Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 372
Invisible : 0
Total : 373
· Hemsy225
13162 membres inscrits

Montréal: 27 mai 08:49:47
Paris: 27 mai 14:49:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: La petite maison dans la prairie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sans Nom

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
235 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
25 avril 2013
  Publié: 6 nov 2009 à 14:54 Citer     Aller en bas de page



La maison qui m’a vue naître en Normandie
Est nichée dans la verdure et les fleurs
Des herbages où broutent des vaches ravies
A l’orée d’une forêt où quelquefois j’eus peur

Je me souviens d’un puits profond et de son seau
Au beau milieu de cette grande cour herbue
Où il nous faut chaque jour aller puiser l’eau
Et où se pencher est absolument défendu

Un poulailler est à côté quelque peu délabré
Où poules, coqs, canards et compagnie
Se retrouvent sur leurs perchoirs, agglutinés
Pour se réchauffer quand est tombée la nuit

Une étable qui sent bon la paille fraîche
Où les deux vaches, Bellotte et Fleurette
Viennent se réfugier et se nourrir à la crèche
En attendant patiemment l’heure de la traite

Deux cochons se trémoussent dans la gadoue
En grognant avec un plaisir plus que certain
Je me suis déjà jointe à eux, je l’avoue
Ce qui me valut belle fessée et bon bain

Au beau milieu de toute cette ménagerie
Je suis la plus heureuse des petites filles
Je me souviens de cette maison dans la prairie
Où je vivais entourée de toute ma famille

J’y suis retournée il y a de ça quelque temps
La nostalgie de l’enfance y poussant mes pas
J’ai reconnu la maison et le puits et pourtant
Je n’y ai pas retrouvé le charme d’autrefois




 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16128 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 7 nov 2009 à 05:51 Citer     Aller en bas de page

Nous avons tous rêvé à une petite maison dans la prairie.

Celles et ceux qui soutiennent le contraire sont des menteurs

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Naig


On est tous égaux devant la douleur..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2561 commentaires
Membre depuis
23 août 2006
Dernière connexion
28 mars 2013
  Publié: 7 nov 2009 à 06:11 Citer     Aller en bas de page

J'aime bien quand tu écris tes souvenirs de maisons c'est jolie

Amitiés.

  En route vers Miaou Land... le courage c'est savoir dire stop a certains moments de sa vie... la lacheté ce n'est pas renoncer, simplement laisser faire. une prise de décision est toujours une forme de courage...
Sans Nom

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
235 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
25 avril 2013
  Publié: 13 nov 2009 à 07:46 Citer     Aller en bas de page

Merci de votre passage et d'être entrés pour la visite!

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 811
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0283] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.