Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 31
13123 membres inscrits

Montréal: 17 juin 05:13:03
Paris: 17 juin 11:13:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: La poésie c'est par cœur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4224 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 22 nov 2018 à 17:31
Modifié:  23 nov 2018 à 04:29 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

C'est venu comme ça, sans prévenir... il y a une semaine.

Comme souvent, j'ai pris un livre de poésie au hasard dans ma bibliothèque richement fournie dans ce domaine (et ploum, Les Fleurs du Mal... tiens ça faisait longtemps), une page ouverte, au hasard encore "La mort des amants", "Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères..."

Je me délectais de la lecture de ce sonnet décasyllabique. Et je recommençais, recommençais... je l'ai appris par cœur.

Cela m'a donné envie d'en apprendre d'autres car je sentais que cela me faisait du bien.

Puis ce fut le tour de Villon, "La Ballade des dames du temps jadis", "Dictes moi ou, n'en quel pays..." mais là, ce n'était pas au hasard. Je voulais mâcher du vieux français, dire et redire rouène, triphtonguer beaulté, rrrouler les r. Quelle jouissance !

Ensuite, retour à Baudelaire, avec l'envoi des Fleurs du Mal "Au lecteur", "La sottise, l'erreur, le péché, la lésine...". Ce n'était pas un hasard non plus. C'est un de mes préférés.

Je vais continuer... Ah ! Bonjour Monsieur Reverdy. Tiens tiens ! Convoitise "Si tu vas sur la terre où rien n'est dépoli..." Pas de hasard ici non plus. Je viens de l'acheter et c'est sur ce premier poème que mes yeux se sont posés.

J'ai du pain sur la planche pour quelques années. Pourvu que mon neurone tienne le coup !
 
 

  La vie commence à chaque instant.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
11033 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 23 nov 2018 à 01:11
Modifié:  23 nov 2018 à 01:12 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Hmmm JB... ton neurone (si tant est que tu n'en aies qu'un ... ça reste à prouver ) doit être suffisamment endurant et entraîné pour résister à n'importe quelle bibliothèque !

Bon ... on est d'accord que je ne parle ni de la rose ni de la verte hein !? ... ni d'Ikéa

Je t'embrasse

  ISABELLE
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4224 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 23 nov 2018 à 04:26 Citer     Aller en bas de page

Ah ! Tu me fais trop rire belle Isabelle.

Ikea... pas assez solide pour héberger mes mètres de poèmes en livrée de papier.

Bisous légers

JB

  La vie commence à chaque instant.
RiagalenArtem


Le meilleur est toujours dans une seule minute - Gorki -
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
3231 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
8 juin
  Publié: 23 nov 2018 à 12:46 Citer     Aller en bas de page

Reste le parquet...et des colonnes de bouquins...c'est de l'art abstrait : -)...
Allez, bonnes lectures, JB...rien que l'odeur du papier...je suis addict...
Riaga (pas sage du tout )....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4224 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 23 nov 2018 à 12:53 Citer     Aller en bas de page

Salut vespéral Ô Riaga !

La tablette de lecture no pasará.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
733 poèmes Liste
21715 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 23 nov 2018 à 13:58 Citer     Aller en bas de page

Lorsque j'étais enfant, sur le chemin de l'école, mon père et moi nous apprenions des poèmes par coeur (pas ceux que la maîtresse demandait). J'apprenais facilement mais j'oubliais vite. Pour mon père c'était plus dur mais il les savait pour toujours.
Apprendre un poème par coeur c'est meubler son esprit luxueusement.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4224 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 23 nov 2018 à 14:11 Citer     Aller en bas de page

J'adore ce que tu dis.
En fait je t'adore.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4177 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 23 nov 2018 à 16:36 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

Tu me fais soudainement penser à Pierre Reverdy. Il existe une anthologie aux éditions de la Différence, collection Orphée. Qu'en penses-tu ?
Cette maison d'édition a disparu en 2017; j'ignore qui a pu reprendre les droits, le catalogue et le stock d'ouvrages disponibles. Mon libraire trouvera sûrement.
Pour évoquer un autre auteur, connais-tu Wystan Hugh Auden ?

