Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 677
Invisible : 0
Total : 681
· Daniel · monthery · Terrafox · pftprive
13137 membres inscrits

Montréal: 7 avr 02:14:00
Paris: 7 avr 08:14:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mon arrière grammaire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 31 oct 2009 à 04:05 Citer     Aller en bas de page

Que veux-tu,
C’est plus fort que moi.
Aux grands boulevards de celui qui passe,
Je prends mon temps
Et ne suis pas les modes…

Tout a commencé avec l’un. Père hâtif austère.
Puis un autre. Moi : petit indic à tifs.
Là, dans mon passé antérieur,
Y’en a des qu’on posés avec auxiliaires.
Ouais, y’en a des !
Mais c’est si loin tout ça …

Moi, j’aime ce qui est simple.
Présent, passé, futur.
Et même si ton passé postérieur était imparfait
Son souvenir est bien présent et Dieu que c’est bon !
Tu vois, malgré tout, malgré moi
Je ne sais qu’aimer le présent.

Celui de demain
Qui fait que je vais t’aimer.
Celui d’hier
Qui m’assure que depuis mille ans je t’aime.

Je n’y peux rien et c’est plus fort que moi.
Aux grands boulevards de celui qui passe,
Je prends mon temps
Et ne suis pas les modes…

Et il passe, simple ou composé.
Hier, aujourd'hui, demain…
A temps pleins, conjugués et reçus,
Comme autant de présents.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Eylork Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a des jours avec et des jours sang.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
3849 commentaires
Membre depuis
24 juin 2007
Dernière connexion
28 avril 2018
  Publié: 31 oct 2009 à 04:54 Citer     Aller en bas de page

j'ai beaucoup aimé ce jeu, avec les mots, avec le temps, avec la ponctuation.

merci pour ce partage.

  Aller au superflu pour couper court à l'essentiel.
Rêveuse de Bulle


Enfant des nuits noires.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
1617 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2006
Dernière connexion
12 novembre 2012
  Publié: 31 oct 2009 à 06:30 Citer     Aller en bas de page

Subtile déclaration d'amour au présent.
J'aime la tournure que prends la grand-mère avec ta plume ^^

Je me retrouve à sourire seule devant mon pc


Yaël

  Ne contemple pas le sac pesant sur tes épaules, et fonce vers le chemin qu'il te reste à parcourir...
J'oséphine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
1839 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2007
Dernière connexion
17 juin 2019
  Publié: 31 oct 2009 à 08:21 Citer     Aller en bas de page


La grammaire c'est l'ensemble des règles du langues-gage.
Je crois avoir quelques lacunes en la matière...
Tu me livres ton manuel ?

On conjugue à nouveau nos temps et ratures
Pour désapprendre nos maux communs ?
En écartant, ne temps fais pas,
Les mots de liaison dangeureuse...

Quand accepteras-tu enfin cette relation textuelle *
Que je te réclame accords et à crise passion ?
Je sais Ô combien que tu aimes prendre le temps
Mais, là, ça devient le supplice de Tantale...


Textes joliment tempétueux pour qui a envie de lire entre les lignes...



(* Souvenirs... Excellents souvenirs... )


  Nul n'est une île...
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 31 oct 2009 à 12:25
Modifié:  20 nov 2011 à 08:55 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Eylork
Merci d'avoir pris le temps du commentaire et ainsi prolongé mon plaisir du jeu.

Rêveuse de bulles
l'amour quelquefois oppressant, au présent devrait toujours se conjuguer . Merci pour ton beau sourire.

Roseds
Madame Tantale est un fourbe
Qui nous faisait languir tous deux.
Écoutez. Là,
Le vent du nord ouvre votre fenêtre
et le zéphyr m'apporte.

Bisous à vous trois

L'oncle



  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16125 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
15 mars
  Publié: 2 nov 2009 à 01:16 Citer     Aller en bas de page

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 18 nov 2009 à 16:20
Modifié:  20 nov 2011 à 08:55 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Guido

Merci pour tes encouragements

L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
989 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 16 août 2019 à 02:33
Modifié:  16 août 2019 à 02:36 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Hervé,
Dans mon Sud, les gens prononcent "grammaire" comme "grand-mère". Ils expliquent que c'est logique puisque "g-r-a-m" suivi d'une consonne se prononce comme "grand".
Ton poème m'a donc d'abord fait sourire ...
Et pour la sensibilité et le jonglage avec les mots : respect !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5331 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 16 août 2019 à 07:58 Citer     Aller en bas de page

Merci Hélène pour ta lecture et ton commentaire.
Je ne sais pas grand chose du sud mais... leur logique me plait bien
C'est en prenant conscience qu'en français le présent pouvait exprimer aussi bien le passé et le futur qu'est né ce petit texte.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1848
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0436] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.