Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 31
13153 membres inscrits

Montréal: 7 déc 17:51:10
Paris: 7 déc 23:51:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Quand je serai... (ericp Vs ptitebulle) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 18 avr 2007 à 17:21
Modifié:  22 août 2009 à 19:20 par (...)
Citer     Aller en bas de page

VERSION FEMININE


Quand tu seras moins mieux et que je serai mièvre
Que l’arthrose prendra le dessus sur la fièvre

Quand mes seins tomberont et que mes fesses molles
Auront bien moins d’attrait pour les plaisirs volages
Lorsque sur ton bedon, viendront en étalages
Ces lipides amas perdus aux messes folles
Lorsque de tes biceps pendouillera la graisse
Et que tes pectoraux seront déliquescents
Nos appétits, alors, seront-ils indécents ?
Et le désir, dis-moi, se peut-il qu’il s’affaisse ?

Quand mes cuisses moulues d’avoir tant chevauché
Ce fougueux étalon à la crinière franche
Patineront d’un crin sur une mèche blanche
Manieras-tu toujours ton fouet tant débauché ?
Lorsque ton Alzheimer oubliera de confesse
Les aveux que jadis tu me fis avaler
Afin que de ton suc s’en viennent cavaler
Des marmots qu’à la vie nous menions en souplesse
Crois-tu que nous irons prier à la vraie messe ?
Ou resterons-nous là, à rêver LA promesse ?

Notre élasticité très bientôt se perdra
Lorsque nos corps perclus de diverses tensions
Douteront à leur tour de mille appréhensions
Pour tenter de danser la valse d’où poindra
Un hurlement poussé au flanc d’un rhumatisme !
Oserons-nous toujours bécoter nos émois ?
Mon dieu que ferons-nous, de nos dermes râpeux
Si nos faims résignées se prennent au mutisme ?
Ah ces années, ce temps, ces minutes, ces mois !
Qu’il est dur d’y songer en revers adipeux !



VERSION MASCULINE


Quand je serai moins mieux et que tu seras mièvre
Que l’arthrose prendra le dessus sur la fièvre

Quand tes seins tomberont et que tes fesses molles
Auront bien moins d’attrait pour les petits voilages
Lorsque sous ton menton, viendront en arrimages
Ces perfides tas d’gras pendus en farandoles
Lorsque de mes biceps suintera la graisse
Et que mes pectoraux seront déliquescents
Nos appétits fiévreux seront-ils indécents ?
Ma vigueur d’autrefois se peut-il qu’elle s’affaisse ?

Quand tes cuisses moulues d’avoir tant chevauché
Ce fougueux pantalon à l’incassable branche
Patineront en vain sur la faible phalange
Du bûcheron toujours aurai-je la cognée ?
Lorsque ton Alzheimer aura fait s’envoler
Les excès de tendresse au fond du presbytère
Afin que de mon suc je devienne le père
Des marmots que vénère ce bon Monsieur l’abbé
Irons-nous à la messe tout contrits et piteux ?
Où retournerons-nous à nos jeux d’amoureux ?

Notre élasticité très bientôt fera plock
Nos corps perclus seront des tables à repasser
Faciles à allonger difficiles à plier
Comment danser la valse, le tango ou le rock ?
Sans craindre à tout moment l’insolent rhumatisme,
Qui nous dira tout bas : « Prends ta canne et barre-toi ! »
Oserai-je toujours laisser aller mon doigt ?,
Mon dentier, ma perruque et mon petit strabisme
Ne m’inciteront-ils pas à me sentir vieux ?
Ah mon Dieu que je meure s’il ne faut plus jamais
Que je fasse le cheval et toi la jument gaie !
Hors de moi ces pensées de vieux cons adipeux !


Car le temps est vipère avec les généreuses
Qui ont les hanches pleines belles et les lèvres goûteuses!



