Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 596
Invisible : 0
Total : 596
13154 membres inscrits

Montréal: 1er avr 23:36:05
Paris: 2 avr 05:36:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères (mai 2014) : "Au crépuscule d'un monde" :: Tout ce qui est abandonné Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 6 mai 2014 à 07:50 Citer     Aller en bas de page

Tout ce qui est abandonné se recouvre d’art.

Nous faisons notre chemin, d’un pas méthodique, dans cet immeuble abandonné de Saint-Henri. Les murs jouent de couleurs entre les noms. Preuves de passage sur les grottes d’un nouveau monde. Je prends le temps de regarder mes mains tachées d’une pluie de petits points colorés. Au milieu de la pièce un rai de lumière illumine une fresque que personne n’osera toucher.

Quelque part résonne l’écho d’un cliquetis d’aérosol.
Quelques lignes tracées.

Soudain, le silence.

Enfin, seul. Enfin, abandonné. Enfin, libre.

Tout ceci s’effondrera.
Tous ces efforts fournis à laisser des indices de son existence, à se battre contre la laideur et l’indifférence.
Permets-moi de m’insurger en disant que je ne t’aime pas. Je sais que tu m’attends, et je VAIS me battre contre toi. Je vis et je préserve. Que mon canevas tienne le coup jusqu’à ce que je te trouve au relais.

Je me souviens de ce qu’il faut dire.
J’écris pour demain.
Un monde. Un dernier sursaut. Que les dernières pulsations comptent avant que la thermodynamique s’en mêle.

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 6 mai 2014 à 09:28 Citer     Aller en bas de page

impressionné par la force suggestive, tout en profondeur, de vos mots, des cris de douleur qui décryptent tant de maux.

Tout ce qui est abandonné se recouvre d’art.... Quelque part résonne l’écho d’un cliquetis d’aérosol. Quelques lignes tracées....
Tous ces efforts fournis à laisser des indices de son existence, à se battre contre la laideur et l’indifférence.

Et le Temps qui inexorablement érode la vie et la matière... Je sais que tu m’attends, et je VAIS me battre contre toi. Je vis et je préserve. J'écris pour demain. Un dernier sursaut. Que les dernières pulsations comptent avant que la thermodynamique s’en mêle.

Merci du partage cher MonCielestCrypté.
Bien à vous.
Amicalement.
actuaire


  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16142 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 6 mai 2014 à 11:03 Citer     Aller en bas de page

une très belle poésie
une image forte

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14984 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 6 mai 2014 à 16:14 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir MonCielEstCrypté,

Une très belle poésie sur l'art qui au fil du temps, des siècles finit par s'effriter...
Beaucoup d'émotions qui défilent en ce poème que j'ai aimé lire!



Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5307 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 11 mai 2014 à 05:04 Citer     Aller en bas de page

Je n'y peut rien j'ai lu.... J'ai lu ces murs anciens révélant morceaux d'hier, des mondes oubliés, des boîtes de fer blanc. Pour peu qu'on la regarde et qu'on l'écoute la maçonnerie soupire et transpire de ce que fut hier. Puis j'ai vu en miroir au détour des lézardes comme un homme qui doute. J'ai vu et j'ai aimé ces murs, ces âmes crus offrir leurs fêlures.
Merci pour le voyage

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
3949 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 3 juil 2014 à 03:46
Modifié:  3 juil 2014 à 03:47 par ballandine
Citer     Aller en bas de page




Grandiose dans sa mise en scène
Génial dans son scenario..

Une phrase introductive de grande portée pour la poésie au coeur des villes...

"Tout ce qui est abandonné se recouvre d’art." ....Fascinant !"

Vrai ! Une "écriture pour Demain" !

On reste tremblant, émoussé de tout , écrasé par ce silence de la vie qui n'exalte plus ou si mal les profondeurs de l'âme humaine...

Chapeau, Poète !


  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 841
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Le soleil chauffe et brûle (Autres)
Auteur : Rousselaure
Dernier souffle (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase

 

 
Cette page a été générée en [0,0763] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.