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8176 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 24 nov 2018 à 07:00 Citer     Aller en bas de page

je n'ai jamais compris, pourquoi il fallait apprendre par cœur, des formulations sans explications.
j'ai découvert les offrandes de la colombe et la fourmi, de la cigale et la fourmi, du lièvre et la tortue, etc. que lorsque je me suis mis à écrire à mon tour. je n'aime pas Victor Hugo (que j'ai lu, relu, et essayé de comprendre dans de très nombreux recueils), ni Baudelaire (dont je n'arrive pas à saisir les nuances de voyages très limités), ni un certain nombre de collections jugées essentielles (que j'ai aussi dans mes nombreux rayonnages, desquelles je n'éprouve toujours pas de plaisirs, à relire pour meubler mes disponibilités).
je considère ces apprentissages, comme les conditionnements des textes de certaines chansons, ce que je n'arrive pas non plus à faire. par contre j'ai une mémoire importante pour certaines histoires, qui demandent à être adaptées aux circonstances des moments, et des perceptions plus ou moins médiatisées qui font vivre les mêmes formes de mémorisations, mais celles-là sont pleines de libertés, et évoluent avec le temps.
à travers les textes qui sont offerts sur LPDP, je dois constater les extraordinaires richesses, que je n'envie pas, préférant les subtilités que les vécus, emmagasinent dans des non dits, ce qui m'a été les bases de ma vie de designer, et qui ne sont plus enseigné dans le primaire, faisant de ceux qui continue des handicapés. un "bac" pour quoi faire ?
oh blasphème ! il faut sauvegarder une certaine culture. auront nous des bibliothèques de SMS ?

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4224 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 24 nov 2018 à 07:21
Modifié:  24 nov 2018 à 07:25 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

@ Jean-Louis et samamuse, merci de vos commentaires.

@ Jean-Louis, ce recueil, qui est une anthologie (assez restrictive je dois dire) est quand même bien. Je ne vais pas lésiné... D'ailleurs je l'ai et pour tout dire le dos est bien décollé d'avoir été assez fréquenté.

Auden, j'aime moyen, je le trouve trop descriptif à mon goût. Je sais que les Anglais adorent ça. Moi, bof.
D'ailleurs, j'ai du mal avec la poésie étrangère, en général. La poésie étrangère, à moins de maîtriser suffisamment la langue, est une traduction. Et plus qu'ailleurs le dicton italien "Traduttore traditore" (en quelque sorte : Traduire c'est trahir) prend tout son sens. Plus que le poète, c'est le traducteur que tu lis. Michel Volkovitch, pour le Grec, est un immense traducteur, dont j'admire l'art de traduire la prose, avec une finesse, une compréhension totale de l'âme grecque. Mais ses traductions de poésie... eh bien, c'est du Volkovitch, et Ristsos, Seferis et autres s'en trouvent un peu... diminués. Hélas.

Je maîtrise l'Italien, et malgré tout ai du mal à traduire mes propres textes d'une langue à l'autre, ou vice versa.
Par ailleurs, j'ai toujours tenu que traduire la poésie est chose impossible.
Il faut la lire dans la langue. Je le peux en Italien, en Grec, un peu en Allemand, encore moins en Anglais qui est une langue très idiomatique.

Bref, ce que j'ai compris, et surtout senti, d'Auden, en Anglais, ne m'a pas passionné.

Ai-je répondu à tes questions ?

@ samamuse, ah ben voilà une idée qu'elle est bonne. Je vais apprendre les SMS...
Je respecte éminemment ton avis, mais merci, je vais continuer à apprendre des poèmes.
Et pour être franc, j'illustre mon propos de cette citation :

Citation de Aude Doiderose
Apprendre un poème par cœur c'est meubler son esprit luxueusement.



