Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 17
· Emile-André
Équipe de gestion
· Maschoune · In Poésie
13050 membres inscrits

Montréal: 10 déc 02:24:16
Paris: 10 déc 08:24:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Une journée dans ma peau Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 20 févr à 12:13
Modifié:  20 févr à 14:19 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Commencer la journée par une boisson, discussion avec l'équipe, mise au point des derniers détails et accompagnements. Voir son planning changé dès le petit matin, se rendre compte de ce que l'on a oublié la veille, réparer, rectifier, rassurer, avoir peur d'oublier et finalement faire une liste en milieu de matinée.

Ne pas s'énerver et accueillir avec le sourire les imprévus, les soucis de tous, les informations de dernières minutes et les petits soucis matériels. Faire des prévisions, des plannings sur un mois, des projets... Les regarder avec satisfaction puis d'un coup de téléphone devoir tout rechanger, annuler, modifier, espacer, prioriser.
De faire ce qui a été créé pour libérer ce qui doit être et ce qui sera. Faire ce qu"il faut tout en permettant à chacun de garder son sourire sous sa plus belle forme : la spontanéité. Ne pas emprisonner, ne pas s'emprisonner. Ne pas se laisser bouffer pour ne pas bouffer à son tour. Garder sa Foi en l'être humain, en l'avenir, en demain.

Apprendre à jongler, être une équilibriste, tomber et se rattraper de justesse, rattraper les autres, se faire aider, apprendre à dire oui, à autoriser le possessif à venir au sein de sa vie, ne plus avoir de rythme, passer du rire au larme... être une personne de confiance, avoir confiance, créer un sentiment de liberté qui ne prive pas chacun de sa propre liberté, respecter les croyances, les régimes, les modes de vie, garder le sien, maintenir le cap, amener son bateau au port tous les soirs pour ne pas quitter un navire en détresse.
Voir apparaitre le soleil au milieu des nuages, savoir sourire d'un rien, faire attention aux plus infimes changements, se savoir libre de pouvoir être vraie au milieu de l'appartement, être responsable mais pas que... Etre soi.

Tout plein de métaphores, un programme chargé qui ne fait que bouger et pourtant reste fixe. Etre responsable c'est être à la fois : femme, justice, mère, père, punition, réprimande, bonheur, Dieu, amour, paix, colère, rire, larmes, sourire, bonté, bienveillance, bordures, barrières, protection mais surtout être avec ce que l'on amène, ce qu'on apprend... Bref c'est être soi et plus encore.

Rajouter de la valeur à l'inaction, être immobile ne veut pas dire inutile. Savoir insuffler du souffle dans une action, un sens, un but dans un journée, dans un moment difficile sans forcément y voir la grâce de Dieu, se dire que parfois, le chemin qui est écrit n'est pas tout droit et qu'après tout...
La vie n'est pas un long fleuve tranquille.

Puis aller se coucher en regardant la liste des choses à faire ou douze mille trucs sont barrés mais quatre mille se sont rajoutés... Perdre un peu espoir puis finalement se rappeler et aller se coucher en ne gardant que ça, ce moment suspendu. Il ne s'agit pas d'un travail, ni d'un sacerdoce. Il s'agit d'une manière de vivre, de travailler, de voir des couleurs là ou d'autres voient du terne...
Voir le positif au final, ne fait pas oublier les soucis mais cela permet de se coucher avec le sourire et de se lever avec l'envie...

De tout recommencer.

  ZZ
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7282 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 4 mars à 03:08 Citer     Aller en bas de page

est-ce la contribution que peut savent voir...
j'ai des textes sur ces vécus des deux cotés.
hélas il faudrait une sensibilisation.
brosses bises.

 
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 5 mars à 09:30 Citer     Aller en bas de page

samamuse,

Une sensibilisation ou bien une nouvelle explication de ce qu'est une vie ?
En vivant dans le monde des personnes avec un handicap, on découvre beaucoup sur la manière d'être avec... C'est un sujet qui ne se tait jamais !

Ossette

  ZZ
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7282 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 19 mars à 10:19 Citer     Aller en bas de page

surtout que des présence qui s'estiment ne pas âtre handicapées, ignorent que leur handicap pour elles invisible, c'est de ne pas être en mesure de prendre du temps, pour découvrir certaines richesses qui leur semblent être cachées.
1 - j'ai découvert cela avec un aveugle qui me guidait en voiture sur une route sauvegardée en braille, et qui me modérait dans mes exubérances.
2 - j'ai découvert cela avec un autiste de 11 ans qui en a maintenant 36, dont l'handicap était de ne pas être reconnu, lent dans ses perceptions, et ses réactivités, ne sachant pas nous lire. (il est vrai que pour certains d'entre eux, ils se sont tellement mis en état d'exiles, ou de frustrations, que nous n'acceptons plus de les rejoindre, les cheminements semblent interminables)
3 - j'ai découvert cela avec des trisomiques 21, qui percevaient bien nos inconforts, et qu'en prenant le temps de les connaître, ces particularités je ne les voyaient plus.
4 - accepter les pertes (par des connexions qui ne font plus leurs fonctions) de mémoires ou de communications, il m'a fallu entrevoir différemment, leurs demandes devenant des acouphènes, parce que ces gênes sont du à des oublies de notre part de leurs défaillances.
les autres exemples sont tellement nombreux.

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
4817 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
28 novembre
  Publié: 3 mai à 15:55
Modifié:  3 mai à 16:40 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Je me reconnais dans ces journées...

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Ossette


Blob Blob
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
1284 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 8 nov à 16:31 Citer     Aller en bas de page

  ZZ
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 427
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0388] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.