© Tous droits réservés à deux travers


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 20 avr 2007 à 02:56
Modifié:  21 avr 2007 à 20:46 par (...)
Citer     Aller en bas de page

Désolés (nan même pas) pour ce relâchement...
(lucides ? euh.. peut-être pas non plus vraiment )

Merci d'être venus nous soutenir ..

Tizen (faut pas en manger tous les jours nanpu hein ? )

Jean (elle a dit quoi ta mimie ? )

Fanny, ben tu vas pas faire ton boudin hein ?
(t'as le temps toi aussi )

C'est Eric qui m'a obligée Lacrima !! Et après, il m'a abandonnée !!!

Oh ben Venise, si on s'y est mis à deux c'qu'on est pas si courageux que ça tu sais ?

Vi ben autant en profiter maintenant de cette énergie hein Jacques ?

Vala c'tait ça sùmi.. En rire avant que d'en pleurer...


Aucune inquiétude, nous sommes encore loin de ce tableau-là ...

(Eriiiiiiiiiiiic, ma tite puc mon ami ... viens leur dire toi !!!)


Merci encore...


... bien baveux (ah ben faut continuer dans le dégoulinant un peu hein ?)


Citation de plus là fini
Et même que si vous en avez des comme ça, eh bien on les prend (les poésies, pas les vieilles citrouilles... ).
Je remercie d'un profond remerciement, tous les remerciants et remerciantes, ansi que ma mère si elle le veut bien, et là je vais prendre un p'tit nouare avec un sucre...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 27 avr 2007 à 05:35 Citer     Aller en bas de page

Bah dis la belette !!

Tu sais très bien que tout va bien de mon côté (et de mes côtes)

Eric idem, pas un poil.. de graisse !!!
(enfin c'que j'en dis moi, c'pour pas le mettre mal à l'aise hein ? )

Disons que c'tait une auto-stimulation-motivation pour prévoir le coup... (non ? peut-être ? pas du tout ?) Va savoir !!

Pour toi, change rien nanmé !
Tiens, d'ailleurs je vais mettre ta tof, tout le monde pourra en juger..



Pour ton fou, j'ai peut-être la solution, mais peux pas la dévoiler ici (tu fais quoi ce week ?? ah zut, chuis en relais-château vec le gagnant du concours 'le plus sexy du site'... bon on se phone alors ? )

Bisous toi... et merci beaucoup...



(hey ! c'est has been le 'nitel )

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet 2018
  Publié: 29 avr 2007 à 17:12 Citer     Aller en bas de page

rooh

un bel exercice avec de bons fous rires en l'ayant écrit je pense

Jonathan

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 3 mai 2007 à 16:58 Citer     Aller en bas de page

Ah nan Joey !! Tu me connais plus que bien pour savoir que chuis grave sérieuse premier degré toujours ...

Quant à Eric, n'en parlons pas ! Il sait même pas conjuguer le verbe Rire... (pas taper pas taper !!!! *s'enfuit*)

M'enfin, on fait c'qu'on peut.. et peut-être qu'on pourra encore ... vu notre âge... qui sait ? ... (soupirs)

Merci à toi..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
maxipapy


L'avenir est derrière moi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
457 commentaires
Membre depuis
20 août 2007
Dernière connexion
4 mai 2013
  Publié: 18 sept 2007 à 11:57 Citer     Aller en bas de page

Ça alors! j'ai failli me reconnaître

  Maxipapy
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 28 sept 2007 à 08:19 Citer     Aller en bas de page

Tant que c'est failli et pas défailli Marcel, tu t'en sors bien..

Merci beaucoup de t'être aventuré par ici..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 20 févr 2008 à 14:49 Citer     Aller en bas de page

beaucoup beaucoup d'humour... Mais aussi de la tendresse quelque part...


*Je me suis bien fendue la poire aussi !*



  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 8 mars 2008 à 16:45 Citer     Aller en bas de page

Toujours de la tendresse.. c'est bien ce qu'il doit rester.... l'essentiel.. jusqu'au bout....

Merci tit papillon....

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2807
Réponses: 8
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0515] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.