Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 312
Invisible : 0
Total : 316
· jean yves · ALPETE LION DE AUDE · DeviousF
Équipe de gestion
· Bestiole
12991 membres inscrits

Montréal: 20 juil 06:46:35
Paris: 20 juil 12:46:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Le loup et le chien Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
258 poèmes Liste
4354 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 31 mars à 09:40
Modifié:  31 mars à 10:40 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Le loup et le chien

C’était une nuit de lune pleine, avec un ciel magnifique comme les hautes-Provence savent nous les offrir.
Ce soir-là, le marchand de sable m’avait oublié. Enroulé dans mon duvet, je rêvais en contemplant les milliards d’étoiles et la lune qui par sa clarté créait de jolies ombres mouvantes.

Au loin, un loup hurla, la faune nocturne du Mercantour se battait pour sa survie.

En réponse, un chien s’était mis aussi à aboyer. En souriant, je m’étais dit – tient ils dialoguent ces deux-là ! – aussitôt, mon imagination fit la traduction :

- Le loup - je suis famélique, c’est difficile de trouver des proies, mais je suis libre !
- Le chien - J’ai le ventre plein, mais je suis à la chaîne et je suis soumis !
- Le loup – Tu es devenu l’ami de l’homme et il t’enchaîne…
- Le chien – Peut-être, mais toi tu as peur de lui, tu le fuis, il te chasse…
- Le loup – oui mais, je préfère la mort que d’abandonner ma liberté !

La diversité des canidés… Mais qu’en est-il de la diversité dans la famille humaine ?

Dans notre société matérialiste à la consommation effrénée sans aucun doute nous sommes nombreux à être « chien » ! Seule une période exceptionnelle me permettrait de savoir si je pourrais devenir « loup »… !!!

Quelque part, je suis heureux de n’avoir pas eu à affronter ce type de situation, je pense que beaucoup d’émigrés, qui ont quitté leur pays dans de terribles conditions sont des loups et bienvenue à eux.

  YD
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
3423 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 31 mars à 14:13 Citer     Aller en bas de page

Nous sommes pour beaucoup des chiens-loups. Le métissage est pour la plupart du temps le gagnant dans la société actuelle dans laquelle nous sur-vivons avec un pied en dedans et l’autre en dehors...une belle réflexion qui gagnerait à être approfondis

Le débat est ouvert

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
2920 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 31 mars à 16:47 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvon
Un excellent texte très évocateur du prix de la liberté...
"À vous la vie de chien, à moi la mort du loup" dit une vieille maxime..
Merci à toi

Jiçé

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
6483 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 1er avr à 03:46 Citer     Aller en bas de page

bonjour à vous 3, bon dimanche, bonnes pâques, et d'agréables canulars d'un jour en ce jour des poissons d'avril.
une belle réflexion qui gagnerait à être approfondis de BRUNE COLOMBE, ma MUSE est en train de me titiller, le loup et le chien ont bien le droit de se permettre des évasions pour rêver ?
au cours d'une promenade, virtuelle en camarades, loup montra des merveilles, à chien en plein éveil. chien osa de son côté, montrer d'autres apprivoisés. la nature dite sauvage, et les humains dommages, en pensées les ont suivis, cette aparté est fini.
veuillez excuser MUSE, elle ne sait pas ce taire, surtout dans les commentaires.

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
3378 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 1er avr à 04:34
Modifié:  1er avr à 04:37 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Un texte étonnant !

Nous sommes "chiens" (je parle uniquement pour moi, sans connaître la situation des autres, bien sûr) ; un peu loup, un peu chien ; avec toujours une espèce de sécurité liée à notre appartenance au pays natal...

Il n'en va pas de même pour tout le monde, avec des personnes obligées de revêtir la nature de loup, avec un sentiment de liberté qui fait certainement oublier le ventre vide (on l'espère).

Pourrions-nous devenir loup ?
Peut-être le temps d'une nuit, jusqu'au petit matin...

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
258 poèmes Liste
4354 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 1er avr à 07:59 Citer     Aller en bas de page

La brune Colombe, Jiçè, Samamuse, le poète masqué

Merci de votre passage, pour compléter ma réflexion : Notre société occidentale est trop formatée, trop confortable, l’évolution économique nous a fait des enfants gâtés pour apparaître exceptionnel c’est-à-dire courageux et généreux il nous faut des circonstances exceptionnelles (guerre, cataclysme…), il me plait à penser que le loup a toujours préféré mener une vie sauvage, lutter contre la nature et contre les hommes qui ont toujours voulu l’éradiquer ne pas devenir un chien c’est-à-dire servile attaché à sa gamelle. Pour les hommes, c’est un peu pareil. Combien ont été collaborateurs et non résistant pendant la dernière guerre. Combien de personnes ont eu le courage et la générosité pour sauver des enfants de la fureur Nazi, Combien de personnes sont susceptibles de risquer leur vie pour en sauver une autre. Les migrants qui abandonnent tout pour simplement vivre mieux avec leur famille sont courageux et parmi eux certains sont généreux pour aider ceux qui souffrent sur cette route de l’espoir. LES GENS EXCEPTIONNEL NE SE RENCONTRENT QUE DANS DES MOMENTS EXCEPTIONNELS ? Autrement nous sommes ordinaires peureux, attaché à son train de vie, fermant les yeux sur la complexité du monde et souvent je m’interroge est-ce que je pourrais devenir loup ou rester chien comme je le suis aujourd’hui dans des circonstances particulières je n’en sais rien mais j’ai un peu peur de la réponse (rire)

  YD
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
6483 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 2 avr à 05:10 Citer     Aller en bas de page

nous phoque et fusil, proposons une réponse.
en étant "loup-phoque"
pour mieux dormir en,
"chien de fusil".
que sont les,
"chien-loup"?

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
258 poèmes Liste
4354 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 2 avr à 07:50 Citer     Aller en bas de page

Samamuse

Je ne voulais pas le dire, mais tu me force à le révéler. je connais un loup toujours vivant et même un très grand chanteur
Le loup Garou.


  YD
dreampop


Naturel et Essentiel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
468 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
9 juin
  Publié: 2 avr à 16:27 Citer     Aller en bas de page

Il y a aussi les moutons, les bergers qui sont aussi en nous, surtout le bélier qui mène le troupeau quelquefois dans de mauvaises directions
A bientôt....vive la liberté, ôtez vos chaines et votre autocensure vive la poésie car la poésie est subversive

  J'ai fait un rêve aujourd'hui Mais il m'est interdit Tuer le rêve c'est tuer l'homme
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
258 poèmes Liste
4354 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 3 avr à 05:51 Citer     Aller en bas de page

Dreampop

Les bergers ne sont pas très heureux des loups...

Merci pour m'avoir laissé un petit mot

Yvon

  YD
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2376 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 4 avr à 11:54 Citer     Aller en bas de page

Oh tu as bien raison.
Le prix de la liberté n'est connu que de ceux qui n'en ont pas.

Belle réflexion !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
258 poèmes Liste
4354 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
10 juillet
  Publié: 5 avr à 11:07 Citer     Aller en bas de page

JB

Merci pour ton passage, si je me souviens bien tes parents viennent d'Italie, l'émigration tu connais

Amitiés

Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 369
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0451] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.