Et j'aime ce luxe-là !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4177 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 24 nov 2018 à 13:01 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Jean-Baptiste,
Merci pour tes conseils éclairés. Tu réponds parfaitement à mes questions et prends le temps de détailler ton avis. Je vais acquérir l'anthologie de Pierre Reverdy et me risquer à découvrir Auden (Poésies choisies chez Gallimard) malgré tes réserves.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8176 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 25 nov 2018 à 04:00 Citer     Aller en bas de page

merci JB je me suis senti être un gilet jaune. ces victimes d'inconforts qui ne savent plus comment les formuler.
quel est l'intérêt d'apprendre par cœur de si jolis textes.
oui ? les tables d'additions ? les tables de multiplications ?
ces anciennes colonies ou protectorats doivent ne pas oublier que leurs ancêtres étaient des gaulois.
j'admire les richesses dont tu nous fais profiter.
moi je ne suis qu'une nullité, à ne mémoriser que des vécus. qui ne semble pas intéresser les cultures de lettrés.
merci JB continue à nous sensibiliser à ces richesses.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4224 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 25 nov 2018 à 04:52 Citer     Aller en bas de page

L'intérêt, m'interroges-tu !?

Mais le plus grand, celui à la fois de l'amour de la poésie, qui m'est aussi nécessaire que le souffle, et la gratuité de la chose, qui n'a d'utilité que pour moi car personne dans mon entourage ne me demande de réciter quoi que ce soit. Enfin, si tu me relis, j'ai précisé que ça me fait du bien. Donc, ça intéresse au premier chef... ma personne.

Mais n'admires-tu pas un Tesson, un Arditi, un Lucchini, qui au détour d'une interview, pour illustrer leur pensée, citent Nerval, Corbusier ou Rabelais aussi facilement que tu boulotes une cacahuète ?

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
209 poèmes Liste
3922 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
9 juin
  Publié: 25 nov 2018 à 15:05 Citer     Aller en bas de page

Dans "par cœur" il y a ... cœur
et je comprends que la beauté de ces mots vibrants d'émotion nourrissent le tien.

On ne retient que ce (ou ceux...) qu'on aime.

Sans compter que lorsqu'on ne possède qu'un neurone, il est bon de l'entretenir.
Rien de tel que cet exercice de mémoire pour cela



Myo

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4224 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 25 nov 2018 à 15:20 Citer     Aller en bas de page

@ Myo, merci. Tu es adorable.

Eh oui ! Excellent pour entretenir le cerveau.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17625 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 28 nov 2018 à 05:42 Citer     Aller en bas de page

J'aime aussi retenir certains vers parfois.
Le souci c'est que du coup on peut avoir du mal à en sortir : c'est comme une caparace en fait... on s'y sent tellement bien qu'on ne veut plus en sortir ?

Cela dit vivre dans ton esprit ce doit être un paradis mon JB

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4224 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 28 nov 2018 à 05:59 Citer     Aller en bas de page

@ Bestiole, merci. Toi aussi tu vis dans mon esprit. Je te l'ai dit un jour sur un vieux pont de bois dans mon Alsace perdue. La distance ne fait rien à l'affaire. Ça reste vrai.

Dans mon esprit, il y a la poésie, toujours. Et il est vrai qu'elle est pour moi les prémices du paradis... auquel je ne crois pas au ciel, mais qui a droit de cité dans la vie présente, et que j'ai décidé de choyer au quotidien.

Merci ma chère Vinie de le rappeler, à ta façon.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8176 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 3 déc 2018 à 04:06 Citer     Aller en bas de page

oui nous avons nos centres de mémorisations. sur mes 7000 textes, je n'arrive pas à en mémoriser ne serait-ce qu'un, mais je garde en mémoires actives tous mes textes (depuis le 0001-00)dans leurs motivations et finalités qui les ont fait naître.
il fut une époque où c'était la nécessité de survit des traces laissées, qu'elles soient écrites ou orales. tous comme les chanteurs, je vous suis reconnaissant de vos sauvegardes à entendre.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4224 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 5 jan à 09:55 Citer     Aller en bas de page

À partir de la semaine prochaine je vais aller dans un EHPAD enseigner l'apprentissage de la poésie aux anciens.

Tu pourrais te joindre à nous...

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 355
Réponses: 18

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 996/13120

8.5%
 
 85 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.5%
 
 75 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

16.1%
 
 160 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.7%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.8%
 
 108 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 192 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31%
 
 309 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0660] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.