de réalités par des preuves) qui attisent des désirs de vengences, par rapports aux abus de pouvoirs que jusqu'ici les médias taisaient.

l'important ce n'est pas d'avoir des réponses systématiques... c'est de permettre d'entrevoir autres choses que ce que les quotidiennetées essaient de mettre dans les brouillards des situations des non concernés.

c'est ce qu'ésope et la fontaine ont essayés de nous proposer dans leurs textes pour que nous nous disions...oui c'est peut-être vrai après tout...ou... vue sous cette perception...je crois que je peux faire l'effort de percevoir ces intollerances.

merci PA et CINDY.

 
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
620 poèmes Liste
3491 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 4 déc 2017 à 10:20 Citer     Aller en bas de page

, puis

 
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
6466 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 5 déc 2017 à 02:53 Citer     Aller en bas de page

merci ODIN


 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 351
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0313] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.